COLLECTE RÉSERVÉE

DU 15 JUILLET 12H30 AU 31 JUILLET 23H59

Investissement réservé aux salariés et adhérents de Cooplim

DU 01 AOUT 00H00 AU 31 AOUT MINUIT

Investissement réservé aux habitants de la Région Nouvelle-Aquitaine 

En développement

Photovoltaïque

Obligations simples

CooplimAvec Enerfip et Cooplim, financez la construction d'un projet photovoltaïque en autoconsommation dans le milieu agricole !

Taux d'intérêt et durée * 
Il reste19 jours 
Investissement min10 € 
Investissement max362 070 €
Valeur unitaire10 € 

------- Collectés

100 000 € Objectif

87% Complete

50 000 € Seuil de réussite

450 000 € Plafond


PrêterVoir les risquesÊtre rappelé


Avantages

  • Plus gros projet en autoconsommation de France
  • Projet développé par ORA filiale à 100% de Apex Energies et acteur reconnu du secteur
  • Une technologie mature
  • Subvention FEDER de 500 000€

Risques

  • Risques de pertes en capital
  • Risques de destruction de matériel
  • Risques juridiques et fiscaux

Frais

 

Investir présente un risque de perte en capital et de liquidité. N'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement et diversifiez votre épargne.

Les données du porteur de projet

Production annuelle 1 097 kWh

LE PLUS GRAND PROJET PHOTOVOLTAÏQUE FRANÇAIS EN AUTOCONSOMMATION SUR UNE COOPERATIVE

La Coopérative Fruitière du Limousin (Cooplim) s'est associée à ORA, entreprise française indépendante spécialisée dans les projets photovoltaïques en autoconsommation et filiale d’APEX ENERGIES, afin de proposer aux citoyens de financer la construction d'un de ses projets, qui consiste en l'installation d'une centrale photovoltaïque sur la toitures de ses entrepôts frigorifiques. Développé par ORA pour le compte de la Coopérative Fruitière du Limousin, la construction du projet est en préparation, c’est-à-dire qu’il possède toutes les autorisations administratives.

Il s’agit du plus gros projet en autoconsommation sur une coopérative de France. On entend par autoconsommation le fait de consommer sur place l’énergie que l’on a produite. Dans le cas présent, l’énergie produite par cette centrale photovoltaïque sera consommée directement par la Coopérative, afin de couvrir une partie de ses besoins en électricité.

Située dans le département de la Corrèze, l’installation permettra à Cooplim d'autoconsommer environ 1 572 MWh par an, ce qui représente environ 25% de la consommation annuelle du site. C’est l’équivalent de la consommation électrique annuelle de près de 315 foyers**, soit plus de 28% de la consommation électrique totale de Saint-Aulaire, commune d'implantation du projet.

 

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études
**Commission de Régulation de l'Energie (CRE) au 31 décembre 2019

POURQUOI INVESTIR ?

PLACER UNE PARTIE DE SON ÉPARGNE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

A travers cette campagne de financement participatif, COOPLIM souhaite associer les citoyens à la transition énergétique de nos territoires, en leur proposant de placer une partie de leur épargne directement dans le projet photovoltaïque de Cooplim.

En permettant à tout un chacun de participer à ce projet, COOPLIM entend redistribuer sur le territoire d’implantation une partie des richesses produites par l’installation photovoltaïque, afin que les habitants puissent bénéficier des retombées économiques générées par l’exploitation d'une ressource naturelle commune : le soleil.

C’est l’opportunité pour chaque citoyenne et citoyen de s’informer et de s’investir à son échelle dans le développement des énergies renouvelables, en contribuant collectivement et directement à la réussite de la transition énergétique de notre territoire.

La construction de la centrale photovoltaïque de Cooplim, comprenant le désamiantage de 14 000 m2 de toiture, le renforcement de la charpente et la mise en œuvre d'une couverture neuve en bac acier nécessite un investissement total de 2 248 000 €. Pour 1 000 € investis, vous contribuez donc à la production de plus de 4 371 kWh par an, soit l'équivalent de près de 63% de la totalité de vos besoins électriques annuels.

La loi de transition énergétique du 17 août 2015 a défini que, d'ici à 2030, 32% de l’énergie consommée par la France devait être produite grâce aux énergies renouvelables. C’est un objectif ambitieux, car cette part n’est aujourd'hui que de 16% ! Pour l'atteindre, il va nous falloir investir 124,5 milliards d'euros. Ça paraît énorme, mais il faut savoir que le montant total de l’épargne des Français s’élève à 5 000 milliards d'euros. Cet investissement équivaut donc à seulement 2,6% de notre épargne !

 

MODALITÉS D'INVESTISSEMENT

UNE COLLECTE RÉSERVÉE 

COOPLIM propose aux citoyens d'apporter 25% du montant total de l'investissement du projet (CAPEX - FEDER) en acquérant des obligations simples, ce qui représente une contribution citoyenne totale de 450 000 €

Les obligations seront émises par la société Cooplim Energies, détenue à 100% par Cooplim. 

Afin de permettre aux personnes les plus proches du projet d’investir en priorité, la collecte sera phasée :

Phase 1 : Adhérents de la Coopérative Fruitière du Limousin

Phase 2 : Habitants de la région Nouvelle-Aquitaine

 

UNE CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE SUR UNE COOPÉRATIVE FRUITIÈRE DU LIMOUSIN

Situé dans le département de la Corrèze, la Coopérative Fruitière du Limousin s'étend sur les communes de Vars-sur-Roseix et de Saint-Aulaire, à 19 km au nord-ouest de Brive-la-Gaillarde.

UNE PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT

Le projet disposera d’une puissance totale installée de 1 792 kWc. Le productible potentiel de la centrale est de 1 572 MWh par an*, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de près de 315 foyers**. L'installation photovoltaïque produira donc chaque année plus de 28% de la consommation électrique totale de la commune de Saint-Aulaire.

Le taux d’autoconsommation, c’est-à-dire la part de production électrique qui sera consommée immédiatement sur place, est de l’ordre de 85% sur 30 ans. La part de la consommation électrique du site qui sera produite sur place, aussi appelée taux d’autoproduction, est de l’ordre de 25%.

Cette production décarbonée, par opposition aux ressources fossiles, permettra de préserver l'environnement en évitant le rejet dans l'atmosphère de plus de 1 221 tonnes de CO2 chaque année***.

Sur enerfip.fr, les projets s’inscrivent dans une démarche de décentralisation de la production d’électricité, pour qu’elle soit produite en local, au plus près de là où elle est consommée. Les projets en autoconsommation s’inscrivent donc parfaitement dans cette démarche, évitant les pertes en lignes dues au transport. Au total, ces pertes représentent plus de 11 500 000 000 kWh par an. C’est l’équivalent de 35% de la consommation d’électricité totale de la ville de Lyon qui sont donc perdus chaque année !

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études
**Commission de Régulation de l’Energie (CRE) au 31 décembre 2019
***émissions de CO2 pour une centrale à charbon - 0,986 tonnes/MWh (source RTE)

 

 

10 000 M2 DE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES EN TOITURE

Au total, ce sont  5 272 modules photovoltaïques en silicium monocristallin d’une puissance unitaire de 340 Wc, répartis sur deux bâtiments, qui seront installés sur le site. Les panneaux seront orientés sud-est et nord-est, avec un angle d'inclinaison de 15°, afin d’optimiser le rendement des installations électriques.

Pour leur fabrication, ORA a sélectionné JinkoSolar, leader mondial dans l'industrie de l'énergie solaire photovoltaïque.

 

UNE VOLONTÉ DE RÉDUIRE L'IMPACT ÉCOLOGIQUE

L’énergie produite par les modules photovoltaïques permettra d’alimenter les chambres frigorifiques utilisées pour le stockage des pommes récoltées par les adhérents, conditionnées et commercialisées par la Coopérative.

 

 

En activité depuis 46 ans, la Coopérative Fruitière du Limousin est spécialisée dans la production et le négoce de pommes, et propose également un service de conditionnement, de stockage et de livraison. Regroupant les producteurs de pommes dans le Limousin, la Coopérative compte aujourd’hui plus de 90 adhérents, avec plus de 28.000 tonnes récoltées (2018).

Depuis 2018, la Cooplim montre une réelle volonté de s'engager vers une agriculture plus vertueuse, en proposant un accompagnement des producteurs ayant choisi de convertir une partie ou la totalité de leurs surfaces golden en bio pour la démarche zéro pesticides. Pour cela, elle a investi en 2018 dans l'utilisation de moyens alternatifs à l'utilisation de produits phytosanitaires.

En diversifiant ses pratiques de culture, la Cooplim confirme son orientation plus soucieuse de l’environnement, et sa volonté de s'inscrire dans une démarche afin de réduire son impact écologique sur l'environnement. Ce parc photovoltaïque s'inscrit dans la continuité de cette volonté.

 

UNE MISE EN SERVICE PRÉVUE POUR 2021 

Début 2019 : Lancement du projet

Décembre 2019 : Obtention de la déclaration préalable

Janvier 2020 : Obtention de la subvention FEDER

Novembre 2020 : Début des travaux

Septembre 2021 : Mise en service du parc

 

L'AUTOCONSOMMATION

COMMENT ÇA MARCHE ?

Le principe de l’autoconsommation est de consommer in situ une énergie produite sur un site donné. Le but est de réduire sa dépendance à un fournisseur d’électricité et de produire suffisamment d’électricité pour couvrir une partie des besoins en énergie, nécessaires au fonctionnement du site. 

Cette énergie peut provenir de différentes ressources naturelles (soleil, vent, chaleur…), mais c’est dans le domaine de l’énergie solaire que l’on voit les plus gros développements de projets en autoconsommation de nos jours. De nombreuses entreprises, collectivités, et de plus en plus de particuliers équipent leurs bâtiments en panneaux photovoltaïques, afin de produire de l’énergie pour leur propre consommation. Cette électricité verte initialement en courant continue est transformée en courant alternatif afin de pouvoir alimenter directement les appareils électriques du bâtiment (groupes froids, éclairage, ventilation, processus de conditionnement,…).

L’AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAÏQUE EN FRANCE

On assiste aujourd’hui à une croissance exponentielle des projets d’autoconsommation, due à la compétitivité croissante de l’électricité solaire et à la mutation en cours du secteur.

Fin 2019, on comptait en France 57 632 installations d’autoconsommation photovoltaïque, dont 55 726 installés sur des logements résidentiels. 12 580 consomment en totalité leur propre électricité, et 45 052 auto-consomment une part de leur production et vendent le surplus à des fournisseurs d’électricité.

 

L'ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE 

COMMENT ÇA MARCHE ?

QUE FAIRE DES PANNEAUX SOLAIRES EN FIN DE VIE ?

Contrairement aux idées reçues, environ 96%* des matériaux composant les panneaux photovoltaïques sont recyclables et réintègrent le circuit des composants photovoltaïques.

En France, depuis août 2014, la gestion de la fin de vie des panneaux photovoltaïques est une obligation légale. Fabricants, importateurs et revendeurs sont tenus de reprendre gratuitement ces panneaux en fin de vie. Ils sont également tenus de financer le traitement et la collecte de ces déchets, par le biais d’une éco-participation sur chaque nouveau capteur photovoltaïque vendu.

Créée en 2007, l'association PV CYCLE organise dans toute l'Europe la récupération, le traitement et le recyclage des modules photovoltaïques en fin de vie. Début juillet 2018, s’est également ouverte la première usine de recyclage en France à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône.

*pour les panneaux photovoltaïques en silicium (source PVCYCLE)

 

La Coopérative Fruitière du Limousin (Cooplim) s'est associée à ORA, entreprise française indépendante spécialisée dans les projets photovoltaïques en autoconsommation, afin d’installer une toiture photovoltaïque sur ses entrepôts frigorifiques, implantés sur les communes de Vars-sur-Roseix et Saint-Aulaire, au nord de Brive-la-Gaillarde.

COOPLIM

En activité depuis 46 ans, la Coopérative Fruitière du Limousin est spécialisée dans la production et le négoce de pommes, et propose également un service de conditionnement, de stockage et de livraison. Regroupant les producteurs de pommes dans le Limousin, la Coopérative compte aujourd’hui plus de 90 adhérents, avec plus de 28.000 tonnes récoltées (2018). Depuis 2018, la Cooplim montre une réelle volonté de s'engager vers une agriculture plus vertueuse, en proposant un accompagnement des producteurs ayant choisi de convertir une partie ou la totalité de leurs surfaces golden en bio pour la démarche zéro pesticides. Pour cela, elle a investi en 2018 dans l'utilisation de moyens alternatifs à l'utilisation de produits phytosanitaires. En diversifiant ses pratiques de culture, la Cooplim confirme son orientation plus soucieuse de l’environnement, et sa volonté de s'inscrire dans une démarche afin de réduire son impact écologique sur l'environnement. Ce parc photovoltaïque s'inscrit dans la continuité de cette volonté.

 

ORA 

ORA est une société de services d’efficacité énergétique reconnue par son expertise sur le marché de l’autoconsommation en BtoB. L’entreprise propose aussi aux entreprises et aux collectivités la possibilité de réaliser et financer leurs travaux d’économies d’énergie sur un ou plusieurs de leurs sites. Ils proposent des installations clés en main, en sélectionnant les procédés les plus adaptés : de l’ingénierie détaillée jusqu’à la mise en service du site, en passant par la construction, l’exploitation ainsi que la maintenance de l’ouvrage. ORA propose un accompagnement complet dans la réalisation d’une démarche énergétique globale et structurée : les offres sont créées sur-mesure, et s'appuient sur un réseau d’experts en fonction du profil et des besoins spécifiques à chaque projet. Pour ce faire, ORA s’appuie sur les 30 ans d’expérience de sa maison mère, APEX ENERGIES, producteur indépendant d’énergie renouvelable.

 

UNE FILIALE D’APEX ENERGIES

Depuis bientôt 30 ans, APEX ENERGIES est un acteur reconnu dans le secteur des énergies renouvelables. Entreprise française indépendante basée à Montpellier, elle développe, détient et exploite plus de 800 centrales photovoltaïques en France et à l'international, et accompagne chaque jour plus de 7 000 clients à travers la France.

 

 

Données financières

Pour accéder aux données financières veuillez

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.

Commentaire laissé par Rémy F. le 31/07/2020 à 12h39

Bonjour,
ma question porte sur la page 22 , annexe 3 "éléments prévisionnels sur l'activité du SPV" du DIR:
je comprends bien la présence de 27 000€ d'intérêts en ligne "Obligations Enerfip" chaque année jusqu'en 2031,
mais je ne comprend pas que cette charge continue les années suivantes jusqu'en 2038.
merci d'avance pour votre aide à l'interprétation de cette ligne.
Cordialement,
Rémy F.

Réponse par un administrateur le 03/08/2020 à 11h59

Bonjour Rémy,

Merci d'avoir relevé l'anomalie. Nous l'avons corrigé. Vous avez raison, ces charges ne vont que jusqu'en 2031.

Bonne journée,
Pauline

Commentaire laissé par Clément D. le 16/07/2020 à 12h31

Bonjour,

aucune donnée chiffrée n'est fournie, ni sur le projet. Comment savoir où va notre argent ?

Si l'on en croit les éléments relatifs à la Cooplim disponibles sur societe.com, le CA a chuté de 25% entre 2018 et 2019 et la rentabilité 2019 s'est effondrée (résultat net 2019 = 0,03% du CA !). Comment cela s'explique-t-il ? Mauvaise récolte ? Rupture de contrats ?

Concernant la logique économique du projet pour la Cooplim, une diminution des coûts de la consommation énergétique du site est-elle prévue ? En d'autres termes, les 6% d'intérêts (x11 ans) permettront-ils de faire baisser la facture ?

La toiture est-elle assurée contre les aléas climatiques ? Qu'adviendra-t-il des investissements des prêteurs dans l'éventualité d'une destruction du site par un tel événement ?

Sincères salutations,
CD

Réponse par Clément D. le 20/07/2020 à 16h53

Bonjour Pauline,

je vous remercie de vos réponses.

J'ai constaté l'existence du DIR en colonne de droite après avoir soumis ma question. Je vais l'éplucher et reviendrai vers vous si besoin.

Une belle journée !
CD

Réponse par un administrateur le 20/07/2020 à 11h32

Bonjour Clément,

Merci pour vos questions.

Vous trouverez beaucoup d'information sur le document d'information règlementaire disponible sur la page du projet.
Vous investissez dans la société Cooplim Energies qui porte le projet de la toiture photovoltaïque en autoconsommation. Celle-ci ne pèse donc pas dans le bilan de la coopérative. L'opération permet notamment de financer la rénovation de la toiture (rénovation qui était nécessaire avec un désamientage de l'intégralité de la toiture et un important renforcement de la charpente), grâce aux économies d'énergie réalisées par l'autoconsomation. Bien sur, la toiture est assurée (comme tout les bâtiments français !) contre le bris de machine mais aussi la perte d'exploitation. Les aléas climatiques ou la destruction du matériel n'auront donc pas d'impact sur la rentabilité du projet.

Pour ce qui est de la baisse du CA de Cooplim (et pas de Cooplim Energies) il provient de plusieurs facteurs. De nombreux coopérateurs ont vendus leurs productions et/ou sont partis à la retraite. En 2018, il y a eu une récolte inférieure à l'année 2017. Celle de cette année devrait être nettement supérieure d'après le directeur administratif de Cooplim.

J'espère avoir répondu à vos questions, n'hésitez pas à revenir vers moi si nécessaire. 

Bien cordialement, 

Pauline

Commentaire laissé par Noel L. le 11/07/2020 à 07h26

Bonjour,
dans les phases d'ouverture de collecte seule la 1 est renseignée. Qui sera concerné par la phase 2 ? il y a t il une phase 3?

merci cdt

Réponse par un administrateur le 13/07/2020 à 09h28

Bonjour Noel,

Voici les phases de la collecte :

DU 15 JUILLET 12H30 AU 31 JUILLET 23H59
Investissement réservé aux salariés et adhérents de Cooplim

DU 01 AOUT 00H00 AU 31 AOUT MINUIT
Investissement réservé aux habitants de la Région Nouvelle-Aquitaine

Bien cordialement,
Pauline



Assistance