En construction

Photovoltaïque

Serres solaires de BouhemiInvestissez votre épargne dans une serre photovoltaïque dans les Landes (40).

Avantages

  • Contrat d'achat pérenne sur 20 ans auprès d'EDF
  • Un projet lauréat d'un appel d'offres national
  • Une technologie mature
  • Projet bénéficiant d'une garantie de la maison mère
Les données du porteur du projet

Production annuelle 4 637 000 kWh

L’essentiel

DES SERRES PHOTOVOLTAÏQUES AU CŒUR DES LANDES

Le projet de serres photovoltaïques de Bouhemi est porté par L.E.R. DEVELOPPEMENT et les Fermes LARRERE. Ce projet de 3.7 ha se situe dans la commune de Labouheyre, au cœur des Landes (40), à mi-chemin entre Bordeaux et Dax. Actuellement en construction, l’installation représente une puissance de 3 758,4 kWc.

La fermes LARRERE ont choisi de s'adosser à un producteur d'énergies renouvelables en implantant des panneaux solaires photovoltaïques en toiture d’une de ses serres, afin de combiner son exploitation agricole BIO avec une production d’énergies renouvelables.

La toiture photovoltaïque de la serre produira environ 4 583 839 kWh par an*, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 660 personnes vivant en France**, soit le quart de la population de la commune de Labouheyre et permettra d’éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 3 562 tonnes de CO2 chaque année**.

Ce projet est lauréat de l’appel d’offres national 4.1 de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), qui vise à soutenir le développement des énergies renouvelables sur le territoire français en encourageant les projets les plus compétitifs et les plus responsables en matière d'empreinte carbone. En déposant son dossier de candidature, L.E.R. Développement s’est engagée à mettre en œuvre un financement citoyen sur le projet, dans les conditions définies par le cahier des charges de l’appel d'offres.

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études **source RTE 

 

L’APPEL D’OFFRES CRE 4.1

FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE

Depuis sa création, le 24 mars 2000, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) veille au bon fonctionnement des marchés de l'électricité et du gaz naturel en France, au bénéfice des consommateurs et en cohérence avec les objectifs de la politique énergétique. Elle met notamment en œuvre des dispositifs de soutien aux énergies renouvelables sous la forme d’appels d’offres nationaux.

L’appel d’offres pour installations solaires de grande puissance, dit appel d’offres CRE 4, a été lancé par la Commission de Régulation de l'Énergie en 2016, à destination des centrales photovoltaïques, au sol ou en ombrières, de puissance comprise entre 500 kWc et 30 MWc, et  vise à attribuer en 3 ans un volume total de 4 GWc réparti en 6 appels d’offres distincts.

Afin de permettre à tout un chacun de se mobiliser pour la transition énergétique de nos territoires, l’appel d’offres CRE 4 permet aux développeurs qui s’engagent à ouvrir leur projet à l’investissement participatif citoyen de bénéficier d’une bonification tarifaire du prix d’achat de l’électricité produite par le projet.

----------

L’OBJECTIF DU BONUS DE LA CRE ?

Inciter les citoyens à participer à la transition énergétique de notre territoire en investissant dans ces projets d’énergies renouvelables, et bénéficier des retombées économiques d’une production locale et décarbonée !

----------

 

Les conditions de cette participation citoyenne diffèrent selon les différentes périodes d’appel d’offres. Le cahier des charges de l’appel d’offres CRE 4.1 permet au développeur de bénéficier d’un bonus de 3€ par MWh sur son tarif d’achat s’il choisit de proposer une participation citoyenne sous la forme d’obligations convertibles en actions. Dans ce cas, 40% des fonds propres nécessaires à la construction du projet doit être amené par les citoyens.

* rapport de synthèse de la CRE 

Localisation

UN PROJET S’INSCRIVANT DANS UNE DEMARCHE D’AGRICULTURE DURABLE

Le projet de serres photovoltaïques de Bouhemi se situe dans le département des Landes, sur la commune de Labouheyre, au lieu-dit Bouhemi. La serre photovoltaïque est implantée sur l’exploitation agricole des fermes Larrère, avec une emprise au sol de 37 000 m².

La famille Larrère exploite déjà plus de 800 ha en agriculture biologique, et plus de 800 ha en agriculture conventionnelle. Ce projet d’aménagement agricole participe au développement de l’activité du groupe LARRERE, avec des productions biologiques présentant une forte valeur ajoutée, des récoltes précoces et des temps de récolte plus longs. Ce type d’exploitation devient une nécessité pour garantir la pérennité et l’adaptation de l’exploitation agricole à l’évolution du marché.

 

La localisation du projet, sur la commune de Labouheyre (40210) a été choisie pour son accessibilité et sa proximité des centres de consommation et de commercialisation importants pour la production du groupe.

 

 

Données énergétiques

UNE PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ RESPECTUEUSE DE L’ENVIRONNEMENT

La toiture photovoltaïque des serres de Bouhemi disposera d’une puissance installée de 3,76 MWc et produira 4 583 839 kWh par an*, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 660 personnes vivant en France**. Le parc produira donc chaque année plus de 3% de la consommation électrique de la ville de Dax.

Cette production décarbonée et respectueuse de l'environnement, par opposition aux ressources fossiles, permettra de préserver l'environnement en évitant l'utilisation d'une électricité issue de centrales polluantes et réduira de fait les émissions de CO2. Ainsi, comparativement à une centrale au fioul, les serres photovoltaïques de Bouhemi permettront d’éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 3 562 tonnes de CO2 chaque année***.

* productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études

** source RTE

*** source ADEME

Données techniques & financières

8 640 PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES EN TOITURE DE SERRES   

L’emprise au sol des serres accueillant les modules photovoltaïques est de 37 000 m².

Les 8 640 modules installés seront du modèle SunPower – SPR-E20-435. Ces modules en silicium monocristallin présentent une puissance unitaire de 435 Wc. 

Les panneaux photovoltaïques sont implantés sur des structures en tracker. Ainsi, les panneaux suivent la course du soleil au cours de la journée. Dans le même temps, ces trackers permettent une ventilation permanente du volume intérieur des serres ! Une solution innovante permettant une parfaite alliance entre photovoltaïque et agriculture.

Le projet de serres photovoltaïques de Bouhemi comprendra 2 locaux techniques, composés d’onduleurs et de protections, qui convertissent l’énergie électrique générée. Ils assurent la transformation du courant continu en courant alternatif. Ils seront positionnés au plus près des panneaux photovoltaïques, afin de limiter les câblages et les pertes électriques de transport. Les deux locaux techniques sont raccordés via des câbles enterrés a un poste nommé Transformation/Livraison. Ce poste est constitué d'un transformateur qui assure le passage de basse tension en haute tension.  

Il constitue le point de connexion entre la centrale photovoltaïque et le réseau public national de distribution électrique. Il comporte également l’ensemble des équipements électriques de protection, de comptage et de couplage nécessaires au fonctionnement du parc.

Le poste de livraison sera surélevé pour assurer la mise hors d’eau des équipements électriques. Le traitement architectural des postes de transformation et de livraison prévoit également des volumes simples et une couleur d’enduit capable de s’intégrer au mieux dans l’environnement.

Un réseau de câbles électriques basse-tension en courant continu reliera en souterrain les différentes lignes de panneaux photovoltaïques au poste de transformation, pour acheminer ensuite le courant électrique produit au poste de livraison du parc.

La construction de l’installation photovoltaïque des serres de Bouhemi, ainsi que son raccordement au réseau, nécessitent un investissement total de plus de 5,6 M €. Les études de productible estiment une production attendue de plus de 4 583 839 kWh par an.

En tant que lauréat de l’appel d’offres CRE 4.1, ce projet bénéficie d’un tarif d’achat de l’électricité sécurisé par EDF sur 20 ans.

La société de projet Urba 103, est le fruit de l'union de LER Développement et des Fermes Larrère, elle a été créée afin de porter le projet, le financer et l'exploiter pendant la période du bail. Urba 103 est donc le Maître d'Ouvrage-Exploitant de la centrale photovoltaïque, et les Fermes LARRERE l'Exploitant de la serre en charge des cultures.

Initiée et construite par Urbasolar, le  projet a été développée et financée par LER Développement depuis 2016.  

Le dossier de permis de construire, la réponse à l'appel d'offres de la commission de régulation de l'énergie (CRE), ainsi que toutes les demandes d'autorisations administratives et électriques ont été déposées au nom de Urba 103.

Chronologie

UNE MISE EN SERVICE PRÉVUE POUR FIN 2019

  • Février 2015
    Dépôt de la demande de Permis de Construire

  • Mai 2015
    Obtention du Permis de Construire

  • Mai 2017
    Le projet est retenu en tant que lauréat de l’appel d'offres CRE 4.1

  • Mai 2019
    Fin des travaux de terrassement

  • Novembre 2019
    Fin des travaux de raccordement

  • Novembre 2019
    Mise en service de la centrale

  • 2019-2039
    Exploitation de la centrale 

Pourquoi investir ?

PLACER UNE PARTIE DE SON ÉPARGNE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

A travers cette campagne de financement participatif, L.E.R Développement souhaite associer les citoyens, et en premier lieu les riverains du département des Landes et des départements limitrophes, à son projet de parc photovoltaïque, en leur proposant de placer une partie de leur épargne directement dans le projet des serres photovoltaïques de Bouhemi.

En permettant à tout un chacun de participer à ce projet, LER Développement souhaite redistribuer sur le territoire une partie des richesses produites par le parc, afin que les habitants du territoire puissent bénéficier des retombées économiques générées par l’exploitation d'une ressource naturelle commune : le soleil.

C’est l’opportunité pour chaque citoyen de s’informer et de s’investir à son échelle dans le développement des énergies renouvelables, en contribuant collectivement et directement à la réussite de la transition énergétique de notre territoire.

 

DU 17 OCTOBRE AU 10 NOVEMBRE 2019

 
RÉSERVÉE AU DÉPARTEMENT D'IMPLANTATION ET AUX DÉPARTEMENTS LIMITROPHES

Le 17 Octobre 2019, les habitants des départements des Landes, la Gironde, de Lot-et-Garonne, du Gers et des Pyrénées-Atlantiques,pourront participer au financement du projet.

Le saviez-vous ?

CRE 4.1, 4.2, 4.3, 4.4… POURQUOI DES APPELS D’OFFRES NATIONAUX ?

Le projet de construction d’une serre présente un triple avantage pour l’activité agricole :

- La sécurisation de la qualité et de l’approvisionnement en légumes bio, plus précoces et sur des périodes de production plus longues

- L’augmentation des rendements sous abris hauts

- La poursuite sous serre et la diversification de la production en agriculture biologique avec une vraie compétence reconnue en la matière pour le groupe LARRERE


Cette serre permettra de répondre à plusieurs objectifs :

- Protection des cultures des phénomènes climatiques (grêle, pluie, vent…)

- Réduction de l’utilisation des eaux d’irrigation

- Développement d’une activité agricole raisonnée

- Protection biologique intégrée et donc réduction de l’utilisation des pesticides

- Décalage et augmentation de la durée des cultures

- Création d’emplois. 


Dans le cadre d’un projet de culture sous serre avec de faibles besoins en lumière, le photovoltaïque constitue pour l’agriculteur une opportunité de revenus complémentaires à travers la vente d’électricité produite par les panneaux, avec une perspective sur le long terme.

En raison des investissements importants nécessaires à ces projets, la plupart sont toutefois actuellement portés par des investisseurs externes au secteur agricole. Des serres neuves sont alors louées voire mises à disposition des agriculteurs, ce qui leur permet d’optimiser leur culture à moindre coût. 

 

QUE FAIRE DES PANNEAUX SOLAIRES EN FIN DE VIE ?

Contrairement aux idées reçues, environ 85% des matériaux composant les panneaux photovoltaïques sont recyclables et ré-intègrent le circuit des composants photovoltaïques.

En France, depuis août 2014, la gestion de la fin de vie des panneaux photovoltaïques est une obligation légale. En effet les fabricants, les importateurs et les revendeurs sont tenus de reprendre gratuitement ces panneaux en fin de vie. Ils sont également tenus de financer le traitement et la collecte de ces déchets, par le biais d’une éco-participation sur chaque nouveau capteur photovoltaïque vendu. 

Créée en 2007, l'association PV CYCLE organise dans toute l'Europe la récupération, le traitement et le recyclage des modules photovoltaïques en fin de vie. Début juillet 2018, s’est également ouverte la première usine de recyclage en France à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône.

L.E.R. DEVELOPPEMENT, un groupe familial innovant et dynamique, accompagne les collectivités locales dans leur développement économique grâce à la croissance verte. Issus de l’union d’un producteur d’énergie renouvelable photovoltaïque et d’une société familiale agricole ayant pour valeurs une agriculture biologique et durable, nous développons des projets de territoire avec pour finalité une transition énergétique vertueuse.

L.E.R. DEVELOPPEMENT bénéficie d’un savoir-faire reconnu et d’une expérience de plus de 10 années en matière de production d’énergies renouvelables. Nos valeurs sont un profond engagement pour le développement durable, la transparence ainsi que la mise en valeur et le respect des territoires.

Présent sur le segment du renouvelable depuis près de 10 ans sur le Tarn et les Landes, le Groupe s’est fixé une nouvelle stratégie de développement depuis Mai 2015 en associant Les Fermes Larrere dans son expansion. On comprend mieux pourquoi et comment ce projet a été pensé, alliant depuis les prémices les intérêts du photovoltaïque comme des exploitants. La réunion d’un producteur d’électricité solaire, de trois prestataires d’expérience (Acteam Energy - Maîtrise d’Œuvre, Watt&Co ingénierie - Développement et Assistance à Maître d’Ouvrage, Aas Elec -  Maintenance), et les Fermes Larrere a permis d’ouvrir la typologie des interventions du Groupe au développement ambitieux de projets Eoliens et Méthanisation.

Le Groupe a développé, structuré financièrement et construit, depuis 2009, 47 centrales photovoltaïques pour une puissance totale de 51,04 MW pour un coût d’investissement total de 113 millions d'€, pour la plupart en région Midi-Pyrénées et dans les Landes.

 

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.