En construction

Photovoltaïque

Actions ordinaires

Montbartier-MaillolInvestissez dans 2 centrales photovoltaïques portées par VALOREM, lauréates de l’appel d’offres national CRE 4 !

EligiblePEA, PEA-PME 
Taux d'intérêt et durée * 
Il reste68 jours 
Investissement min10 € 
Investissement max603 480 €Variable
Valeur unitaire10 € 

------- Collectés

640 000 € Objectif

5% Complete

640 000 € Plafond


InvestirVoir les risques


Avantages

  • Un projet lauréat d'un appel d'offres national
  • Eligible PEA-PME et PEA
  • Une technologie mature
  • Ventilation de l'investissement sur 2 centrales distinctes

Risques

  • Risques liés à la construction du projet
  • Risques de destruction de matériel
  • Risques de perte en capital
  • Risques règlementaires

Frais



Investir présente un risque de perte en capital et de liquidité. N'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement et diversifiez votre épargne.



Caractéristiques de l'investissement en actions
Les données du porteur du projet

Production annuelle 13 200 000 kWh

 

L’ESSENTIEL

 

DEUX PROJETS DE PARCS PHOTOVOLTAÏQUES PORTÉS PAR VALOREM

Situés dans les départements du Tarn-et-Garonne et de la Haute-Garonne, les projets de parcs photovoltaïques de Montbartier et de Maillol sont portés par VALOREM, opérateur indépendant en énergies vertes. Les deux installations représentent une puissance totale de 10 000 kWc, soit 28 570 panneaux photovoltaïques installés sur 18,6 hectares.

Les parcs photovoltaïques de Montbartier et de Maillol produiront au total environ 14 100 MWh par an*. C'est l’équivalent de la consommation électrique annuelle de près de 2 032 personnes vivant en France**, soit plus de 77% de la consommation des communes de Monbartier (31) et de Lavernose-Lacasse (82). Cette production d'énergie respectueuse de l'environnement permettra d’éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 13 902 tonnes de CO2 chaque année***.

Ces deux projets sont lauréats de l’appel d’offres national 4.4 de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), qui vise à soutenir le développement des énergies renouvelables sur le territoire français en encourageant les projets les plus compétitifs et les plus responsables en matière d'empreinte carbone. En déposant ses dossiers de candidature, VALOREM s’est engagée à mettre en œuvre un financement citoyen sur ces projets, dans les conditions définies par le cahier des charges de l’appel d'offres. En tant que lauréats, ces deux projets bénéficient d’un tarif d’achat de l’électricité sécurisé par EDF sur 20 ans.

 

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études
**source Banque Mondiale 2014 ***source RTE

 

PARC PHOTOVOLTAÏQUE
DE MONTBARTIER

 

UNE PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT

Situé dans le département du Tarn-et-Garonne, sur la commune de Montbartier, ce premier projet consiste en la construction d'un parc photovoltaïque sur 9,6 hectares de friches militaires, que la commune de Montbartier a souhaité revaloriser dans une logique de développement durable.

Le parc photovoltaïque de Montbartier disposera d’une puissance installée de 5 000 kWc, soit 14 285 panneaux photovoltaïques. Les études estiment une production de 7 500 MWh par an*, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 1 080 personnes vivant en France**. Le parc produira donc chaque année plus de 88% de la consommation électrique de la commune de Montbartier, et permettra d’éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 7 395 tonnes de CO2 chaque année***.

La construction de l’installation photovoltaïque de Montbartier, ainsi que son raccordement au réseau, nécessitent un investissement total de 5 000 000  €. Pour 1 000 € investis, vous contribuez donc à la production de plus de 1 500 kWh par an, soit l'équivalent de 22% de la totalité de vos besoins électriques annuels.

Cette démarche s'inscrit également au sein d'une politique régionale de Région à Energie Positive (REPOS), visant à couvrir 100% des consommations régionales par la production d’énergies renouvelables locales d'ici 2050. Cette production améliorera l'indépendance énergétique de la région et de l'intercommunalité, tout en faisant de Montbartier l'une des rares communes à énergie positive du département.

 

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études
**source Banque Mondiale 2014 ***source RTE

 

LA RECONVERSION DE TERRAINS INDUSTRIELS MILITAIRES DÉLAISSÉS

Le projet de parc photovoltaïque de Montbartier s'insrit dans une démarche de revalorisation d'une friche militaire. Anciennement utilisés pour le stockage de carburant, ces sites ont été bombardés lors de la Seconde Guerre mondiale puis reconstruits, pour être définitivement démantelés en 2016. Les parcelles ont été dépolluées mais ne peuvent pas être exploitées pour l'agriculture ou l'installation d'habitations.

Le parc sera composé de 2 îlots isolés de 4,5 hectares chacun, séparés par la voie ferrée Bordeaux-Toulouse. Chaque îlot est composé d'un poste de transformation, raccordé à un poste de livraison situé sur l'îlot nord. Le raccordement électrique se fera sur le poste source de la commune voisine de Finhan, par l'intermédiaire d'une ligne électrique enterrée sur 3 km.

Ce projet permettra une mise en valeur de l'entrée de la ville grâce à la destruction des murs d'enceinte en béton coiffés de barbelés et à la plantation de haies.

 

DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES & SOCIALES POUR LE TERRITOIRE

L'installation d'un parc photovoltaïque est source de retombées économiques pour le territoire d'implantation et ses habitants. Outre la fiscalité qui sera générée pour les collectivités durant les 30 ans d'exploitation, le loyer perçu par la commune lui permettra de financer l'acquisition des parcelles militaires. Deux bâtiments seront réhabilités pour accueillir des associations, des services techniques communaux et des activités participant au dynamisme économique local.

La participation d'entreprises locales pour la réalisation du chantier est convenue avec la collectivité, grâce aux nombreuses entreprises du bâtiment présentes à Montbartier et dans les environs (génie civil, clôtures, gardiennage...). VALOREM s'est également engagée à favoriser le retour à l’emploi par l'intermédiaire d'une convention avec Toulouse Métropole Emploi. Cette démarche permettra d'accueillir 4 salarié.es en insertion professionnelle sur le chantier.

 

UNE MISE EN SERVICE PRÉVUE POUR AOÛT 2020

2016

la commune de Montbartier sélectionne VALOREM pour la construction de son projet de parc photovoltaïque

MARS 2018

le projet obtient son permis de construire, avec un avis favorable de l’Autorité Environnementale et de l’enquête publique

AOÛT 2018

le projet est désigné lauréat de l’appel d’offres CRE 4.4

JANVIER 2020

début des travaux

JUILLET-AOÛT 2020

mise en service

2020 - 2050

exploitation

 

PLUS D'INFOS SUR LE PROJET DE PARC PHOTOVOLTAÏQUE DE MONTBARTIER →

PARC PHOTOVOLTAÏQUE
DE MAILLOL

 

UNE PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT

Situé dans le département de la Haute-Garonne, sur la commune de Lavernose-Lacasse, ce deuxième projet consiste en la construction d'un parc photovoltaïque sur les 9 hectares d'une ancienne gravière.

Le parc photovoltaïque de Maillol disposera d’une puissance installée de 5 000  kWc, soit 14 285 panneaux photovoltaïques. Les études estiment une production de 6 600 MWh par an*, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de près de 951 personnes vivant en France**. Le parc produira donc chaque année plus de 68% de la consommation électrique de la commune de Lavernose-Lacasse, et permettra d’éviter le rejet dans l'atmosphère de près de 6 508 tonnes de CO2 chaque année***.

La construction de l’installation photovoltaïque de Maillol, ainsi que son raccordement au réseau, nécessitent un investissement total de 5 100 000 €. Pour 1 000 € investis, vous contribuez donc à la production de 1 294 kWh par an, soit l'équivalent de près de 19% de la totalité de vos besoins électriques annuels.

 

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études
**source Banque Mondiale 2014 ***source RTE

 

LA RECONVERSION D'UNE ANCIENNE GRAVIÈRE

Le projet de parc photovoltaïque de Maillol s'insrit dans une démarche de revalorisation d'une ancienne gravière. Exploitée par CEMEX jusqu'en 2017, la parcelle est aujourd'hui propriété de la commune. Ce projet est situé dans la continuité des deux parcs photovoltaïques existants de Lavernose et de Noé, également développés par VALOREM et respectivement mis en service en 2016 et en 2019.

DES MODULES PHOTOVOLTAÏQUES MONTÉS SUR STRUCTURES MOBILES

La technologie utilisée est un système appelé trackers, qui permet aux panneaux d’adapter leur inclinaison pour suivre la course du soleil d’Est en Ouest. Un moteur électrique entraîne la rangée de panneaux photovoltaïques pour leur permettre de se placer à un angle de production optimale par rapport au soleil, tout au long de la journée. Cette technologie, qui bénéficie déjà d'un retour d'expérience conséquent, a pour objectif d'augmenter le rendement de l'installation.

 

UNE MISE EN SERVICE PRÉVUE POUR AOÛT 2020

DÉCEMBRE 2015

la commune de Lavernose-Lacasse se prononce favorable à l'extension du parc photovoltaïque de Lavernose

MARS 2017

fin d'exploitation de la carrière du CEMEX

SEPTEMBRE 2017

dépôt de la demande de permis de construire

MAI 2018

le projet obtient son permis de construire, avec un avis favorable de l’Autorité Environnementale et de l’enquête publique

AOÛT 2018

le projet est désigné lauréat de l’appel d’offres CRE 4.4

JANVIER 2020

début des travaux

JUILLET-AOÛT 2020

mise en service

2020 - 2050

exploitation

 

POURQUOI INVESTIR ?

 

PLACER UNE PARTIE DE SON ÉPARGNE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

A travers cette campagne de financement participatif, VALOREM souhaite associer les citoyens à ses projets photovoltaïques, en leur proposant de placer une partie de leur épargne directement dans les projets de parcs photovoltaïques de Montbartier et Maillol.

En permettant à tout un chacun de participer à ces projets, VALOREM souhaite redistribuer sur les territoires d’implantation une partie des richesses produites par les parcs photovoltaïques, afin que les habitants puissent bénéficier des retombées économiques générées par l’exploitation d'une ressource naturelle commune : le soleil.

C’est l’opportunité pour chaque citoyen.ne de s’informer et de s’investir à son échelle dans le développement des énergies renouvelables, en contribuant collectivement et directement à la réussite de la transition énergétique de notre territoire.

UNE COLLECTE RÉSERVÉE !

Le financement participatif est réservé aux habitants des départements de la Haute-Garonne (31), de l'Aude (11), de l'Ariège (09), du Tarn (81), de l'Aveyron (12), du Lot (46), du Lot et Garonne (47), du Gers (32), des Hautes pyrénées (65) et du du Tarn-et-Garonne (82).

 

 

La mise en place d'un tel financement citoyen va permettre aux projets d'obtenir une bonification tarifaire de 3€ par MWh produit. Autrement dit, chaque kWh produit par ces projets sera acheté par EDF 0,3 centimes d'euro plus cher que si le porteur de projet avait choisi de ne pas faire de financement participatif. VALOREM propose donc aux citoyens d'apporter 40% des fonds propres nécessaires à la construction des projets en acquérant des actions, ce qui représente une contribution citoyenne totale de 600 000 € minimum.

 

L’APPEL D’OFFRES CRE 4.4

 

FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE

Depuis sa création, le 24 mars 2000, la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) veille au bon fonctionnement des marchés de l'électricité et du gaz naturel en France, au bénéfice des consommateurs et en cohérence avec les objectifs de la politique énergétique. Elle met notamment en œuvre des dispositifs de soutien aux énergies renouvelables sous la forme d’appels d’offres nationaux.

L’appel d’offres pour installations solaires de grande puissance, dit appel d’offres CRE 4, a été lancé par la Commission de Régulation de l'Énergie en 2016, à destination des parcs photovoltaïques au sol, en toiture ou en ombrières de puissance comprise entre 500 kWc et 30 MWc. Il vise à attribuer en 3 ans un volume total de 4 GWc réparti en 6 appels d’offres distincts.

Afin de permettre à tout un chacun de se mobiliser pour la transition énergétique de nos territoires, l’appel d’offres CRE 4 permet aux développeurs qui s’engagent à ouvrir leur projet à l’investissement participatif citoyen de bénéficier d’une bonification tarifaire du prix d’achat de l’électricité produite par le projet.

L’application du bonus permet au projet d’être plus compétitif lors de sa candidature à l’appel d’offres, car le développeur peut proposer un tarif d’achat de l'électricité plus bas. Le principe d’appels d’offres de la CRE permet de faire baisser les tarifs de l’énergie solaire, car l'Etat retient les projets présentant le meilleur rapport qualité-prix.

L’objectif du bonus de la CRE ? Inciter les citoyens à participer à la transition énergétique de notre territoire en investissant dans ces projets d’énergies renouvelables, et bénéficier des retombées économiques d’une production locale et décarbonée !

Les conditions de cette participation citoyenne diffèrent selon les périodes d’appel d’offres. Le cahier des charges de l’appel d’offres CRE 4.4 permet au développeur :

- de bénéficier d’un bonus de 3€ par MWh sur son tarif d’achat s’il choisit de proposer une participation citoyenne sous la forme d’actions. Dans ce cas, 40% des fonds propres nécessaires à la construction du projet doivent être amenés par les citoyens ;

- de bénéficier d’un bonus de 1€ par MWh sur son tarif d’achat s’il choisit de proposer une participation citoyenne sous la forme d’obligations simples. Dans ce cas, 10% du montant total de l'investissement du projet (CAPEX) doit être amené par les citoyens.

Les projets photovoltaïques de Montbartier et Maillol sont lauréats de l’appel d’offres CRE 4.4, qui a retenu 103 projets en juillet 2018, pour un total de 720 MWc. 67% d’entre eux se sont engagés à proposer du financement participatif, pour 46 projets en actions, et pour 23 projets en obligations simples.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

 

QUE FAIRE DES PANNEAUX SOLAIRES EN FIN DE VIE ?

Contrairement aux idées reçues, environ 96%* des matériaux composant les panneaux photovoltaïques sont recyclables et réintègrent le circuit des composants photovoltaïques.

En France, depuis août 2014, la gestion de la fin de vie des panneaux photovoltaïques est une obligation légale. En effet les fabricants, les importateurs et les revendeurs sont tenus de reprendre gratuitement ces panneaux en fin de vie. Ils sont également tenus de financer le traitement et la collecte de ces déchets, par le biais d’une éco-participation sur chaque nouveau capteur photovoltaïque vendu.

Créée en 2007, l'association PV CYCLE organise dans toute l'Europe la récupération, le traitement et le recyclage des modules photovoltaïques en fin de vie. Début juillet 2018, s’est également ouverte la première usine de recyclage en France à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône.

 

*pour les panneaux photovoltaïques en silicium - source PVCYCLE

VALOREM est un opérateur en énergies vertes verticalement intégré qui maîtrise de multiples compétences dans les énergies renouvelables et accompagne les collectivités et ses partenaires à tous les stades d’un projet : études, développement, financement, construction, suivi d'exploitation et maintenance.

Créé en 1994 par Jean-Yves Grandidier, VALOREM compte aujourd'hui plus de 200 collaborateurs. Le groupe s'est divisé en filiales spécialisées sur des métiers spécifiques (VALREA, VALEMO, VALEOL, OPTAREL) et possède un nombre important d'unités de production réparties au sein de filiales d'exploitation.

Avec 1 200 MW développés en éolien, 300 MWc développés en photovoltaïque, 1 000 MW construits au total et 600 MW suivis en exploitation, VALOREM fait partie des leaders des énergies renouvelables en France. Fort de cette réussite, le groupe s'est depuis plusieurs années étendu au-delà des frontières hexagonales en se développant en Europe de l'Ouest, en Europe Centrale et en Asie, dans les Caraïbes et en Afrique.

PLUS D'INFOS SUR LE PORTEUR DE PROJET VALOREM →

Données financières

Pour accéder aux données financières veuillez

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.
Commentaire laissé par Nicolas G. le 21/02/2020 à 21h07

Pourquoi est ce que je ne peux pas avoir accès aux documents proposés (pacte d'associé / statut de la société / documents d'info réglementaire) alors que je suis dans le 31 ?

Réponse par un administrateur le 22/02/2020 à 08h48

Bonjour,

Nous venons de tester et tout fonctionne. Êtes vous sur qu'il n'y a pas un blocage de votre navigateur au téléchargement de ces documents ou qu'ils ne sont pas déjà téléchargé dans votre dossier téléchargement sans que vous vous en soyez rendu compte? Normalement vous avez également du recevoir le DIR qui contient tous les documents en hyperliens par email.

Commentaire laissé par Mathilde P. le 28/01/2020 à 14h53

Au bout des 4 ans, on fait quoi des actions ?

Réponse par un administrateur le 30/01/2020 à 09h16

Bonjour,

Comme cela est indiqué dans l'onglet "Données Financières" ainsi que dans la documentation juridique, les actions seront rachetées dans 4 ans par Valorem, en octroyant une valorisation des parts de telle sorte que vous percevrez un rendement total de 5%/an.

N'hésitez pas si vous avez des questions complémentaires et très bonne journée à vous,

Cordialement,

Julien

Commentaire laissé par Joel R. le 27/01/2020 à 23h13

Pourquoi la collecte est-elle limitée à la Haute Garonne si l'un des parcs est dans le Tarn et Garonne?

Réponse par un administrateur le 30/01/2020 à 08h45

BonjourJoël,

Les deux projets concernés par cette collecte sont lauréats d'un appel d'offre national et se sont engagés à réaliser un investissement participatif auprès de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE). Dans le cadre de cet engagement, seuls les habitants des départements des projets et des départements limitrophes peuvent investir. Pour simplifier l'approche initiale, nous avons limité en ouvrant l'investissement aux habitants du 31.

Nous pourrons ouvrir aux habitants du 82 par la suite.

A plus tard et merci pour votre question,

Cordialement,

Julien