UNE COLLECTE RÉSERVÉE !

à partir du 6 octobre : investissement réservé aux habitant·es de la Communauté d'Agglomération du Puy-en-Velay


après le 20 octobre à partir de 12h30 : investissement réservé aux habitant·s des départements de la Haute-Loire, de l'Ardèche, du Cantal, de la Loire, de la Lozère et du Puy-de-Dôme 

 

En construction

Photovoltaïque

Actions ordinaires

La clé des champsInvestissez dans le projet solaire de St-Christophe-sur-Dolaizon dans la Haute-Loire, ouvert au financement participatif citoyen !

Taux d'intérêt et durée * 
Collecte terminéeSuccès 
Investissement min10 € 
Investissement max5 000 €
Valeur unitaire1 € 

------- Collectés

850 000 € Plafond

100% Collecté

800 000 € Objectif


Liste d'attenteVoir les risquesÊtre rappelé


Avantages

  • Un projet utilisant des trackers pour augmenter la production
  • Un projet largement soutenu par la commune et la Communauté d'agglomération
  • Un projet lauréat de l'appel d'offres national de la CRE
  • Un projet développé par BORALEX, acteur indépendant reconnu en France depuis près de 30 ans

Risques

  • Risque de perte en capital
  • Risques liés au développement du projet
  • Risques administratifs
  • Risques juridiques
  • Risques règlementaires

Frais

 

Investir présente un risque de perte en capital et de liquidité. N'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement et diversifiez votre épargne.

Caractéristiques de l'investissement en actions
Les données du porteur de projet

Production annuelle 17 000 000 kWh

UN PROJET PHOTOVOLTAÏQUE DE TERRITOIRE PORTÉ PAR BORALEX

Le projet de parc photovoltaïque au sol de la Clé des Champs est situé dans le département de la Haute-Loire, sur la commune de Saint-Christophe-sur-Dolaizon. Développée par BORALEX, cette centrale produira environ 17 GWh par an*. C’est l’équivalent de la consommation électrique annuelle de près de 4 000 foyers, soit près de 10 % de la consommation électrique totale de l'agglomération du Puy-en-Velay.

Ce projet solaire photovoltaïque au sol est né d’une première réflexion de la commune de Saint-Christophe-sur-Dolaizon en 2008, ainsi que d’une démarche globale de développement durable de la communauté d’agglomération du Puy-en-Velay. C’est dans ce cadre que les deux collectivités s’accordent pour lancer l’étude du projet de parc photovoltaïque de la Clé des Champs, sur une parcelle qui présente un faible potentiel de développement industriel, économique ou agronomique.

Ce projet est lauréat de l’appel d’offres national de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), qui vise à soutenir le développement des énergies renouvelables sur le territoire français en encourageant les projets les plus compétitifs et les plus responsables en matière d'empreinte carbone. En déposant son dossier de candidature, BORALEX s’est engagée à mettre en œuvre un financement citoyen sur le projet, dans les conditions définies par le cahier des charges de l’appel d'offres.

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études

 

POURQUOI INVESTIR ?

PLACER UNE PARTIE DE SON ÉPARGNE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

A travers cette campagne de financement participatif, BORALEX souhaite associer les citoyens à la transition énergétique de nos territoires, en leur proposant de placer une partie de leur épargne dans le projet photovoltaïque en investissant dans la société intermédiaire "Cigogne" qui regropupera tous les investisseurs citoyens.

En permettant à tout un chacun de participer à ce projet, BORALEX entend redistribuer sur le territoire d’implantation une partie des richesses produites par l’installation photovoltaïque, afin que les habitants puissent bénéficier des retombées économiques générées par l’exploitation d'une ressource naturelle commune : le soleil.

C’est l’opportunité pour chaque citoyenne et citoyen de s’informer et de s’investir à son échelle dans le développement des énergies renouvelables, en contribuant collectivement et directement à la réussite de la transition énergétique de notre territoire.

La construction du parc photovoltaïque de Saint-Christophe-sur-Dolaizon, ainsi que son raccordement au réseau, nécessite un investissement total de plus de 10 300 000 €. Pour 1 000 € investis, vous contribuez donc à la production de plus de 1 650 kWh par an, soit l'équivalent de près de 25% de la totalité de vos besoins électriques annuels.

La loi de transition énergétique du 17 août 2015 a défini que, d'ici à 2030, 32% de l’énergie consommée par la France devait être produite grâce aux énergies renouvelables. C’est un objectif ambitieux, car cette part n’est aujourd'hui que de 16% ! Pour l'atteindre, il va nous falloir investir 124,5 milliards d'euros. Ça paraît énorme, mais il faut savoir que le montant total de l’épargne des Français s’élève à 5 000 milliards d'euros. Cet investissement équivaut donc à seulement 2,6% de notre épargne !

MODALITÉS D'INVESTISSEMENT

UNE COLLECTE RÉSERVÉE !

Dans le cadre de l’appel d’offres national 4.7 de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), BORALEX propose aux citoyens d'apporter un peu plus de 40% des fonds propres nécessaires au financement total de l'investissement du projet (CAPEX) en acquérant des actions ordinaires de la société citoyenne CIGOGNE, ce qui représente une contribution citoyenne totale d'environ 800 000 €.

Conformément aux dispositions du cahier des charges de la CRE, la collecte est réservée aux habitants du département d'implantation du projet et de ses départements limitrophes : la Haute-Loire (43), l'Ardèche (07), le Cantal (15), la Loire (42), la Lozère (48) et le Puy-de-Dôme (63).

 

UN PARC PHOTOVOLTAÏQUE AU CŒUR DU DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-LOIRE

Le site retenu pour l’implantation du projet se trouve au nord du territoire communal de Saint-Christophe-sur-Dolaizon, non loin de la limite communale de Ceyssac. Il est situé le long de la D589, en bordure de la zone d’activités et de loisirs « La Clé des Champs ». À 4 500 m du centre-ville de la ville du Puy-en-Velay, il représente un projet majeur de sa communauté d’agglomération.

 

UNE PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT

Le projet disposera d’une puissance totale installée de 12,53 MWc. La production annuelle du parc est estimée à 17 GWh par an*, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de près de 4 000 foyers. L'installation photovoltaïque produira donc chaque année près de 10 % de la consommation électrique totale de la Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay.

Cette production décarbonée, par opposition aux ressources fossiles, permettra de préserver l'environnement en évitant le rejet dans l'atmosphère de plus de 16 762 tonnes de CO2 chaque année***.

En France, de par l'hyper-centralisation de la production électrique, nous sommes tenus de transporter l'électricité sur de grandes distances. Par simple effet Joule, ces transports occasionnent ce que l’on appelle les pertes en ligne. Au total, elles s'élèvent à plus de 11 500 000 000 kWh par an. C’est l’équivalent de 35% de la consommation d’électricité totale de la ville de Lyon qui sont donc perdus chaque année ! Sur enerfip.fr, les projets s’inscrivent dans une démarche de décentralisation de la production d’électricité, pour qu’elle soit produite en local, au plus près de là où elle est consommée.

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études
**consommation d'électricité par habitant en France - 6 940 kWh/an (source Banque Mondiale)
***émissions de CO2 pour une centrale à charbon - 0,986 tonnes/MWh (source RTE)

 

17,7 HECTARES DE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES AU SOL

Au total, ce sont 28 600 modules (ou panneaux) photovoltaïques de type polycristallin qui seront installés sur le site. Le poids unitaire de chaque module sera proche de 20 kg, pour une épaisseur de près de 40 mm.

Les structures porteuses des modules seront équipées d’un système de suivi du soleil sur un axe horizontal, qui permettra notamment une meilleure distribution de l’éclairement et des eaux de pluie sur la parcelle.

DES modules photovoltaïques montés sur structures mobiles

La technologie envisagée est un système appelé trackers, qui permet aux panneaux d’adapter leur inclinaison pour suivre la course du soleil d’Est en Ouest.

Le principe ? Un moteur électrique entraîne la rangée de panneaux photovoltaïques pour leur permettre de se placer à un angle de production optimale par rapport au soleil, tout au long de la journée. Le système intègre également une sécurité qui permet de placer les panneaux à l'horizontale en cas de vents forts.

Cette technologie, qui bénéficie déjà d'un retour d'expérience conséquent, a pour objectif d'augmenter le rendement de l'installation, puisqu'elle permet d'atteindre un ratio de conversion de l'ordre de 15% entre l'énergie électrique produite et l'énergie solaire captée.

Les structures porteuses sont constituées de profilés métalliques inoxydables, fixés sur des fondations ancrées dans le sol grâce à des pieux en acier galvanisé.

 

UN PARC INTÉGRÉ À SON ENVIRONNEMENT

Le site du projet a fait l’objet de nombreuses études pour mettre en lumière les enjeux paysagers et environnementaux, afin de choisir l’implantation la plus adaptée au milieu naturel.

Ces analyses ont révélé que la zone d’étude initiale était composée d’un ensemble homogène de prairies ouvertes sans trame bocagère, avec toutefois certaines parcelles qui présentaient des sensibilités pour le milieu naturel - notamment une zone d’intérêt d’amphibiens et de reptiles.

BORALEX a fait le choix de préserver les parcelles concernées en réduisant l’emprise du projet. Cette variante d’implantation, d’une surface de 17,7 hectares - soit une réduction de 22% par rapport au site d’étude initial - est donc un consensus entre le projet photovoltaïque et les enjeux du milieu naturel et paysager.

C’est également afin de limiter l'impact du parc sur l’environnement que la technologie des pieux a été choisie pour les fondations de la structure des modules photovoltaïques.

En outre, les fossés, pierriers, murets et arbustes, qui participent à l’identité paysagère du site et constituent une zone de refuge de la faune, seront tous conservés.

 

UNE MISE EN SERVICE PRÉVUE POUR Novembre 2021

Mai 2011 : Lancement du projet

Mars 2012 : Etudes techniques et environnementales

Septembre 2013 : Obtention du Permis de Construire

Avril 2020 : Projet lauréat appel d’offres CRE 4.7

Septembre 2020 : Début des travaux

Novembre 2021 : Mise en service du parc

 

L’APPEL D’OFFRES CRE 4.4 ET SUIVANTS

FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE...

Afin de nous permettre d’atteindre, d'ici à 2030, l’objectif de produire 32% de notre consommation d’énergie grâce aux énergies renouvelables, l’État se devait de mettre en œuvre un cadre qui favorise le déploiement de ces énergies et les investissements massifs qui s'y rattachent, tout en garantissant leur compétitivité face aux énergies conventionnelles.

C'est par le biais d'appels d'offres lancés au niveau national que la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE), autorité administrative rattachée au Ministère de la Transition Écologique et Solidaire chargée de mettre en œuvre la politique énergétique de la France, a choisi d'impulser et d'accompagner cette dynamique.

La CRE a mis en place des règles qui visent à favoriser les projets présentant les tarifs les plus compétitifs. Le critère prépondérant de ces appels d’offres correspond donc au tarif d’achat, qui permet d'apprécier la capacité à concurrencer les énergies conventionnelles. Les autres critères sont relatifs à l'empreinte carbone et à la pertinence environnementale du terrain d'implantation.

L’appel d’offres pour installations solaires de grande puissance, dit appel d’offres CRE 4, a été lancé par la Commission de Régulation de l'Énergie en 2016, à destination des parcs photovoltaïques au sol, en toiture ou en ombrières de puissance comprise entre 500 kWc et 30 MWc. Il vise à attribuer en 3 ans un volume total de 4 GWc réparti en 6 appels d’offres distincts.

 

...ET PERMETTRE AUX CITOYENS DE SE MOBILISER POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE NOS TERRITOIRES

Dans le cadre de la loi de transition énergétique, l’Etat indiquait vouloir encourager l’investissement des citoyens et des collectivités sur les projets d’énergies renouvelables qui s'implantent sur leur territoire. Cette volonté s’est exprimée par la mise en place d'une bonification tarifaire du prix d'achat de l'électricité pour les lauréats des appels d’offres CRE qui s'engagent à ouvrir leur projet au financement participatif. L’application du bonus permet au projet d’être encore plus compétitif lors de sa candidature à l’appel d’offres, car le développeur peut alors demander un tarif d’achat de l'électricité plus bas.

L’objectif du bonus de la CRE ? Inciter les citoyens à participer à la transition énergétique de notre territoire en investissant dans ces projets d’énergies renouvelables, et bénéficier des retombées économiques d’une production locale et décarbonée !

Les conditions de cette participation citoyenne diffèrent selon les périodes d’appel d’offres. Le cahier des charges de l’appel d’offres CRE 4.7 permet au développeur : 

de bénéficier d’un bonus de 3€ par MWh sur son tarif d’achat s’il choisit de proposer une participation citoyenne sous la forme d’actions. Dans ce cas, 40% des fonds propres nécessaires à la construction du projet doivent être amenés par les citoyens ; 

de bénéficier d’un bonus de 1€ par MWh sur son tarif d’achat s’il choisit de proposer une participation citoyenne sous la forme d’obligations simples. Dans ce cas, 10% du montant total de l'investissement du projet (CAPEX) doit être amené par les citoyens. 

 

L'ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE 

COMMENT ÇA MARCHE ?

 

QUE FAIRE DES PANNEAUX SOLAIRES EN FIN DE VIE ?

Contrairement aux idées reçues, environ 96%* des matériaux composant les panneaux photovoltaïques sont recyclables et réintègrent le circuit des composants photovoltaïques.

En France, depuis août 2014, la gestion de la fin de vie des panneaux photovoltaïques est une obligation légale. Fabricants, importateurs et revendeurs sont tenus de reprendre gratuitement ces panneaux en fin de vie. Ils sont également tenus de financer le traitement et la collecte de ces déchets, par le biais d’une éco-participation sur chaque nouveau capteur photovoltaïque vendu.

Créée en 2007, l'association PV CYCLE organise dans toute l'Europe la récupération, le traitement et le recyclage des modules photovoltaïques en fin de vie. Début juillet 2018, s’est également ouverte la première usine de recyclage en France à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône.

*pour les panneaux photovoltaïques en silicium (source PVCYCLE)

L'ESSENTIEL

UN EXPERT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES QUI S’ENGAGE POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE FRANÇAISE

Depuis 20 ans, BORALEX développe, construit et exploite des sites de production d’énergies renouvelables au cœur des territoires français.

Aujourd’hui expert des énergies renouvelables, BORALEX fait son apparition aux côtés des grands acteurs de l’énergie traditionnels français en 1998. Jeune entreprise agile soucieuse de son impact, BORALEX veut accélérer le basculement de la France dans un modèle énergétique durable pour les générations futures.

En moins de 20 ans, la société est devenue le premier producteur indépendant de l’éolien terrestre en France. BORALEX opère aujourd’hui en France près de 978 MW répartis sur une soixantaine de sites éoliens, solaires et thermiques. Elle se distingue de ses concurrents par sa maîtrise de plusieurs technologies renouvelables et par sa dimension industrielle et intégrée : 100% de sa production est issue d’actifs dont elle est propriétaire.

    

les valeurs

UNE ENTREPRISE AGILE ET RESPONSABLE

Boralex est une entreprise agile, avec peu de niveaux hiérarchiques. Elle repose sur la capacité d’initiative de ses collaborateurs, qui nourrissent une volonté forte de limiter les impacts. Ils garantissent la capacité du groupe à agir sans attendre, à trouver des solutions audacieuses pour résoudre des problématiques locales.

Ce sont les techniciens de BORALEX qui concrétisent l’esprit pionnier de l’entreprise. Grâce à la proximité des centres de maintenance (tous situés à moins de deux heures des sites), ils garantissent l’un des meilleurs taux d’intervention du marché et sont totalement investis à la parfaite maîtrise des parcs.

✔ Un opérateur intégré

Boralex s’engage sur le long terme auprès des territoires. Cela implique une préférence à l’internalisation des compétences, au partage et à la transmission des savoir-faire au sein de l’entreprise.

✔ Des projets éoliens innovants

Le repowering du parc éolien de Cham Longe et la mise en service de batteries de stockage à Comes de l’Arce sont deux projets phares qui seront développés dès 2019 en Ardèche.

✔ Des solutions adaptées à chaque territoire

Boralex trouve des solutions adaptées et innovantes avec une économie de matière et d’investissement.

 

Missions & engagements

UN ACTEUR DE LA “RURALITÉ AUGMENTÉE” QUI ACCOMPAGNE LES TERRITOIRES

La nature de l’activité et l’ADN de BORALEX en font un partenaire engagé au cœur des territoires. Dans les zones peu denses et de faible attractivité touristique et économique, BORALEX contribue à atténuer les logiques de désertification en re-créant une dynamique locale et une activité tournée vers une ruralité plus vivante et enrichie.

Elle intervient aux côtés des élus et des habitants pour valoriser le patrimoine existant et améliorer le cadre de vie local. Elle est un acteur du renouveau local, pour une «ruralité augmentée» : plus de parcours pédagogiques sur les spécificités locales, nouvelle vie du patrimoine, revitalisation du commerce de proximité

Elle apporte des solutions aux communes et contribue à faire de leurs territoires des lieux attractifs pour les familles et compétitifs pour les entreprises, dans un contexte global de transitions numérique, énergétique et écologique.

✔ Générer des retombées économiques et financières pour les collectivités et les habitants

✔ Permettre aux territoires de se réapproprier la question énergétique

✔ Développer l'ouverture du capital et le financement participatif

✔ Agir pour la préservation du patrimoine et de la vie locale

✔ Compenser les impacts de leur activité

BORALEX s’engage également aux côtés de WWF France, qui l’accompagne depuis 2011 dans toutes les dimensions environnementales de la conduite de ses projets. Ce partenariat, renouvelé en mai 2017, garantit une collaboration exigeante en vue de la protection des espèces et de leurs habitats en plein développement du secteur éolien : apport d’expertise sur la préservation des espèces et des espaces, remise de conclusions lors d’enquêtes publiques et aide au diagnostic.

ENSEMBLE, ACCÉLÉRONS LA TRANSITION VERS LA PRODUCTION D’UNE ÉNERGIE DÉCARBONÉE ET DURABLE !

BORALEX veut être le catalyseur de cette transition. Elle investit massivement dans le développement exponentiel de capacité de production d’énergie verte. Capable de s’engager à long terme et de faire du sur-mesure pour chaque territoire, Boralex construit les preuves d’un nouveau modèle énergétique possible.

En savoir plus sur la société Boralex »

En savoir plus sur la stratégie de Boralex »

Données financières

Pour accéder aux données financières veuillez

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.

Commentaire laissé par Michel P. le 06/10/2020 à 13h47

ce projet est censé être ouvert aux départements limitrophes donc au 63 mais le message suivant s'affiche quand je clique sur investir : "Pour accéder à cette collecte vous devez faire partie des Habitants de la Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay"

Réponse par un administrateur le 06/10/2020 à 14h48

Bonjour Michel,

Voici les phases d'ouverture de la collecte :
à partir du 6 octobre : investissement réservé aux habitant·es de la Communauté d'Agglomération du Puy-en-Velay
à partir du 20 octobre : investissement réservé aux habitant·s des départements de la Haute-Loire, de l'Ardèche, du Cantal, de la Loire, de la Lozère et du Puy-de-Dôme

Encore un peu de patience, vous pourrez investir à partir du 20 octobre !

Bonne journée,
Pauline



Assistance