En construction

Photovoltaïque

Obligations convertibles

VarennesInvestissez votre épargne dans l'énergie solaire en région Auvergne Rhône-Alpes !

Taux d'intéret fixe*5,5%/an
Durée du prêt4,5 ans 
Collecte terminéeSuccès 
Investissement min100 € 
Investissement max136 700 €Variable
Valeur unitaire100 € 

------- Collectés

360 000 € Plafond

100% Collecté

223 300 € Objectif




Avantages

  • Un porteur de projet reconnu
  • Un projet lauréat d'un appel d'offres national
  • Une sûreté apportée par la convertibilité des obligations en actions
  • Une technologie mature

Risques

  • Risques liés à la construction du projet
  • Risques de destruction de matériel
  • Risques de perte en capital
  • Risques règlementaires

Frais

Les données du porteur du projet

Production annuelle 6 043 000 kWh

L'essentiel

Le projet de centrale photovoltaïque au sol de Varennes est situé sur la commune de Varennes-sur-Allier, dans le département de l’Allier (03). Il est porté par le groupe BayWa r.e., acteur de premier plan dans le secteur des énergies renouvelables en France spécialisé dans le développement, la construction et l'exploitation de centrales photovoltaïques et de parcs éoliens.

Créée en 2009, BayWa r.e. France emploie une cinquantaine de personnes réparties sur les sites de Paris, Nantes et Bordeaux, formant une équipe pluridisciplinaire capable de mener à bien des projets éoliens et solaires. Elle possède à ce titre une grande expertise sur les différents métiers du secteur, tels que :

- Le développement de projets

- La construction et la maîtrise d'ouvrage pour son compte et le compte de tiers

- L'exploitation, la maintenance des centrales et le suivi de leur bon fonctionnement

Rompue à ces différents enjeux, la société BayWa r.e. France s'est prêtée à l'exercice des appels d'offres nationaux lancés par la Commission de Régulation de l'Énergie afin de pouvoir poursuivre le développement de son activité dans l'énergie photovoltaïque. C'est dans le cadre de ces appels d'offres que le projet de Varennes a été désigné lauréat, en s'engageant dans son dossier de candidature à mettre en œuvre un financement citoyen sur le projet, dans les conditions définies par le cahier des charges des appels d'offres.

Pourquoi permettre l'investissement uniquement aux citoyens de 7 départements ?

Cette limitation est une exigence des conditions fixées par la Commission de Régulation de l'Énergie. Le financement participatif du projet de Varennes est ainsi ouvert aux seuls habitants des départements suivants : l’Allier, le Puy-de-Dôme, la Loire, le Cher, la Creuse, la Saône-et-Loire et la Nièvre. 

La mise en place d'un tel financement citoyen va permettre au projet d'obtenir une bonification tarifaire de 3€/MWh produit, c'est-à-dire que chaque kWh sera acheté par EDF Obligation d’Achat 0,3 centimes d'euro plus cher que si BayWa r.e. avait choisi de ne pas faire de financement participatif.

Cette bonification offre ainsi une meilleure rentabilité pour le projet et justifie la possibilité de proposer aux citoyens un taux d'intérêt plus attractif.

Objectif de la collecte

Les obligations offertes à la souscription sont émises par la société porteuse du projet, dénommée « Varennes Solaire 2 » qui est détenue à 100 % par le groupe BayWa r.e.

Il est ainsi proposé aux citoyens d'apporter 40 % des fonds propres nécessaires à la construction du projet en acquérant des obligations convertibles en actions, d’une maturité de 4,5 ans.

Afin de répondre aux exigences de l'appel d'offres, cette collecte doit réunir au minimum 20 investisseurs personnes physiques, quel que soit le montant de leur participation. Pour cette raison, l'intégralité de chaque souscription ne sera définitivement validée que lorsque ce nombre minimum de 20 investisseurs sera atteint. 

Une obligation convertible est une obligation qui peut être convertie en actions sous certaines conditions. Dans le cas de cette opération, seul un défaut de paiement de la société de projet pourrait déclencher la conversion des obligations en actions : les investisseurs détiendraient autant d'actions de de la société « Varennes Solaire 2 » que le nombre d'obligations convertibles auxquelles ils ont souscrit leur donne droit. En l'absence de défaut, les investisseurs seront remboursés comme s'ils détenaient des obligations simples, c'est-à-dire avec un taux d'intérêt annuel appliqué sur le capital qu'ils investissent pendant toute la durée des obligations (soit 4,5 ans pour cette opération).  

Les points forts de cette collecte

Ce financement participatif vise donc à vous proposer d'investir sur la construction d'un projet emblématique, moyennant des conditions et des garanties très attractives. En effet, votre investissement d’une durée de 4,5 ans sera rémunéré au taux de 5,5 %.

En termes de garanties, votre investissement bénéficiera de contreparties qui offrent une couverture de votre capital investi, puisqu’en cas de non versement des sommes dues aux personnes ayant investi sur le projet, celles-ci pourront convertir en actions leur capital restant dû afin de devenir actionnaires et donc copropriétaires de la centrale.

Présentation du projet

Le terrain sur lequel va s'implanter la centrale de Varennes est la propriété de la communauté de communes Entr’Allier Besbre et Loire, permettant ainsi de garantir un versement annuel à la collectivité au titre de la location de l'emprise parcellaire. 

Ce terrain, d’une superficie de 14 hectares, est situé au lieu-dit Barnier le Vieux, au Sud-Est du bourg de Varennes sur Allier, au croisement des routes RN 209 et RN 7.

Planning du projet

 

DONNÉES ÉCOLOGIQUES

Avec une puissance de 5 000 kWc, cette centrale solaire photovoltaïque s'avère très importante et va produire plus de 6 000 MWh chaque année, soit l'équivalent de l'ensemble des besoins énergétiques d'environ 1 300 foyers français (source RTE). En outre, comparativement à une centrale de production électrique utilisant du gaz comme combustible, cette centrale permettra d'éviter l'émission de plus de 2 785 tonnes de CO2 par an dans l'atmosphère (source RTE).

Des mesures de préservation et gestion de l'environnement ont été prises et seront mises en œuvre afin d’améliorer la biodiversité́ du site. Ainsi, l’essentiel des haies présentes sur le site sera conservé et des haies additionnelles seront implantées sur tout le pourtour du site. En outre, la clôture sera adaptée pour permettre le passage de la petite faune tandis que le corridor écologique traversant le site d’Ouest en Est sera préservé et ne sera pas clôturé, permettant ainsi le passage de la grande faune.

Enfin, concernant le cycle de vie des éléments techniques de ces centrales photovoltaïques et notamment des panneaux, il faut savoir que plus de 90 % des matériaux qui les composent sont recyclables. En France, depuis août 2014, la gestion de la fin de vie des panneaux photovoltaïques est une obligation légale. En effet, les fabricants, les importateurs ou les revendeurs sont tenus de reprendre ces panneaux en fin de vie gratuitement. Ils sont également tenus de financer le traitement et la collecte de ces déchets, ce qui entraîne une éco-participation sur chaque nouveau capteur photovoltaïque vendu. Créée en 2007, l'association PV CYCLE organise dans toute l'Europe la récupération, le traitement et le recyclage des modules photovoltaïques en fin de vie. D'ailleurs, Veolia a ouvert début juillet 2018 la première usine de recyclage en France à Rousset dans les Bouches-du-Rhône (13). 

POUR ALLER PLUS LOIN

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la vidéo didactique "On vous éclaire sur l'énergie photovoltaïque" ci-dessous, produite par nos soins :

BayWa r.e. France

Fondée en 2009, la société BayWa r.e. est aujourd’hui un acteur incontournable du secteur des énergies renouvelables. BayWa r.e. France est la filiale française de BayWa r.e. renewable energy, elle-même filiale dédiée aux énergies renouvelables du groupe allemand BayWa AG. L'entreprise BayWa r.e. compte plus de 1 400 personnes et près de 5 100 MW en exploitation.

En France, BayWa r.e. a déjà installé et mis en service 225 MW et assure la gestion technique et commerciale de près de 410 MW.

En savoir plus sur BayWa r.e. France...

 

Point étape sur la construction du nouveau parc photovoltaïque de Varennes-Sur-Allier 28/10/2019

LETTRE D’INFORMATION SUR LA CONSTRUCTION DU NOUVEAU PARC PHOTOVOLTAÏQUE DE

VARENNES-SUR-ALLIER

 

            

Un projet de parc solaire implanté dans l’Allier

Depuis le 3 octobre 2019, les travaux de construction du parc photovoltaïque de Varennes-Sur-Allier ont débuté. Pour rappel, ce projet est porté par BayWa r.e., acteur de premier plan dans le secteur des énergies renouvelables en France spécialisé dans le développement, la construction et l'exploitation de parcs photovoltaïques et éoliens. Ayant bénéficié du soutien des élus locaux dès les premières rencontres, le projet de Varennes a commencé en 2012 et fut lauréat d’un des appels d’offres de la CRE en février 2018.

Chiffres clés :

- 16 000 panneaux solaires

- 6 000 MWh/an

- Equivalent de la consommation énergétique de 1 300 foyers français

- 2 785 tonnes d’émission de CO2 évitées

 

• Un projet soutenu par la participation financière des citoyens

En octobre 2018, la société de projet, filiale à 100% du groupe BayWa r.e., lançait sa campagne d’investissement participatif sur la plateforme Enerfip. Ouverte aux habitants et aux collectivités locales de l’Allier et des départements voisins, la collecte a connu un véritable succès : 91 personnes ont prêté une somme totale de 223 300€.

 

• Et maintenant, on en est où ?

 

 

En fin d’année 2018, un diagnostic archéologique a été réalisé par le Service départemental d’archéologie préventive. A la suite de l’identification de certains vestiges, des mesures d’adaptation du projet ont été mises en place dans le but d’assurer leur préservation : par exemple, les panneaux photovoltaïques seront implantés sur pieux mais aussi sur longrines (support en béton servant de fondation aux pieux qui supporterons les panneaux solaires) pour ne pas impacter le sol.

 

 

Les travaux ont finalement pu débuter en octobre 2019 :

- Début octobre, la société Paysage Bertrand basée à Créchy s’est occupée de la mise en clôture du parc tandis que les travaux de terrassement, réalisés par la société M.TP de Boucé, ont démarré.

- Mi-octobre, les pieux en acier ont été battus dans le sol et les longrines en béton ont été installées.

- Actuellement, les structures en acier sont en cours de montage

- Début novembre, les panneaux solaires seront à leur tour installés

- Fin novembre, un creusement de tranchées sera effectué pour faire passer les câbles électriques afin de permettre le raccordement de la centrale photovoltaïque

- Début décembre interviendra le raccordement du poste de livraison au réseau de distribution public d’électricité ENEDIS

- Entre fin décembre et début janvier : mise en service et exploitation du parc solaire

Les travaux vont continuer de se dérouler dans le respect de l’environnement et de la biodiversité. Ainsi, l’essentiel des haies présentes sur le site sera conservé et des haies additionnelles seront implantées sur tout le pourtour du site. En outre, la clôture a d’ores et déjà été adaptée pour permettre le passage de la petite faune tandis que le corridor écologique traversant le site d’Ouest en Est sera préservé et ne sera pas clôturé, permettant ainsi le passage de la grande faune.

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.
Commentaire laissé par un administrateur le 29/10/2018 à 21h10

Bonsoir Marine,

Il s'agit d'une centrale photovoltaïque au sol, comme explicité dans l'onglet "Le projet", dans la première phrase de présentation puis dans le paragraphe intitulé "Présentation du projet", dont je reproduis le contenu ci-après : "Le terrain sur lequel va s'implanter la centrale de Varennes est la propriété de la communauté de communes Entr’Allier Besbre et Loire, permettant ainsi de garantir un versement annuel à la collectivité au titre de la location de l'emprise parcellaire. Ce terrain, d’une superficie de 14 hectares, est situé au lieu-dit Barnier le Vieux, au Sud-Est du bourg de Varennes sur Allier, au croisement des routes RN 209 et RN 7."

N'hésitez pas si vous avez d'autres questions complémentaires et, dans l'intervalle, très bonne soirée à vous,

Cordialement,

Julien

Commentaire laissé par Marine B. le 29/10/2018 à 17h00

Bonjour,
S'agit-il d'un projet en toiture ou au sol ? Je ne trouve que peu d'informations sur internet.
Merci d'avance pour les compléments.
Cordialement,