UNE COLLECTE RÉSERVÉE !

 

Conformément aux dispositions concernant les projets lauréats de l’appel d’offres CRE 4, le financement participatif est réservé aux habitants des départements d'implantation des projets et de leurs départements limitrophes.

En construction

Photovoltaïque

Obligations simples

DauvergneInvestissez votre épargne dans un projet de toitures photovoltaïques agricoles dans les Landes (40) !

Taux d'intéret fixe*5,5%/an
Durée du prêt4 ans 
Collecte terminéeSuccès 
Investissement min10 € 
Investissement max0 €Variable
Valeur unitaire10 € 

------- Collectés

50 000 € Plafond

100% Collecté

50 000 € Objectif


Être rappelé


Avantages

  • Contrat d'achat pérenne sur 20 ans auprès d'EDF
  • Un projet lauréat d'un appel d'offres national
  • Une technologie mature
  • Des centrales en déjà en exploitation portées par la société émettrice

Risques

  • Risques de pertes en capital
  • Risques de destruction de matériel
  • Risques juridiques et fiscaux
  • Risques réglementaires

Frais

Les données du porteur de projet

Production annuelle 363 000 kWh

L'ESSENTIEL

UN PROJET DE TERRITOIRE QUI S'INSCRIT
DANS UNE DÉMARCHE D'AGRICULTURE DURABLE

 

Situé dans le département des Landes, le projet de toitures photovoltaïques de Dauvergne est porté par L.E.R. DÉVELOPPEMENT et les Fermes LARRÈRE.

Actuellement en construction, il produira environ 388 600 kWh par an*. C'est l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 56 personnes vivant en France**, soit près de 16,5% de la consommation électrique totale de la commune de Liposthey sur laquelle il sera implanté.

Les Fermes LARRÈRE, famille d'agriculteurs Landais depuis 1981, ont choisi de s'adosser au producteur d’énergies renouvelables L.E.R. DEVELOPPEMENT pour installer des panneaux solaires photovoltaïques en toiture de trois de leurs bâtiments agricoles, afin de combiner leur exploitation agricole BIO avec une production d’énergies renouvelables.

Ce projet est lauréat de l’appel d’offres national 4.5 de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), qui vise à soutenir le développement des énergies renouvelables sur le territoire français en encourageant les projets les plus compétitifs et les plus responsables en matière d'empreinte carbone.

En déposant son dossier de candidature, L.E.R. DÉVELOPPEMENT s’est engagée à mettre en œuvre un financement citoyen sur ce projet, dans les conditions définies par le cahier des charges de l’appel d'offres.

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études
**consommation d'électricité par habitant en France - 6 940 kWh/an (source Banque Mondiale)

 

LA COLLECTE

POURQUOI INVESTIR ?

 

PLACER UNE PARTIE DE SON ÉPARGNE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

A travers cette campagne de financement participatif, L.E.R. DÉVELOPPEMENT et les Fermes LARRÈRE souhaitent associer les citoyens à leur projet d'énergie renouvelable, en leur proposant de placer une partie de leur épargne directement dans le projet de toitures photovoltaïques de Dauvergne.

En permettant à tout un chacun de participer à ce projet, L.E.R. DÉVELOPPEMENT et les Fermes LARRÈRE entendent redistribuer sur le territoire d’implantation une partie des richesses produites par les toitures photovoltaïques, afin que les habitants puissent bénéficier des retombées économiques générées par l’exploitation d'une ressource naturelle commune : le soleil.

C’est l’opportunité pour chaque citoyenne et citoyen de s’informer et de s’investir à son échelle dans le développement des énergies renouvelables, en contribuant collectivement et directement à la réussite de la transition énergétique de notre territoire.

La loi de transition énergétique du 17 août 2015 a défini que, d'ici à 2030, 32% de l’énergie consommée par la France devait être produite grâce aux énergies renouvelables. C’est un objectif ambitieux, car cette part n’est aujourd'hui que de 16% ! Pour l'atteindre, il va nous falloir investir 124,5 milliards d'euros. Ça paraît énorme, mais il faut savoir que le montant total de l’épargne des Français s’élève à 5 000 milliards d'euros. Cet investissement équivaut donc à seulement 2,6% de notre épargne !

 

MODALITÉS D'INVESTISSEMENT

 

UNE COLLECTE RÉSERVÉE AUX HABITANTS DE 5 DÉPARTEMENTS

Dans le cadre de l'appel d'offres CRE 4.5, L.E.R. DÉVELOPPEMENT et les Fermes LARRÈRE proposent aux citoyens d'apporter 10% du montant total de l'investissement du projet (CAPEX) en acquérant des obligations simples, ce qui représente une contribution citoyenne totale de 50 000 €.

La mise en place d'un tel financement citoyen va permettre aux projets d'obtenir une bonification tarifaire de 1€ par MWh produit. Autrement dit, chaque kWh produit par ce projet sera acheté par EDF 0,1 centimes d'euro plus cher que si le porteur de projet avait choisi de ne pas faire de financement participatif.

Conformément aux dispositions du cahier des charges de la CRE, le financement participatif est réservé aux habitants du département d'implantation du projet et de ses départements limitrophes : Landes (40), Gironde (33), Lot-et-Garonne (47), Gers (32) et Pyrénées-Atlantiques (64).

 

LE PROJET

DONNÉES
ÉNERGÉTIQUES

 

UNE PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT

Les toitures photovoltaïques de Dauvergne disposeront d’une puissance installée de 330,75 kWc. Les études estiment une production d'environ 388 600 kWh par an*, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 56 personnes vivant en France**. Ce projet produira donc chaque année près de 16,5% de la consommation électrique totale de la commune de Liposthey (40).

Cette production décarbonée, par opposition aux ressources fossiles, permettra de préserver l'environnement en évitant l'utilisation d'une électricité issue de centrales polluantes et réduira de fait les émissions de CO2. Ainsi, comparativement à une centrale à charbon, les toitures photovoltaïques de Dauvergne permettront d’éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 383 tonnes de CO2 chaque année***.

La construction de l’installation photovoltaïque de Dauvergne, ainsi que son raccordement au réseau, nécessitent un investissement total de 490 000 €. Pour 1 000 € investis, vous contribuez donc à la production de plus de 793 kWh par an, soit l'équivalent de 11,5% de la totalité de vos besoins électriques annuels.

En tant que lauréat CRE, ce projet bénéficie d’un tarif d’achat de l’électricité sécurisé par EDF sur 20 ans.

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études
**consommation d'électricité par habitant en France - 6 940 kWh/an (source Banque Mondiale)
***émissions de CO2 pour une centrale à charbon - 0,986 tonnes/MWh (source RTE)

 

DONNÉES
ÉCOLOGIQUES

 

L'EXPLOITATION DES ÉNERGIES RENOUVELABLES POUR DIVERSIFIER L'ACTIVITÉ AGRICOLE

Ce projet d’aménagement agricole participe au développement de l'activité des Fermes LARRÈRE, avec pour objectif d’établir sur ce site un espace de stockage et de conditionnement de patates douces. Le photovoltaïque constitue pour l’agriculteur une opportunité de revenus complémentaires à travers la vente d’électricité produite par les panneaux, avec une perspective sur le long terme.

Au-delà du fait que la réalisation de ces toitures photovoltaïques permettra de satisfaire aux objectifs nationaux et européens de développement des énergies renouvelables, ce type de diversification est aujourd'hui une nécessité pour garantir la pérennité et l’adaptation de l’exploitation agricole à l’évolution du marché.

 

DONNÉES
TECHNIQUES

 

1 026 PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUE INSTALLÉS SUR TROIS BÂTIMENTS AGRICOLES

L’emprise au sol des trois bâtiments qui accueilleront les modules photovoltaïques est de 2 109 m². Au total, ce seront 1 026 modules photovoltaïques en silicium monocristallin qui seront installés sur le site.

Pour leur fabrication, L.E.R. DEVELOPPEMENT a sélectionné Talesun, un des plus grands producteur au monde de cellules photovoltaïques, qui accompagne les plus gros acteurs du marché mondial dans la réalisation de leurs projets. Talesun propose aujourd’hui des modules avec l'un des plus bas bilans carbone du marché, spécialement fabriqués pour répondre au mieux aux critères des appels d'offres de la CRE.

 

LOCALISATION

 

DES TOITURES PHOTOVOLTAÏQUES SUR LA COMMUNE DE LIPOSTHEY

Les trois bâtiments sur lesquels seront installés les modules photovoltaïques sont implantés sur l'exploitation agricole des Fermes LARRÈRE, sur la commune de Liposthey (40).

Entourée par les communes de Pissos, Saugnacq-et-Muret, Ychoux et Labouheyre, la commune de Liposthey est située à 71 kilomètres au sud de Bordeaux (33) et à 78 kilomètres au nord de Dax (40). La localisation du projet a été choisie pour son accessibilité et sa proximité du siège de la société LARRÈRE, situé à 1 km environ.

En France, de par l'hyper-centralisation de la production électrique, nous sommes tenus de transporter l'électricité sur de grandes distances. Par simple effet Joule, ces transports occasionnent ce que l’on appelle les pertes en ligne. Au total, elles s'élèvent à plus de 11 500 000 000 kwh par an. C’est l’équivalent de 35% de la consommation d’électricité totale de la ville de Lyon qui sont donc perdus chaque année ! Sur enerfip.fr, les projets s’inscrivent dans une démarche de décentralisation de la production d’électricité, pour qu’elle soit produite en local, au plus près de là où elle est consommée.

Lorsqu’un matériau conducteur est traversé par un courant électrique, il oppose une certaine résistance au courant qui le traverse, ce qui fait augmenter sa température interne. Une partie de l’énergie électrique transportée est alors dissipée sous forme d’énergie thermique ; c'est ce que l'on appelle l'effet Joule. Cet effet est d’ailleurs parfois recherché pour produire de la chaleur (radiateur électrique, chauffe-eau, grille-pain...).

 

 

LES FERMES LARRÈRE

 

L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE AU CŒUR DES LANDES

Les Fermes LARRÈRE sont une famille de producteurs Landais indépendants qui cultivent leur savoir-faire et leur différenciation.

C’est en 1981 que Bertrand Larrère, la retraite approchant, décide de réaliser son rêve et acquiert 60 hectares à Liposthey, dans le nord des Landes. Quelques années plus tard, ses trois fils, José, Philippe et Patrick Larrère choisissent de s’associer et de reprendre l’activité. Chacun apporte ses compétences et ses expériences, l’un en production agricole, l’autre en gestion et le troisième en commerce.

Carottes, pommes de terre et navets sont les premières cultures à être développées par les trois frères. Très rapidement, la volonté de cultiver autrement s’impose et dès les années 2000, l’agriculture biologique prend son essor au sein des Fermes LARRÈRE. Aujourd’hui, plus de la moitié des terres lui sont réservées.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

L’APPEL D’OFFRES
CRE 4.5

 

FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE...

Afin de nous permettre d’atteindre, d'ici à 2030, l’objectif de produire 32% de notre consommation d’énergie grâce aux énergies renouvelables, l’État se devait de mettre en œuvre un cadre qui favorise le déploiement de ces énergies et les investissements massifs qui s'y rattachent, tout en garantissant leur compétitivité face aux énergies conventionnelles.

C'est par le biais d'appels d'offres lancés au niveau national que la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE), autorité administrative rattachée au Ministère de la Transition Écologique et Solidaire chargée de mettre en œuvre la politique énergétique de la France, a choisi d'impulser et d'accompagner cette dynamique.

La CRE a mis en place des règles qui visent à favoriser les projets présentant les tarifs les plus compétitifs. Le critère prépondérant de ces appels d’offres correspond donc au tarif d’achat, qui permet d'apprécier la capacité à concurrencer les énergies conventionnelles. Les autres critères sont relatifs à l'empreinte carbone et à la pertinence environnementale du terrain d'implantation.

L’appel d’offres pour installations solaires de grande puissance, dit appel d’offres CRE 4, a été lancé par la Commission de Régulation de l'Énergie en 2016, à destination des parcs photovoltaïques au sol, en toiture ou en ombrières de puissance comprise entre 500 kWc et 30 MWc. Il vise à attribuer en 3 ans un volume total de 4 GWc réparti en 6 appels d’offres distincts.

 

...ET PERMETTRE AUX CITOYENS DE SE MOBILISER POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE NOS TERRITOIRES

Dans le cadre de la loi de transition énergétique, l’Etat indiquait vouloir encourager l’investissement des citoyens et des collectivités sur les projets d’énergies renouvelables qui s'implantent sur leur territoire. Cette volonté s’est exprimée par la mise en place d'une bonification tarifaire du prix d'achat de l'électricité pour les lauréats des appels d’offres CRE qui s'engagent à ouvrir leur projet au financement participatif. L’application du bonus permet au projet d’être encore plus compétitif lors de sa candidature à l’appel d’offres, car le développeur peut alors demander un tarif d’achat de l'électricité plus bas.

L’objectif du bonus de la CRE ? Inciter les citoyens à participer à la transition énergétique de notre territoire en investissant dans ces projets d’énergies renouvelables, et bénéficier des retombées économiques d’une production locale et décarbonée !

Les conditions de cette participation citoyenne diffèrent selon les périodes d’appel d’offres. Le cahier des charges de l’appel d’offres CRE 4.5 permet au développeur :

de bénéficier d’un bonus de 3€ par MWh sur son tarif d’achat s’il choisit de proposer une participation citoyenne sous la forme d’actions. Dans ce cas, 40% des fonds propres nécessaires à la construction du projet doivent être amenés par les citoyens ;

de bénéficier d’un bonus de 1€ par MWh sur son tarif d’achat s’il choisit de proposer une participation citoyenne sous la forme d’obligations simples. Dans ce cas, 10% du montant total de l'investissement du projet (CAPEX) doit être amené par les citoyens.

 

L'ÉNERGIE SOLAIRE

 

 

QUE FAIRE DES PANNEAUX SOLAIRES EN FIN DE VIE ?

Contrairement aux idées reçues, environ 96%* des matériaux composant les panneaux photovoltaïques sont recyclables et réintègrent le circuit des composants photovoltaïques.

En France, depuis août 2014, la gestion de la fin de vie des panneaux photovoltaïques est une obligation légale. Fabricants, importateurs et revendeurs sont tenus de reprendre gratuitement ces panneaux en fin de vie. Ils sont également tenus de financer le traitement et la collecte de ces déchets, par le biais d’une éco-participation sur chaque nouveau capteur photovoltaïque vendu.

Créée en 2007, l'association PV CYCLE organise dans toute l'Europe la récupération, le traitement et le recyclage des modules photovoltaïques en fin de vie. Début juillet 2018, s’est également ouverte la première usine de recyclage en France à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône.

*pour les panneaux photovoltaïques en silicium (source PVCYCLE)

 

 

L.E.R. DÉVELOPPEMENT est un groupe familial, innovant et dynamique qui accompagne les collectivités locales dans leur développement économique grâce à la croissance verte. Elle développe des projets de territoire avec pour finalité une transition énergétique vertueuse.

Présent sur le segment du renouvelable depuis près de 10 ans sur le Tarn et les Landes, L.E.R. DÉVELOPPEMENT bénéficie d’un savoir-faire reconnu et d’une expérience solide en matière de production d’énergies renouvelables. Ses valeurs sont un profond engagement pour le développement durable, la transparence ainsi que la mise en valeur et le respect des territoires.

Depuis 2009, L.E.R. DÉVELOPPEMENT a développé, structuré financièrement et construit 47 centrales photovoltaïques, d'une puissance totale de 51,04 MW et pour un coût d’investissement total de 113.000.000 €, pour la plupart en région Occitanie et Nouvelle-Aquitaine.

Données financières

Pour accéder aux données financières veuillez

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.



Assistance