En construction

Photovoltaïque

Obligations convertibles

Aéroport de BastiaInvestissez votre épargne dans une centrale solaire sur bâtiment dans le département de la Haute Corse (2B) !

Taux d'intérêt et durée * 
Il reste68 jours 
Investissement min10 € 
Investissement max122 900 €Variable
Valeur unitaire10 € 

------- Collectés

233 000 € Objectif

1% Complete

250 000 € Plafond


PrêterVoir les risquesÊtre rappelé


Avantages

  • Un projet lauréat à l'Appel d'Offres Solaire sur bâtiment CRE 4 pour sa contribution à la Transition Energétique
  • Un contrat d'achat pérenne sur 20 ans auprès d'EDF qui apporte une visibilité du chiffre d'affaires sur le long terme
  • Une installation respectueuse de l'environnement et co-construite avec les acteurs locaux
  • Une technologie mature

Risques

  • Risques de pertes en capital
  • Risques juridiques, fiscaux et réglementaires
  • Risques accidentelles par risques naturels
  • Risques techniques

Frais

Projet en obligations convertibles

Les obligations émises pour cette collecte peuvent être sous certaines conditions converties en actions.

 

Investir présente un risque de perte en capital et de liquidité. N'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement et diversifiez votre épargne.

Les données du porteur du projet

Production annuelle 1 641 000 kWh

L’essentiel

UNe centrale photovoltaïque au sol dans le département de la haute corse

Le projet de centrale photovoltaïque en toiture de l’Aéroport de Bastia, actuellement en cours de construction, est situé dans le département de la Haute-Corse, sur la commune de Lucciana. Développée par Langa International, cette centrale sera constituée de 4800 panneaux solaires pour une puissance totale installée de 1500 kWc.

La centrale photovoltaïque de l’Aéroport de Bastia produira environ 1800 MWh par an*, soit l’équivalent de la consommation énergétique annuelle de près de 300 personnes vivant en France**. Comparativement à une centrale au fioul, elle permettra d’éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 1700 tonnes de CO2 chaque année**.

Ce projet est lauréat de l’appel d’offres national Zone Non Interconnectée (ZNI) de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), qui vise à soutenir le développement des énergies renouvelables sur le territoire français en encourageant les projets les plus compétitifs et les plus responsables en matière d’empreinte carbone. En déposant son dossier de candidature, Langa International s’est engagée à mettre en œuvre un financement citoyen sur le projet, dans les conditions définies par le cahier des charges de l’appel d’offres.

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études **source RTE

L’appel d'offre CRE 4.4

FavorisEr le développement des énergies renouvelables en france

Depuis sa création, le 24 mars 2000, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) veille au bon fonctionnement des marchés de l'électricité et du gaz naturel en France, au bénéfice des consommateurs et en cohérence avec les objectifs de la politique énergétique. Elle met notamment en œuvre des dispositifs de soutien aux énergies renouvelables sous la forme d’appels d’offres nationaux.

L’appel d’offres pour installations solaires de grande puissance, dit appel d’offres CRE 4, a été lancé par la Commission de Régulation de l'Énergie en 2016, à destination des centrales photovoltaïques, au sol ou en ombrières, de puissance comprise entre 500 kWc et 30 MWc, et vise à attribuer en 3 ans un volume total de 4 GWc réparti en 6 périodes d'appels d’offres distinctes.

Afin de permettre à tout un chacun de se mobiliser pour la transition énergétique de nos territoires, l’appel d’offres CRE 4 permet aux développeurs qui s’engagent à ouvrir leur projet au financement participatif citoyen de bénéficier d’une bonification tarifaire du prix d’achat de l’électricité produite par le projet. L’application du bonus représente un gain en compétitivité dans l’appel d’offres de la CRE sans créer un surcoût, car les projets sont classés selon leur prix de candidatures, et ce sont les projets les moins chers qui sont sélectionnés. Le principe d’appels d’offres de la CRE permet justement de faire baisser les tarifs de l’énergie solaire à terme, car l'Etat retient les projets présentant le meilleur rapport qualité-prix. 

L'objectif du bonus de la CRE ?

Inciter les citoyens à participer à la transition énergétique de notre territoire en investissant dans ces projets d’énergies renouvelables, et bénéficier des retombées économiques d’une production locale et décarbonée !

Les conditions de cette participation citoyenne diffèrent selon les différentes périodes d’appel d’offres. Le cahier des charges de l’appel d’offres CRE 4 ZNI propose aux développeurs :

- un bonus de 3€ par MWh sur le tarif d’achat proposé par le développeur s’il choisit de proposer une participation citoyenne sous la forme d’actions. Dans ce cas, 40% des fonds propres nécessaires à la construction du projet doit être amené par les citoyens 

En cas de non-succès de la collecte, le projet se fera appliquer un malus représentant le delta de 6€ par MWh (dans le cas du bonus de 3€ par MWh). L’application du malus pourra compromettre la viabilité financière d’un projet. Le développeur prend donc un risque, si son projet n’est pas bien élaboré et qu’il n’y a pas assez de concertation locale en amont.

Le projet photovoltaïque de Hertz Aéroport est lauréat de l’appel d’offres CRE ZNI, qui a retenu 67 projets lauréats en août 2017, pour un total de 63.3 MWc. 45% d’entre eux se sont engagés à proposer du financement participatif, pour 31 projets en OCA.

Langa International s’est engagée au financement participatif en obligations convertibles avec une bonification tarifaire de 3€ par MWh produit, ce qui a permis au projet d’être plus compétitif en proposant un tarif d’achat plus bas lors de sa candidature à l’appel d’offres.

*rapport de synthèse de la CRE

Localisation

Un projet de 0,77 hectares situé sur le site du lieu dit poretta

Le projet photovoltaïque se situe dans le département de la Haute-Corse, sur la commune de Lucciana.

Données énergétiques

UNE PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ RESPECTUEUSE DE L’ENVIRONNEMENT

La centrale photovoltaïque de l’Aéroport de Bastia disposera d’une puissance installée de 1,5 MWc et produira environ 1800 MWh par an*, soit l’équivalent de la consommation énergétique annuelle de près de 300 personnes vivant en France**.

Cette production décarbonée et respectueuse de l'environnement, par opposition aux ressources fossiles, permettra de préserver l'environnement en évitant l'utilisation d'une électricité issue de centrales polluantes et réduira de fait les émissions de CO2. Ainsi, comparativement à une centrale au fioul, la centrale photovoltaïque de l’Aéroport de Bastia permettra d’éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 1700 tonnes de CO2 chaque année**.

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études **source RTE

 

Données écologiques

UN PROJET COHÉRENT AVEC LE TERRITOIRE ET RESPECTUEUX DES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX

La zone d’implantation se situe sur des entrepôts. Une étude d’impact a été réalisée par des expertises externes afin de concevoir un projet de moindre impact sur l’environnement.

La centrale photovoltaïque se situe en dehors de milieux naturels protégés (Natura 2000) et l’ensemble des enjeux faunistiques et floristiques spécifiques au site ont été analysés.

Le démantèlement de la centrale photovoltaïque à l'issue de sa durée de vie selon les conditions en vigueur ou à venir est prévu et intégré dans le projet, de même que le recyclage des composants des modules.

Données techniques et financières

UNe centrale photovoltaïque DE 0,77 HECTARES

La surface en toiture de la centrale de l’Aéroport de Bastia accueillera sur ses 0,77 hectares l’ensemble des éléments suivants :

- des rangées de tables photovoltaïques, composées des modules solaires photovoltaïques en toiture ;

- un réseau de câbles électriques de raccordement, qui relient en souterrain les différentes rangées de tables photovoltaïques au poste de transformation, pour acheminer ensuite le courant électrique produit au poste de livraison. Ces câbles sont enfouis à 80 cm de profondeur

- 1 poste de transformation, qui convertie l’énergie électrique générée. Il est composé d'onduleurs, qui assurent la transformation du courant continu en courant alternatif, et de transformateurs, qui permettent l’élévation de la basse tension à la moyenne tension. Il est positionné au plus près des panneaux photovoltaïques, afin de limiter les câblages et les pertes électriques de transport ;

- un poste de livraison, qui centralise le courant des postes de transformation et l’injecte sur le réseau. Il constitue le point de connexion entre la centrale photovoltaïque et le réseau public national de distribution électrique. Il comporte également l’ensemble des équipements électriques de protection, de comptage et de couplage nécessaires au fonctionnement du parc. Tout comme les postes de transformation, il sera surélevé pour assurer la mise hors d’eau des équipements électriques. Le traitement architectural de ces bâtiments prévoit également des volumes simples et une couleur d’enduit capable de s’intégrer au mieux dans l’environnement.

La construction de la centrale photovoltaïque de l’Aéroport de Bastia, ainsi que son raccordement au réseau, nécessitent un investissement total d’environ 3 M€. Les études de productible estiment une production attendue de plus de 1800 kWh par an.

En tant que lauréat de l’appel d’offres CRE 4, ce projet bénéficie d’un tarif d’achat de l’électricité sécurisé par EDF sur 20 ans.

 

Chronologie du projet

UNE MISE EN SERVICE PRÉVUE POUR 2020 

  • Juin 2015
    Lancement du projet

  • Août 2015
    Etudes techniques et environnementales

  • Septembre 2015
    Obtention du Permis de Construire

  • Août 2017
    Projet lauréat appel d’offres CRE 4.4

  • Mai 2019
    Début des travaux

  • Avril 2020
    Mise en service de la centrale

  • Avril 2020
    Exploitation

Pourquoi investir ?

PLACER UNE PARTIE DE SON ÉPARGNE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

A travers cette campagne de financement participatif, Langa International souhaite associer les citoyens, et en premier lieu les riverains du département de la Haute Corse et de ses départements limitrophes, à son projet de centrale photovoltaïque, en leur proposant de placer une partie de leur épargne directement dans le projet de Hertz Aéroport.

En permettant à tout un chacun de participer à ce projet, Langa International souhaite redistribuer sur le territoire une partie des richesses produites par le parc, afin que les habitants du territoire puissent bénéficier des retombées économiques générées par l’exploitation d'une ressource naturelle commune : le soleil.

C’est l’opportunité pour chaque citoyen de s’informer et de s’investir à son échelle dans le développement des énergies renouvelables, en contribuant collectivement et directement à la réussite de la transition énergétique de notre territoire.

UNE collecte réservée !

Conformément aux dispositions concernant les projets lauréats de l’appel d’offres CRE 4.4, la collecte de financement participatif est réservée aux habitants du département d’implantation du projet et de ses départements limitrophes.

Langa International propose donc aux citoyens d'apporter 8,5 % du montant total de l’investissement du projet (CAPEX) en acquérant des obligations simples, ce qui représente une contribution citoyenne totale de 250 000 €. Les fonds collectés serviront à financer la construction de la toiture solaire.

En investissant 1 000 € dans ce projet, vous contribuerez donc à la production de 562 kWh d’électricité d'origine renouvelable chaque année !

Le saviez-vous ?

CRE 4.1, 4.2, 4.3, 4.4… POURQUOI DES APPELS D’OFFRES NATIONAUX ?

Dans les fondements même de la loi de transition énergétique du 17 août 2015 figure l’objectif de couvrir, d’ici à 2030, 32% de l’énergie consommée par la France grâce aux énergies renouvelables. C’est un objectif ambitieux, car cette part n’est aujourd'hui que de 16% !

Afin de nous permettre d’atteindre cet objectif, l’Etat se devait de mettre en oeuvre un cadre qui favorise le déploiement de ces énergies et les investissements massifs qui s'y rattachent, tout en garantissant leur compétitivité face aux énergies conventionnelles. C'est donc par le biais d'appels d'offres lancés au niveau national que la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE), autorité administrative rattachée au Ministère de la Transition Écologique et Solidaire chargée de mettre en oeuvre la politique énergétique de la France, a choisi d'impulser et d'accompagner cette dynamique.

On peut d'ailleurs noter que l'Etat n'hésite pas à réhausser les volumes lauréats si la tendance ne suit pas la trajectoire nécessaire à la réussite de cet objectif. Début 2018, Nicolas Hulot, alors Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, a ainsi annoncé l'augmentation importante des volumes qui seront octroyés chaque année dans le secteur du photovoltaïque, les faisant passer de 1 GWc à 2,45 GWc.

La Commission de Régulation de l'Énergie a défini des règles visant à favoriser les projets présentant en premier lieu les tarifs les plus compétitifs. La note de chaque candidat est ainsi conditionnée d'abord sur sa capacité à demander un tarif le plus bas possible, facteur qui a ainsi conduit les énergies photovoltaïque et éolienne à devenir extrêmement compétitives.

Ainsi, le critère prépondérant correspond au tarif d’achat fixé, permettant d'apprécier la capacité à concurrencer les énergies conventionnelles. Pour vous donner un ordre de grandeur, le tarif moyen du photovoltaïque est de 55€ par MWh tandis que le tarif moyen du nucléaire est d’environ 110€ par MWh.

Les autres critères, du plus grand au plus petit coefficient, sont relatifs :
- à l'empreinte carbone ;
- à la pertinence environnementale du terrain d'implantation ;
- au non-défrichement de la surface d'implantation ;
- à l'obtention de l'autorisation d'urbanisme.
 

Dans le cadre de la loi de transition énergétique, l’Etat indique donc vouloir encourager l’investissement des citoyens et des collectivités sur les projets d’énergies renouvelables qui s'implantent sur leur territoire. Cette volonté de faire émerger le financement participatif s’est exprimée en premier lieu par la promulgation de la loi sur le financement participatif, puis par la mise en place de la bonification tarifaire pour les lauréats des appels d’offres CRE qui s'engagent à mettre en place du financement participatif. 

QUE FAIRE DES PANNEAUX SOLAIRES EN FIN DE VIE ?

Contrairement aux idées reçues, environ 85% des matériaux composant les panneaux photovoltaïques sont recyclables et ré-intègrent le circuit des composants photovoltaïques.

En France, depuis août 2014, la gestion de la fin de vie des panneaux photovoltaïques est une obligation légale. En effet les fabricants, les importateurs et les revendeurs sont tenus de reprendre gratuitement ces panneaux en fin de vie. Ils sont également tenus de financer le traitement et la collecte de ces déchets, par le biais d’une éco-participation sur chaque nouveau capteur photovoltaïque vendu. 

Créée en 2007, l'association PV CYCLE organise dans toute l'Europe la récupération, le traitement et le recyclage des modules photovoltaïques en fin de vie. Début juillet 2018, s’est également ouverte la première usine de recyclage en France à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône.

Le porteur principal du projet est l’opérateur LANGA INTERNATIONAL.

Langa International est le nouveau projet des actionnaires historiques de Langa France. L’objectif est de saisir les opportunités dans un secteur mondial en pleine croissance dans les énergies renouvelables,

Langa International est un producteur d’énergie indépendant fondé en 2017 qui s’appuie sur un savoir-faire développé en France. Elle cible le développement, la construction et l’exploitation de centrales de production d’électricité renouvelable : solaire, éolien et hydraulique dans des pays à fort potentiel.  

Langa International est construit autour d’une plateforme de travail efficace et emploie 5 professionnels du secteur.

La compagnie détient environ 1660Mwc de projets ENR en service ou en développement dans 14 pays :

- en 2016, Langa I. a initiée des développements en Amérique du Sud via différents partenariats avec des développeurs locaux bien établis. A date, plus de 1,5GWc de projets sont en phase avancée de développement dans ces trois pays. En 2018, Langa International a raccordé sa première centrale en PMGD de 3,5MWc au Chili et détient 22MWc de projet prêts à construire ainsi que 123MWc en développement. En Colombie, la société a codéveloppée 1,2GWc de solaire sur trois tailles de projets (9,9MW, 20MW 100MW) pour respecter le cadre légal. Au Brésil, Langa International va prendre part à l’appel d’offre de cette fin d’année avec 300MWc.

- en 2017, la compagnie a pris une part majoritaire de 51% dans Lys Energy, un développeur basé à Singapour spécialisé sur dans toitures en autoconsommation pour des gros clients industriels (Rolls Royce ou DHL Express Singapore). Lys Energy a 18 actifs en opération pour 12MWc et 10MWc de projets prêts à construire. Lys développe également 45MWc de toitures solaires en Asie du Sud-Est.

- depuis 2017, Langa I. a mis en service 2,5MWc en Turquie. La société est en réflexion quant à la participation à l'appel d’offres d’Avril 2020 avec les mêmes partenaires turcs.

- en 2019, LANGA I. a raccordé 40MWc éolien gagné à l’AO italien, via une JV avec Belenergia qui a développée plus de 150MWc en Europe.

- la société a participé par ailleurs au côté d’RGreen Invest à l’appel d’offres en Hongrie pour une puissance de 60 MW environ.

- en Corse, la société a construit en 2019 6 dossiers pour une puissance totale de 1.6MWc

- la compagnie travaille également des opportunités en: Espagne, Cape Vert et dans les territoires français d’outre-mer (Tahiti, Wallis, and Nouvelle Calédonie).

Données financières

Pour accéder aux données financières veuillez

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.

Commentaire laissé par Jerome J. le 30/03/2020 à 15h10

ça va être réservé aux habitants de la corse ?

Réponse par un administrateur le 31/03/2020 à 15h24

Bonjour, Oui Jérôme, la collecte est réservée à la Corse. Il s'agit de la réponse à un appel d'offre de la commission de régulation de l'énergie (CRE), donc seuls le départements du projet et les départements limitrophes sont concernés par la collecte.

Commentaire laissé par Sebastien S. le 28/03/2020 à 16h29

Bonjour,
Pourriez-vous préciser la marque du matériel (panneaux et onduleurs) utilisé?
Par ailleurs la mise en service est prévue en avril, le calendrier sera-t-il tenu dans le contexte actuel?
Merci d'avance,

Réponse par un administrateur le 31/03/2020 à 15h30

Bonjour Sébastien, merci pour votre question. Les modules utilisés sont de marque Talesun, les onduleurs, Huawei. La mise en service est effectivement reportée, mais elle devrait se faire rapidement lors du retour à la normale car il ne reste que le raccordement. J'espère avoir répondu à vos questions, n'hésitez pas à nous contacter directement si nécessaire.

Commentaire laissé par Bruno A. le 27/01/2020 à 14h23

Il n'ya rien dans l'onglet 'Actualité' Quand va débuter la collecte ? Sous quelle forme ?

Réponse par un administrateur le 27/01/2020 à 18h14

Bonjour Bruno,
Il nous reste des formalités administratives avant de pouvoir lancer cette collecte. Celle-ci se fera sous forme d'obligations convertibles.
Vous aurez accès à la documentation lorsque la collecte sera effectivement ouverte. Nous vous notifierons, si vous le souhaitez, un peu avant le début de celle-ci.

Bien cordialement,



Assistance