Logo
Énergie Hydroélectrique et investissements

Propre, modulable et facile à stocker, l’énergie hydraulique est exploitée depuis longtemps et continue d’être utilisée à grande échelle dans le monde entier. Avantageuse, l’énergie hydroélectrique représente près de 16 % de la production mondiale d’électricité[1].

Énergie hydroélectrique : état des lieux

L’énergie hydroélectrique est aujourd’hui la première source d’énergie d’origine renouvelable pour la production d’électricité.

Les objectifs de la PPE 2023 restent donc modestes et prévoient une augmentation du parc de production de 25 400 MWc aujourd’hui à 26 050 MWc en 2023 (hypothèse haute). Le but serait alors de privilégier le développement des STEP (Stations de Transfert d’Énergie par Pompage). Ces installations hydroélectriques sont composées de deux bassins situés à des altitudes différentes et sont très utiles en cas de pic de consommation (l’eau chute du bassin supérieur dans des turbines qui permettent de créer de l’électricité).

Quel avenir pour l’énergie hydroélectrique ?

L’énergie hydroélectrique a de l’avenir et ce, en France comme dans le reste du monde. Néanmoins, l’exploitation de son potentiel va devoir aller de pair avec une volonté : celle de limiter son impact environnemental et humain.

En effet, l’implantation de telles retenues d’eau n’est pas sans incidences sur les territoires concernés. Dans certains pays, les autorités ont notamment fait le choix d’immerger d’importantes surfaces de terre au détriment des populations qui ont été déplacées. On garde notamment en mémoire le barrage des Trois-Gorges (Chine) qui a forcé près de 1,5 million d’habitants à quitter leur logement.

La création d’un barrage peut également avoir un impact négatif sur l’environnement. Certaines zones se retrouvent subitement asséchées et les sédiments, au lieu de s’étendre, sont eux aussi retenus. Les terres agricoles aux alentours, moins riches en limon, nécessitent alors un apport en engrais. Sans oublier l’impact sur les nappes phréatiques et sur la migration de certaines espèces aquatiques qui se retrouvent bloquées.

Pour contrer ces problèmes, une seule solution : continuer à développer l’énergie hydroélectrique tout en privilégiant les petites structures. D’une puissance entre 10 et 400 kW, ces petites centrales utiliseraient le cycle naturel de l’eau et seraient ainsi plus respectueuses de l’environnement.

Investir dans l’énergie hydroélectrique avec Enerfip

Citoyen responsable, vous vous intéressez tout particulièrement au développement des énergies renouvelables et accordez toute votre attention à l’énergie hydroélectrique ? Grâce à Enerfip, vous pouvez mettre votre capital au service de projets hydroélectriques d’envergure, et ainsi participer à leur financement !

Cette énergie renouvelable ne manque pas d’atouts et mérite d’être exploitée ! Les porteurs de projet présentés sur Enerfip proposent des solutions pertinentes et réalisables pour aider au développement de l’énergie hydroélectrique, ils n'attendent plus que vos placements pour se lancer !



[1] Cf. France Hydro Electricité : Chiffres clés

Partager cet article

Les autres rubriques