En construction

Énergie solaire

Obligations simples

JasminInvestissez votre épargne dans des installations photovoltaïques dans le Sud de la France !

Taux d'intérêt et durée * 
Collecte terminéeSuccès 
Investissement min10 € 
Valeur unitaire10 € 

------- Collectés

400 000 €Plafond

100% Collecté

400 000 €Objectif




Avantages

  • Un porteur de projet solide et de premier plan dans l'énergie solaire
  • Un investissement sur 18 centrales solaires garantissant une production maitrisée
  • Un projet lauréat d'un appel d'offres de la CRE avec un tarif d'achat pérenne sur 20 ans et des autorisations déjà accordées
  • Des projets situés dans le Sud de la France, dans les départements de l'Aveyron, des Bouches du Rhône, de la Dordogne, des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées, du Tarn et du Tarn et Garonne

Risques

  • Risques de pertes en capital
  • Risques de destruction de matériel
  • Risques juridiques et fiscaux
  • Risques réglementaires

Frais

Les données du porteur du projet

Production annuelle 4 800 000 kWh

Présentation du projet

L'ESSENTIEL

Dans le cadre de son partenariat de long terme avec Enerfip, CAM ENERGIE SERVICE, a décidé de réaliser une nouvelle collecte via son véhicule d’investissement EVDF (100% filiale), pour 18 projets lauréats de l'appel d'offres de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) pour les installations photovoltaïques sur bâtiments de puissance crête comprise entre 100 et 250 kW.

 

Le projet JASMIN regroupe 18 centrales photovoltaïques, installées sur des grandes toitures de nouveaux bâtiments tertiaires agricoles, cumulant au total une puissance de 3 824 kWc. Elles sont toutes dans le Sud de la France, notamment dans les départements du Tarn (12 projets) et du Tarn et Garonne (2 projets) mais aussi dans les départements de l'Aveyron (1 projet), de la Dordogne (1 projet), des Pyrénées-Atlantiques (1 projet), des Hautes-Pyrénées (1 projet) et des Bouches du Rhône (1 projet). Leur mise en service s'étalera jusqu'en juin 2018.

Descriptif synthétique des 18 centrales

Commune

Localisation

Puissance

Mise en service

Mouzieys-Teulet dans le Tarn (81)

5 km au Sud-Est d'Albi 

219,24 kWc

juin 2018

Fréjairolles dans le Tarn (81)

5 km au Sud-Est d'Albi 

219,24 kWc

juin 2018

Florentin dans le Tarn (81)

5 km au Sud-Ouest d'Albi 

219,24 kWc

juin 2018

Ambialet dans le Tarn (81)   

10 km à l'Est d'Albi 

223,3 kWc

juin 2018

Le Garric dans le Tarn (81)

5 km au Nord d'Albi 

225,33 kWc

juin 2018

Assac dans le Tarn (81)

15 km à l'Est d'Albi 

219,24 kWc

juin 2018

Marsal dans le Tarn (81)

5 km à l'Est d'Albi 

136,08 kWc

décembre 2017

Noailles dans le Tarn (81)

10 km au Nord-Ouest d'Albi 

209,71 kWc

décembre 2017

Valence d'Albigeois dans le Tarn (81)

15 km au Nord-Est d'Albi 

209,71 kWc

décembre 2017

Fauch dans le Tarn (81)

 5 km au Sud-Est d'Albi 

219,24 kWc

juin 2018

Murat sur Vèbre dans le Tarn (81)

5 km à l'Est de Lacaune

219,24 kWc

juin 2018

Nègrepelisse dans le Tarn et Garonne (82)

10 km au Nord-Est de Montauban

219,24 kWc

juin 2018

Vaissac dans le Tarn et Garonne (82)

10 km à l'Est de Montauban

209,52 kWc

décembre 2017

Durenque dans l'Aveyron (12)

30 km au Nord-Est d'Albi

209,71 kWc

décembre 2017

Nailhac dans la Dordogne (24)

20 km à l'Ouest de Brive la Gaillarde

249,98 kWc

juin 2018

Lagos dans les Pyrénées-Atlantiques (64)

10 km à l'Est de Pau

249,98 kWc

juin 2018

Lalanne-Trie dans les Hautes-Pyrénées (65)

20 km au Nord-Est de Tarbes

246,63 kWc

juin 2018

Sénas dans les Bouches du Rhône (13)

20 km au Sud-Est d'Avignon

123,28 kWc

juin 2018

En mettant en œuvre ses compétences et son savoir-faire pour construire des centrales solaires, CAM ENERGIE SERVICE propose à des agriculteurs qui ne disposent pas de fonds propres de profiter d’un bâtiment agricole à moindre coût pour leur activité, grâce à l’exploitation de l’énergie photovoltaïque.

L'OBJECTIF DE LA COLLECTE

Cette campagne de financement participatif vise à proposer aux citoyens d'investir une partie de leur épargne directement dans les projets développés et construits par CAM ENERGIE SERVICE. Son objectif est de contribuer au financement des 18 centrales photovoltaïques qui composent le parc JASMIN (société des 18 projets).

De cette façon, les citoyens peuvent s'approprier les tenants et les aboutissants du projet et devenir acteurs de la vie du projet et de la transition énergétique.

DONNEES ECOLOGIQUES

Avec ces 18 centrales solaires photovoltaïques d'un total de 3 824 kWc, ce sont près de 5 000 MWh qui seront produits chaque année, soit l'équivalent de l'ensemble des besoins énergétiques d'au moins 3 000 personnes vivants en France (source Banque Mondiale). En outre, comparativement à une centrale de production électrique utilisant du charbon comme combustible (ressource qui représente encore 2,2% de notre production électrique en France), ces 18 centrales permettront d'éviter l'émission de près de 4 750 tonnes de CO2 par an dans notre atmosphère (source RTE).

Enfin, concernant le cycle de vie des éléments techniques de ces centrales photovoltaïques et notamment des panneaux, il faut savoir que 85% des matériaux qui les composent sont recyclables ! Créée en 2007, l'association PV CYCLE organise dans toute l'Europe la récupération, le traitement et le recyclage des modules photovoltaïques en fin de vie.

DONNEES TECHNIQUES

Les panneaux photovoltaïques retenus pour la construction des 18 centrales sont fournis par des fabricants reconnus et répondent à un cahier des charges strict.

Pièce maitresse d’une installation photovoltaïque, CAM ENERGIE SERVICE a fait le choix d’onduleurs qui ont fait leurs preuves sur le marché du photovoltaïque. Grâce à la fiabilité de ces équipements la production de la centrale est assurée.

POUR ALLER PLUS LOIN

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la vidéo didactique "On vous éclaire sur l'énergie photovoltaïque" ci-dessous, produite par nos soins :

 

   

 

Présentation du porteur de projet

CAM ENERGIE SERVICE, via sa société de projet JASMIN et son véhicule d’investissement (100% filiale) EVDF développe, construit et exploite des projets d’énergie photovoltaïque.

CAM ENERGIE SERVICE est spécialisée dans le développement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance de centrales d’énergies renouvelables sur trois domaines : Le photovoltaïque, l’hydroélectricité et la méthanisation.

Bénéficiant d’un savoir-faire sur des secteurs de référence de la transition énergétique (efficacité énergétique, solaire, méthanisation, hydroélectricité), la société a démarré une nouvelle phase de développement depuis fin 2016.

Pour accélérer ce développement et disposer d’une offre complète et cohérente auprès des professionnels, particuliers, partenaires et investisseurs, CAM Energie Service s’est positionné dernièrement sur le marché résidentiel solaire avec une offre différenciante au travers du programme GreenLoc.

Pour accompagner cette stratégie et cette nouvelle phase, le Groupe change d’identité, et devient HESLYOM : Une évolution en accord avec une vision de la transition énergétique résolument tournée vers l’avenir.

 
CHIFFRES CLÉS

● Plus de 70 MW développés, construits et opérés
● 450 centrales en maintenance
● 16 M€ de chiffre d’affaires
● Près de 100 collaborateurs
● 5 Agences (Toulouse, Bordeaux, Bassussarry, Grenoble, Paris), 1 centre technique (Tarbes), 1 atelier de fabrication (Bénéjacq)

Données financières

Pour accéder aux données financières veuillez

Commentaires

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir écrire un commentaire.
Commentaire laissé par Sébastien R. le 23/09/2017 à 21h54

Bonjour,

En général je suis quelqu'un d'affable, mais la lecture du document réglementaire m'a presque mis de mauvaise humeur. Restons amical quand même.

Le montage un peu curieux et la documentation passablement lacunaire. Il faut regarder les tableaux dans le menu pour constater un détail quand même curieux : il s'agit de financer à court terme une société pour qu'elle-même finance un nouveau projet à long terme, lequel ne produira PAS les flux nécessaires pour rembourser l'obligation en 2019, loin s'en faut.

La trésorerie nécessaire au remboursement de l'obligation serait en fait fournie par les produits financiers provenant (je suppose, ce n'est écrit nulle part) d'autres actifs de la société, et encore ne seront-ils pas suffisants à couvrir les 400 000 euros en question : un versement en CCA de HESLYOM devra être mis à contribution en complément.

Ce qui appelle plusieurs commentaires. D'abord je note la structure alambiquée de l'emboîtement de sociétés en jeu. Je compte au moins quatre sociétés dans la vie de cette obligation : l'émettrice qui est une coquille et ne sert à rien, Jasmin qui reçoit les fonds investis, les autres actifs qui vont contribuer au remboursement, et la société mère qui va le compléter. On ne peut pas dire que ce soit limpide.

Incidemment je trouve curieux que Jasmin, qui ne contribue que minoritairement au remboursement de l'obligation, soit documenté en détail, alors que les autres actifs d'EVDF et HESLYOM, dont les trésories sont indispensables au remboursement de l'obligation, ne fassent l'objet d'aucune documentation - c'est à peine s'ils sont cités incidemment.

Enfin il me paraît tout à fait anxiogène que les porteurs d'obligations doivent compter sur l'emprunt futur à HESLYOM, qui s'apparente en fait à une augmentation de capital, pour assurer leur remboursement. C'est une pratique absolument détestable, surtout dans la mesure où il n'y a aucun engagement d'HESLYOM auprès des porteurs.

Je suis surpris que rien de cela ne soit souligné dans la présentation générale et qu'il faille plonger dans les chiffres pour s'en aviser. Ce manque de clarté me paraît rédhibitoire. Et même si c'était mis en évidence, le montage me semble par trop tordu (et pourtant j'en ai vu d'autres).

Sinon globalement j'aime bien, hein, le solaire sur les toits agricoles, tout ça..., mais je me permets ce message jovial dans l'espoir que cela encourage à sélectionner des montages financiers plus sérieux à l'avenir.

Bien cordialement,

S.R.

Réponse par Sébastien R. le 30/09/2017 à 02h07

Bonjour Sébastien-d'Enerfip,

Merci pour votre effort d'explication et bravo pour les beaux nouveaux dessins, qui rendent maintenant bien compte de la conception du montage - et de son caractère pas tout à fait immédiat. Je salue l'effort et le temps passé. (Et oui, je sais, il y en a qui ne prennent même pas la peine de fournir les prévisions financières détaillées, j'ai déjà vu...)

Je suis bien sûr toujours chagriné par l'anomalie que constitue le remboursement par apport de la maison mère, qui aurait pu être évité si l'émission obligataire avait été effectuée par HESLYOM, même si je suis sûr qu'il y a plein de bonnes raisons de ne l'avoir pas fait. Mais du moment que chacun peut maintenant investir en connaissance de cause, oui vous avez répondu à mes remarques.

Bien cordialement,

S.R.

Réponse par un administrateur le 28/09/2017 à 17h24

Bonjour Monsieur,

Nous allons répondre à vos nombreuses remarques. Nous vous remercions tout d'abord pour votre temps passé sur le dossier qui contribue grandement à améliorer nos services et notamment l’information de nos investisseurs et nous regrettons sincèrement que vous ayez été mis de si mauvaise humeur par cette lecture du Document d’Information Règlementaire (DIR) et espérons que la lecture de cette réponse produira l’effet inverse.

Tout d’abord, veuillez nous excuser pour la présentation qui vous a apparemment paru très incomplète. Nous nous en sommes tenu au minimum légal mais vous avez raison, ce n’est pas suffisant pour avoir une vision complète de l’investissement proposé, notamment sur la page projet du site internet. Nous avons tout de même fait l’effort avec CAM ES/HESLYOM de fournir un business plan prévisionnel complet d’EVDF dans le DIR sur lequel vous vous êtes basé pour tirer vos conclusions et sur lequel nous pouvons répondre à toutes vos demandes d’interrogation complémentaire, le cas échéant. La doctrine AMF demandant simplement de fournir un « prévisionnel de l’activité » de la société de projet et de la société émettrice, je peux vous assurer que ce n’est pas le cas de toutes les plateformes d’être aussi exhaustives.

Toujours est-il que suite à votre commentaire, nous avons enrichi significativement l’onglet « données financières » pour mieux présenter l’investissement aux citoyens.

La structure juridique et le montage financier peuvent vous paraitre « alambiquée » mais cela reste très classique dans le secteur des énergies renouvelables et pertinent dans cette situation pour les raisons présentées ci-dessous.

Pour répondre à vos remarques, nous développerons 3 points qui sont essentiels à la compréhension par tous de cet investissement :
1. La structure juridique:
- CAM ES/HESLYOM est la société mère du groupe et héberge également les activités de développement, construction et exploitation des centrales ENR. C’est elle qui injecte les fonds propres et développe les projets. C’est également elle qui assure la construction et la maintenance des centrales.

- EVDF, détenue à 100% par CAM ES/HESLYOM, est la société holding pour la détention des centrales opérationnelles.

- JASMIN SAS, détenue à 100% par EVDF est la société de projet qui porte les centrales dont le financement fait l'objet.

2. Le montage financier:
Comme vous le savez peut-être, le développement des énergies renouvelables est très consommateur de fonds propres, les infrastructures financées nécessitant un investissement initial conséquent. C’est la durée de vie assez longue de ces installations (20-30 ans) qui permet ensuite une rente et un retour sur investissement au développeur.

Heslyom a pour ambition de développer dans les années à venir à travers EVDF, son véhicule d’investissement dans ce type d’infrastructure :
-130 MWc de photovoltaïque dans les secteurs agricoles, serres photovoltaïques et les bâtiments résidentiels
-10 MW d’hydroélectricité
-10 MW de méthanisation
Ceci nécessite au moins 40 millions d’euros de fonds propres.
Pour ce faire, Heslyom/EVDF souhaite permettre aux citoyens de participer à ces projets en apportant une partie des fonds propres sous forme d’obligations participatives. C’est donc un rôle d’avance (ou « bridge ») des fonds propres qui est donné aux citoyens, Heslyom prenant le relai dans un an et demi seulement (ce qui permet entre autre de limiter ses frais financiers d’emprunt). Par ailleurs, dès 2018 et surtout en 2019, les premiers investissements réalisés par EVDF depuis 2015-2016 (EVDF 2, Jasmin, etc…) vont commencer à générer des revenus. Enfin et surtout, Helsyom étant l’entrepreneur réalisant les travaux sur Jasmin, une marge sera dégagée sur les travaux (360 kEUR sur une base raisonnable de 5% par exemple) et permettra le remboursement in fine des investisseurs dans le projet Jasmin sans problème.
Quant aux fonds propres « économisés » par HESLYOM/EVDF, ils vont permettre de financer les projets en développement et de construire des centrales dans le futur, concomitamment ou non à un financement citoyen.

Enfin, cette émission se fait sur la holding et non la société de projet pour les raisons suivantes :
-La banque n’accepterait pas une dette de 400,000 euros qui serait remboursée au bout d’un an et demi, si celle-ci était réalisée dans la société de projet, la dette ne pourrait être levée
-La société de projet seule ne peut absorber ce remboursement comme vous l’avez très justement remarqué, il faut donc le concours de l’ensemble des filiales et de la société mère d’EVDF pour ce faire
3. Les différentes entités intervenant dans le montage:
-Par rapport aux autres actifs sous EVDF, nous pensons au contraire, puisqu’il s’agit des actifs opérationnels, que le fait d’émettre les obligations sous la holding dilue le risque puisqu’il y a plus d’actifs sous gestion et pas seulement Jasmin.
-Par rapport aux business plan des autres projets sous EVDF pour apprécier le risque global, nous ne pouvons tous vous les fournir. Nous avons mis un prévisionnel « consolidé » de la holding qui nous le pensons est déjà pertinent et montre les remontées et les investissements conséquents à venir sur la partie "basse" de l'organigramme.
-Par rapport à la société mère, celle-ci dispose d’environ 3 millions d’euros de capitaux propres, ce qui reste assez solide. Elle est également l’entrepreneur sur le projet Jasmin et la marge dégagée à elle seule devrait permettre le remboursement des obligations sans problème et la possibilité de prendre le relai des citoyens dans un an et demi. En revanche nous ne pouvons vous fournir de business plan prévisionnel de CAM ES/HESLYOM pour la partie "haute" de l'organigramme.
Encore toutes nos excuses pour le manque de clarté initiale et pour la longueur de ce commentaire qui je pense était nécessaire au vu de vos interrogations. Nous espérons en tout cas avoir répondu à vos remarques et à vos doutes.

Bien a vous

Sebastien

Commentaire laissé par Laure V. le 23/09/2017 à 16h57

Bonjour,
J'ai une question a propos des risques mentionnés dans le "Document d’information réglementaire synthétique". Pourquoi des risques standard tels que l'incendie la foudre ou la grêle sont-ils pris en charge par l'investisseur et non par une assurance ordinaire ?
Merci de m'éclairer.

Réponse par un administrateur le 26/09/2017 à 17h08

Bonjour Laure,

Merci pour votre question très pertinente. Dans la réalité, les risque de foudre, d'incendie et de grêle sont bien pris en compte par les assurances souscrites par les porteurs des projets que nous vous proposons. Ces assurances couvrent non seulement les risques de destructions de la centrales liés à ces phénomènes naturels, mais également la perte de recette qui y est associée. Pour autant, notre retour d'expérience montre que les délais entre un incident et le versement effectifs des fonds de dédommagement par l'assurance ne peuvent être ignorés. Il ne serait pas précis de notre part de ne pas le signifier et de ne pas pointer ces enjeux là au travers des risques potentiels que nous listons.

Est-ce que cela est plus clair pour vous ? Nous sommes à votre disposition pour toutes demandes complémentaires et vous remercions pour l'intérêt que vous portez à notre plateforme et à la transition énergétique.

Cordialement,

Julien

Commentaire laissé par Edgard F. le 21/09/2017 à 06h49

J'aimerais bien savoir où sont les fabricants des panneaux photovoltaïques et des onduleurs.

Réponse par un administrateur le 21/09/2017 à 15h51

Bonjour Edgar,
Ces projets utiliseront des panneaux de différents fabricants reconnus sur le marché. Ils sont d'origine française, européenne ou américaine. Quant aux onduleurs, ils sont fournis par un constructeur allemand.
A demain.

Commentaire laissé par Maxime V. le 20/09/2017 à 17h30

Merci pour cette réponse précise. Comment vous assurez vous que EVDF va bien allouer le montant levé au refinancement des comptes courant d'associés qu'elle détient dans Jasmin? Qu'advient-il de notre investissement si EVDF décidait d'allouer les montants levés à d'autres fins?

Réponse par un administrateur le 21/09/2017 à 22h15

Bonjour Maxime,

En complément de réponse : EVDF doit apporter ces fonds au compte courant d'associé pour boucler le financement (closing) de Jasmin, concomitamment au prêt bancaire. EVDF détient des participations dans des sociétés de projet photovoltaïques en opération (EVDF2 notamment), en construction (Jasmin) et d’autres en développement. En prêtant à EVDF, la holding de Jasmin, votre risque est donc dilué puisque la société possède d’autres actifs déjà opérationnels et d’autres actifs à venir. Quel que soit l’allocation des fonds (même si nous ne doutons pas qu’ils seront bien fléchés vers la société de projet JASMIN), votre investissement est donc pérennisé par la solidité financière de la holding et de ses nombreux actifs. Votre risque est à apprécier sur cette dernière et nous vous invitons donc à consulter le business plan relatif à la société de projet, Jasmin, mais aussi le prévisionnel a 5 ans de la Holding, EVDF, tous deux présents dans le DIRS qui sera mis à disposition lors de la mise en ligne. Nous restons a disposition pour toute demande d'information complémentaire.

En vous souhaitant une très bonne soirée.

Réponse par un administrateur le 21/09/2017 à 15h39

Bonjour Maxime,
Lors de notre audit financier du projet et de la société porteur de projet, nous nous assurons justement de vérifier les points que vous mentionnez. Vous trouverez les réponses à vos questions en consultant le document d'information réglementaire (DIR) demain matin, et notamment ses annexes financières. Nous mettons tout en œuvre pour estimer les risques et les minimiser.
Bonne après-midi.

Commentaire laissé par Isaac V. le 20/09/2017 à 16h45

il doit y avoir une erreur dans l'onglet "Le projet", la puissance cumulée n'est pas en MWc mais plutot en kW

Réponse par un administrateur le 20/09/2017 à 17h11

Bien vu Isaac. Vous avez tout à fait raison. Nous vous remercions pour ce signalement ô combien utile. C'est modifié. Rendez-vous demain donc !

Commentaire laissé par Maxime V. le 20/09/2017 à 09h31

Bonjour, l'emission obligataire est elle émise par une holding qui regroupe uniquement les 18 centrales solaires, ou bien par l'entreprise Heslyom ? Autrement dit, s'agit il d'un financement de projet ou bien d'un financement corporate? S'il s'agit d'un financement corporate, quel est le niveau de subordination de ces obligations (par rapport aux autres dettes contractées par la société)?

Réponse par un administrateur le 20/09/2017 à 10h42

Bonjour Maxime,
C'est Electricité Verte de France, une filiale de CAM Energie Service (qui devient Heslyom), spécialisée dans ces projets de toitures tertiaires qui va faire l'émission.
Jasmin est le véhicule juridique qui regroupe les 18 projets. Cette émission servira à refinancer une partie du compte courant d’associés détenu par EVDF dans JASMIN. EVDF n'a pas de dette bancaire. C'est JASMIN qui la porte.
Cela leur permettra ainsi de développer plus vite d'autres projets pour respecter les objectifs de la transition énergétique.
Bonne journée.



Les grandes phases du projet

Développement du projet

Installation des panneaux en toiture

Mise en service des installations

 
Printemps 2016
 
Automne 2017
 
Premier semestre 2018