En construction

Photovoltaïque

Obligations convertibles

Toiture Van Genechten AngoulêmeInvestissez votre épargne dans une centrale solaire sur bâtiment dans le département de la Charente(16) !

Taux d'intéret fixe*5,5%/an
Durée du prêt4,5 ans 
Collecte terminéeSuccès 
Investissement min50 € 
Investissement max0 €Variable
Valeur unitaire50 € 

------- Collectés

40 000 € Plafond

100% Collecté

27 500 € Objectif




Avantages

  • Une centrale développée par Générale du Solaire, un porteur de projet solide et reconnu, de premier plan dans le solaire
  • Un contrat d'achat pérenne sur 20 ans auprès d'EDF qui apporte une visibilité du chiffre d'affaires sur le long terme
  • Un projet lauréat de la première tranche du quatrième appel d'offres national de la CRE solaire sur bâtiment
  • Une centrale qui sera mise en service au printemps 2019

Risques

  • Risques de pertes en capital
  • Risques juridiques, fiscaux et règlementaires
  • Risques accidentelles par risques naturels
  • Risques techniques

Frais

Les données du porteur du projet

Production annuelle 1 800 000 kWh

L'ESSENTIEL

Le projet "GDSol 56" est un projet de centrale photovoltaïque en toiture sur un bâtiment industriel implanté dans la Zone d’Activité de l’Isle d’Espagnac, situé à la sortie Nord d'Angoulême, dans le département de la Charente (16). Il est porté par la société GÉNÉRALE DU SOLAIRE, un des leaders du secteur des énergies renouvelables dans le développement, la conception, la construction et l’exploitation de centrales photovoltaïques.

Le projet résulte d’une démarche de collaboration entre GÉNÉRALE DU SOLAIRE et la société Van Genechten figurant parmi les employeurs les plus importants du département, et dont l'activité est dédiée à la fabrication d’emballages à destination de l’industrie du luxe, en particulier les vins et spiritueux. 

En effet, afin de maintenir l'activité sur le site, l’industriel a engagé une réflexion afin d’identifier les pistes d’amélioration de l’efficacité énergétique du site. Plusieurs études ont été menées, ayant conduit à démontrer qu’une rénovation de la toiture était la solution adpatée. Le projet solaire vise à apporter une contribution financière aux travaux de réfection des 10 000 m2 de toiture, tout en inscrivant cet industriel dans une démarche vertueuse sur le plan environnemental, en cohérence avec sa politique de développement durable engagée depuis plusieurs années.

 

Ce projet, d'une puissance nominale de 1,62 MWc, produira chaque année environ 1 800 000 kWh. Cette centrale permet de valoriser le site et de compenser en partie la consommation d'énergie liée à l'activité de packaging, tout en participant à la volonté régionale de développer les énergies renouvelables et plus particulièrement l'énergie solaire.

La société GÉNÉRALE DU SOLAIRE participe à l'exercice des appels d'offres nationaux lancés par la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) afin de maintenir sa contribution à l'atteinte des objectifs du plan solaire. C'est dans le cadre de ces appels d'offres qu'un dossier de candidature a été déposé pour le projet "GDSol 56", visant à s'engager à mettre en œuvre un financement citoyen sur le projet, dans les conditions définies par le cahier des charges des appels d'offres. Ce projet a été lauréat de la première tranche du quatrième appel d'offres solaire de la CRE sur bâtiments qui a distingué les projets les plus compétitifs et les plus responsables en terme d'empreinte carbone. 

Pour en savoir plus sur les appels d'offres nationaux encadrés par la CRE et sur les critères du financement participatif, vous pouvez lire notre note "Wikifip" en cliquant sur ce lien

Son tarif d'achat sécurisé par EDF a été fixé pour une durée de 20 ans. Le contrat de bail auprès du propriétaire privé du site, a été obtenu également pour une durée de 20 ans. Les dernières autorisations (permis de construire, convention de raccordement) ont été obtenues au cours de l'été. La construction, qui va privilégier l'intervention d'entreprises locales, vient de débuter pour permettre une mise en service au printemps 2019.  

Pourquoi permettre l'investissement uniquement aux citoyens de 6 départements ?

Cette limitation est une exigence des conditions fixées par la Commission de Régulation de l'Énergie. Le financement participatif du projet "GDSol 56" est ainsi ouvert aux seuls habitants des départements suivants :

La mise en place d'un tel financement citoyen va permettre au projet d'obtenir une bonification tarifaire de 3€/MWh produit, c'est-à-dire que chaque kWh sera acheté par EDF 0,3 cts d'euro plus cher que si GÉNÉRALE DU SOLAIRE avait choisi de ne pas faire de financement participatif.

Cette bonification offre ainsi une meilleure rentabilité pour le projet et justifie la possibilité de proposer aux citoyens un taux d'intérêt plus attractif.

L'OBJECTIF DE LA COLLECTE

Les obligations offertes à la souscription sont émises par la société porteuse du projet, dénommée "GDSol 56" qui est détenue à ce jour à 100% par le groupe GÉNÉRALE DU SOLAIRE.

Il est ainsi proposé aux citoyens d'apporter 40% des fonds propres nécessaires à la construction du projet en acquérant des obligations convertibles en actions. GÉNÉRALE DU SOLAIRE apportera les 60% de fonds propres restant, et la dette bancaire classique permettra de compléter le financement total du projet. C'est donc plus de 8 % de l'investissement total qui sera apporté par les citoyens.

En cas de non-versement d'une échéance, les obligations seront donc converties en actions de la société "GDSol 56".

Il est à noter que la société GDSOL 56 a l’objectif d’absorber la société GSOLAIRE 36 d’ici la fin de la collecte. Elle sera ainsi amenée à posséder un second projet de centrale photovoltaïque en toiture, d’une puissance de 1,6MWc, sur un bâtiment industriel implanté sur la commune d'Avignon (84). La construction de cette centrale débutera prochainement et fera l'objet également d'un financement participatif dans les mois qui viennent.

Les points forts de cette collecte

Ce financement participatif vise donc à proposer un investissement dans un projet remarquable, moyennant des conditions très attractives. En effet, la possibilité de conversion des obligations en actions par les investisseurs-citoyens en cas de non versement d'une échéance due permet de sécuriser l'investissement. 

Ce dernier point signifie qu'en cas de non-versement des sommes dues aux personnes ayant investi sur le projet, celles-ci pourront convertir en actions leur capital restant dû afin de devenir actionnaires et donc copropriétaires de la centrale. 

ATOUTS ENVIRONNEMENTAUX DE L'ENERGIE SOLAIRE

"GDSol 56" produira chaque année une moyenne de 1 800 000 kWh ce qui correspond à la consommation énergétique annuelle d'environ 500 foyers, chauffage inclus (Source RTE 2014), soit environ 2 % de la population de la ville d'Angoulême. Cette production permettra de préserver l'environnement en évitant l'utilisation d'une électricité issue de centrales polluantes et réduira de fait les émissions de CO2. Ainsi, comparativement à une centrale au fioul, "GDSol 56" permettra d'éviter le rejet dans l'atmosphère de près de 2 500 tonnes de CO2 chaque année (Source RTE 2014).

Pour traduire ces éléments chiffrés de manière encore plus concrète, en investissant 1 000 € dans le projet "GDSol 56", vous pourrez porter à votre "impact énergétique" la production de 600 kWh/an environ, soit 7,7 % de la totalité de vos besoins énergétiques d'une année nécessaires pour vous déplacer, vous chauffer, vous éclairer ou encore utiliser des services électriques divers (télévision, téléphone, ordinateur, etc.).

Vous êtes ainsi sur la voie du citoyen à énergie positive ! Vous pouvez à présent suivre et mesurer votre impact positif dans votre espace personnel sur la plateforme !

Enfin, concernant le cycle de vie des éléments techniques de ces centrales photovoltaïques et notamment des panneaux, il faut savoir que 85% des matériaux qui les composent sont recyclables. Créée en 2007, l'association PV CYCLE organise dans toute l'Europe la récupération, le traitement et le recyclage des modules photovoltaïques en fin de vie. D'ailleurs, Veolia a ouvert début juillet 2018 la première usine de recyclage en France à Rousset dans les Bouches-du-Rhône (13).

POUR ALLER PLUS LOIN

Le Saviez-vous ? En France, de par l'hyper-centralisation de la production électrique, nous sommes tenus de transporter l'électricité sur de grandes distances. Du coup, par simple "effet joule", le total des pertes en ligne s'élève à plus de 11,5 milliards de kWh par an (source RTE) ! Cela représente l'équivalent de 35% de toute la consommation de la ville de Lyon (source Les Echos)...!

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la vidéo didactique "On vous éclaire sur l'énergie photovoltaïque" ci-dessous, produite par nos soins :

 

LES CHIFFRES CLEFS

  • Type de panneaux solaires : modules SUNPOWER en silicium monocristallin
  • Puissance nominale de chaque panneau : 435 Wc
  • Nombre de panneaux : 3 726
  • Puissance totale du projet : 1,62 MWc 
  • Emprise du projet : plus de 10 000 m2
  • Production annuelle : 1 800 000 kWh

CARTE D'IMPLANTATION

Le projet de centrale de production d’énergie solaire "GDSol 56" concerne la construction et l’exploitation d’une installation photovoltaïque sur bâtiment implantée sur un bâtiment industriel de la société Van Genechten Packaging, sur la commune de l'Isle d'Espagnac (16).

HISTORIQUE DU PROJET

Avril 2015

 Déclaration préalable auprès des services communaux

 Mai 2017

 Lauréat de la première tranche du quatrième appel d'offres de la Commission de Régulation de l'Énergie sur bâtiment

 Novembre 2017

 Nouvelle déclaration préalable auprès des services communaux

Septembre 2018

 Construction de la centrale solaire

Printemps 2019

 Mise en service de la centrale

Créé en 2008 à l’initiative de Daniel Bour, le groupe GÉNÉRALE DU SOLAIRE est un expert du développement, de l’ingénierie, de la construction, du financement et de l’exploitation de centrales photovoltaïques, ainsi qu’un producteur indépendant d’électricité, en France et à l’International.

 

GÉNÉRALE DU SOLAIRE pilote l'intégralité des projets solaires, de leur développement à leur exploitation. Le Groupe est un des leaders sur les centrales intégrées en toiture et sur les centrales au sol en France et à l'international où le dynamisme des marchés émergents contribue fortement à sa croissance. 

 

 

CHIFFRES CLES

● Près de 50 collaborateurs à Paris, Montpellier et Bordeaux 
● Plus de 250 projets lauréats aux appels d'offres de la Commission de Régulation de l'Energie
● Une puissance totale construite de 200 MWc
● 80 MWc de projets en construction en 2019
● 500 MWc de projets en cours de développement pour le Groupe Générale du Solaire en France
40 M€ de chiffre d'affaires consolidé en 2018

Prolongation de la collecte Van Genechten Packaging 1/7/2019

Pour donner plus de chance de réussite à la collecte en cours, le porteur de projet, La Générale du Solaire, a décidé de prolonger la collecte jusqu'au 10 juillet minuit.

Le Document d'information réglementaire a ainsi été mis à jour et est consultable dans le projet.

Nous comptons sur la mobilisation des Charentais pour atteindre le seuil visé si proche.

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.
Commentaire laissé par Michel M. le 19/04/2019 à 15h18

Données financières surprenantes : investissement de 2.3 millions pour un C.A. qui avoisine 190000€!
En contradiction avec les données "bilan prévisionnel GDS 56.pdf ?

Réponse par un administrateur le 23/04/2019 à 10h48

Bonjour Michel,

Le document "Bilan prévisionnel GDS 56" concerne la société GDS 56, qui est un véhicule dédié portant deux actifs solaires, dont celui-ci. Les chiffres dont vous disposez constituent en fait, la consolidation des deux projets.

En ce qui concerne votre première remarque, en effet, le C.A annuel est de l'ordre 190 000 euros, mais celui-ci est contractualisé sur 20 ans. Sur toute la durée du contrat, ce seront donc, environ 3,8 millions d'euros générés par la production et la vente d'électricité.

Outre cette période de contrat, une centrale solaire a une durée de vie qui est plutôt de l'ordre de 30 ans. Ce qui signifie qu'après les 20 ans de contrat, la société sera libre de revendre l'électricité directement à un industriel (par exemple), via un contrat de grès à grès ou bien directement sur le marché de l'électricité (EPEX).

Cependant nous nous assurons que le projet soit viable sur 20 ans, c'est pourquoi notre modèle ne prends en compte que les 20 premières années du projet.

En espérant avoir répondu à vos interrogations,

Bien à vous,