En construction

Innovation

Obligations convertibles

SEREEMACollecte pour le co-financement d'une solution d'amélioration de la production d'un champ éolien

Taux d'intéret fixe*6,5%/an
Durée du prêt3 ans 
Collecte terminéeSuccès 
Investissement min37 € 
Investissement max399 970 €
Valeur unitaire37 € 

------- Collectés

399 970 € Plafond

100% Collecté

300 000 € Objectif




Avantages

  • Sereema est la start-up 2018 des Trophées de la transition énergétique organisés par L'Usine Nouvelle
  • Marché porteur, faible concurrence
  • Start-up en pleine croissance économique, avec déjà un marché à l'étranger
  • Déjà des retours d'expériences de la part des clients, prouvant l'efficacité du produit

Risques

  • Risque lié à l'acceptation par le marché
  • Risque lié au matériel
  • Risques réglementaires
  • Risque lié à la situation financière de la Société

Frais

Les données du porteur du projet

Production annuelle 210 000 kWh

Présentation du projet

Windfit® est l'innovation technologique qui révolutionne l'exploitation des parcs éoliens. En agissant comme un véritable coach digital embarqué dans l'éolienne, elle permet de détecter les réglages nécessaires pour gagner jusqu'à 5% de production annuelle mais aussi pour limiter l’usure des éoliennes et pour mieux respecter les contraintes acoustiques.

Tout le secret se trouve dans le traitement des informations transmises par la Box qui est installée dans chaque éolienne. Elle contient des capteurs MEMS* intelligents qui surveillent le fonctionnement et transmettent en continu les data à notre plateforme Cloud. A ce stade, des algorithmes sophistiqués produisent automatiquement toute une série de diagnostics. Accélération, position, pression, vitesse de rotation, température, etc… c’est en tout une dizaine de paramètres qui sont auscultés continuellement sur chaque éolienne équipée.

* MEMS : capteurs micro-électromécaniques

Pourquoi Windfit® est-il indispensable au marché de l'éolien ?

Partout dans le monde le prix de vente de l'électricité éolienne est orienté à la baisse, et c'est une bonne chose pour la transition énergétique. Cela signifie que les énergies renouvelables sont de plus en plus compétitives par rapport aux énergies conventionnelles. Cela pousse les investisseurs à optimiser leurs installations pour capter le moindre kWh disponible. Le problème c'est que les données fournies en standard par les machines ne sont pas assez précises pour répondre à ce besoin. L’alternative c’est de faire appel à des experts mais leurs interventions sont trop coûteuses pour être utilisées à grande échelle (une seule expertise = plusieurs milliers d'euros par éolienne). C'est ici qu'intervient la technologie Windfit® qui apporte une précision des analyses au meilleur coût et en toute indépendance vis à vis des turbiniers.

Le gisement potentiel est très important, quand on sait que le nombre d’éoliennes dans le monde dépasse les 380 000 et continue à s’accroitre.

Concrètement, les utilisateurs accèdent aux diagnostics posés par Windfit® via des tableaux de bords très simples sur le Web. Ils peuvent d'un coup d'œil suivre les performances de leurs exploitations, identifier une éolienne qui est en-dessous de son potentiel, et dégager les priorités d’actions à entreprendre. Elles peuvent être liées au déréglage du rotor et des pales de l’éolienne, à une mauvaise orientation de la nacelle ou à d’autres facteurs tels que les turbulences du vent, la vitesse de réaction de l'éolienne, etc.

Références

Aujourd’hui, Windfit équipe déjà plus de 130MW dans 11 parcs différents et a permis de détecter l'équivalent de la production annuelle d'une éolienne de 2 MW. Parmi les clients de renom, se retrouvent des acteurs reconnus de la transition énergétique (tels que RES, Total Eren ou Engie Green) qui sont satisfaits et partagent leur témoignage !

« Nous sommes parmi les premiers à avoir fait confiance à Sereema. Leur technologie est facile à utiliser. Elle nous permet de traiter des problèmes de production qui étaient très difficiles à détecter auparavant. Certains réglages ont apporté jusqu’à 6% de gain et une réduction de l’usure des machines. Avec Sereema nous avons un partenaire efficace pour tirer le meilleur des parcs éoliens en exploitation »

   R. Chevallaz-Perrier, Directeur opérations, RES Group

« Fort de sa miniaturisation et de son prix raisonnable, le système Windfit® offre une réelle facilité d’installation donc de déploiement à grande échelle, tout en embarquant une intelligence de haut niveau. Résultat : une quantité de données précieuses collectées en temps réel, qui permettra d’optimiser le comportement de chaque machine »

  P. Alexandre, Directeur expertise, études, innovation, Engie Green

« Nous utilisons les services de Sereema sur nos parcs éoliens en Grèce. Grâce à leurs informations indépendantes et précises ils apportent une vraie plus-value pour optimiser la production des éoliennes. Nous sommes satisfaits du service délivré et nous envisageons d’étendre notre collaboration sur d’autres parcs »

   Anne-Laure Messier, Senior Asset Manager, Total Eren

Données écologiques

-          L'ensemble des diagnostics détectés par Windfit en 2017 permettraient d'éviter l'émission de 1500 à 2000 tonnes de CO2 après les corrections qui ont suivies.

-     La technologie embarquée dans Windfit permet d'augmenter la productivité de l'énergie éolienne et agit comme un levier sur la politique de transition énergétique entamée par les autorités publiques.

-     Windfit® permet de réduire l'impact environnemental des éoliennes en améliorant leur rendement et en s'assurant du respect des secteurs de limitation accoustique. 

Frais, risques et Séniorité

Les frais inhérents aux honoraires d'Enerfip sont supportés en totalité par le porteur de projet. Le coût est donc nul pour les investisseurs. Pour les porteurs de projets, le coût est réparti comme suit :

  • 1 000 € H.T de frais de dossiers, soit entre 0,5% et 1,5% du montant de la collecte, rémunérant les diligences d'Enerfip au moment de l'acceptation du dossier et de la signature du contrat.
  • 5 à 10% du montant de la collecte en cas de succès de la collecte (success fee) à négocier avec le porteur du projet en fonction de la complexité du projet, incluant les frais du prestataire de services de paiement. Les frais de dossier, d'un montant de 1000 € H.T mentionnés ci-dessus, sont déduits de ce montant de success fee.

Les risques du projet Windfit sont les suivants:

  • Risque lié à l'acceptation par le marché : l'offre de Sereema étant totalement nouvelle, son adoption par le marché pourrait être plus lente que prévu si la valeur apportée n’est pas bien comprise. Ce risque qui est inhérent à toute innovation technologique est pris en compte dans le plan d’actions marketing de la société ainsi que par le support aux utilisateurs.
  • Risque lié au matériel : l'apparition d'un défaut de série sur les boîtiers pourrait engendrer des coûts de correction et remettre en cause les priorités de développement de la société. Un programme de tests et un contrôle de la production sont en place pour prévenir ce risque.
  • Risque lié à la concurrence : La Société a identifié des concurrents sur les diverses fonctionnalités du produit mais aucun ne propose de solution intégrée pour l’optimisation. Par ailleurs la Société assure une veille permanente sur l’apparition de nouveaux concurrents.
  • Risques réglementaires : L'apparition de nouvelles contraintes réglementaires pourrait engendrer de nouveaux coûts de mise en conformité. La Société assure une veille régulière sur le sujet notamment en étant adhérente à la Fédération France Energie Eolienne.
  • Risque lié à la situation financière de la Société : la Société est une jeune entreprise technologique qui est en phase d’accélération commerciale après avoir validé son produit et son marché. Actuellement, avant la réalisation de la levée de fonds de la présente offre, la Société ne dispose pas de la totalité du fond de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie pour les 6 prochains mois. Cette campagne de financement, complétée d’une augmentation de capital qui est en préparation, permettra de couvrir les besoins de croissance pour les 12 prochains mois.

     

La séniorité représente l'ordre dans lequel les créanciers (représentés notamment par les investisseurs Enerfip) sont payés en cas de défaut de l'entreprise. Les différents statuts juridiques d'une société en difficulté conditionnent le statut des obligations, tel que :

  • En cas de redressement judiciaire de la société porteuse de projet, leurs droits ne seront pas affectés, le contrat d’émission sera maintenu, et les intérêts continuent à leur être versés ;
  • En cas de plan de continuation décidé à l’issue de l’ouverture du redressement judiciaire, la dette de la société à l’égard des obligataires pourra être aménagée (notamment dans sa durée);
  • En cas de liquidation judiciaire ou de cession totale de la société, les obligataires étant des créanciers chirographaires, c’est-à-dire non privilégiés, leur créance sur la société viendra en concours avec celle des autres créanciers de la société. Les créanciers privilégiés (notamment les salariés, le Trésor, les professionnels de justice, les organismes bancaires) seront payés en priorité. Les investisseurs Enerfip seront ainsi positionnés après les créanciers privilégiés, mais avant les actionnaires de l'entreprise.

Présentation du porteur de projet

Sereema est une startup High Tech dédiée aux énergies renouvelables. La société ambitionne de mettre les nouvelles technologies digitales, et notamment l’IoT*, au service de la transition énergétique.

Sereema est basée au Business Innovation Center à Montpellier. Fondée en 2015 par Jérôme Imbert ingénieur en mécanique des fluides, directeur sur des sites de production d'électricité pendant près de 15 ans chez EDF Energies Nouvelles, elle compte déjà une dizaine de clients industriels et 38% de son chiffre d’affaires est réalisé à l’export.

Grâce à ses résultats, Sereema s’est vue décerner le prix de la start-up de l’année 2018 lors des Trophées de la transition énergétique organisés par L'Usine Nouvelle.

Prochaine étape à franchir pour Sereema : équiper 800 parcs éoliens à travers l’Europe et le monde en s’appuyant sur ses réseaux de partenaires locaux et ciblant ses futurs clients.

L'équipe

8 personnes la composent. L'équipe est à la fois passionnée et pragmatique. Elle concentre les savoirs technologiques et la connaissance du secteur, tous deux nécessaires pour apporter la meilleure réponse adaptée aux besoins du marché.

La propriété intellectuelle

Sereema assure la conception en interne des systèmes mécaniques (Box et supports) et des logiciels de traitement des données qu'elle commercialise. La société́ est propriétaire de l’intégralité du software et du design électronique.

Sereema est aussi titulaire d’une licence exclusive sur un logiciel d’analyse développé avec l’IMFT (Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse), et d'un accord avec le laboratoire IES (Institut d’Electronique et des Systèmes de Montpellier) sur un nouveau projet de capteur mécanique.

Elle a également déposé auprès de l'Institut National de la Propriété Intellectuelle, un brevet d'invention sur son produit; "Système et procédé de diagnostic d'un déséquilibre rotor d'une éolienne."

Les partenaires

Sereema a su s’appuyer sur un réseau de partenaires locaux qui ont cru au projet à ses débuts et continuent d’accompagner l’ascension de l’entreprise innovante en France, en Europe et dans le monde. Ainsi la Métropole Montpellier, la Région Occitanie, l’ADEME, le fonds d’investissement IT Translation et BPI France comptent parmi ceux qui assurent de leur soutien l’essor technologique, commercial et stratégique de la société montpelliéraine. 

                         

 

IoT* : Internet des objets, c’est une technologie innovante qui permet de connecter et faire communiquer des objets entre eux.

HISTORIQUE DE LA START UP SEREEMA

2014

Récompensée par le Ministère de la Recherche (concours ILab) suite à la collaboration avec l'IMF (Toulouse) et l'IES (Montpellier)

2015

Sereema sort des laboratoires avec un premier Prototype industriel installé sur site

2016

Investisseur IT Translation permet une première levée de fonds

2017

Lancement commercial réussi et première installation off-shore

2018

Sereema est présente dans 4 pays européens et remporte le prix de start-up Energie de l’année aux trophées de la Transition énergétique de l’Usine Nouvelle

Actualités

En mai 2018, Sereema a été la start-up lauréate des Trophées de la Transition énergétique, organisé par le magazine L'Usine Nouvelle. 

Ce prix témoigne du dynamisme de Sereema et de sa volonté d'intégrer pleinement la mouvance digitale dans son produit afin de rester à la pointe de la technologie. 

*Lien cliquable vers l'article ici (édition abonnés).

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.
Commentaire laissé par Denis M. le 17/07/2018 à 04h29

Bonjour,
pour quoi le coffret d'analyse ne communique pas ses données par un lien Sigfox plutôt que par GSM ?
Quel est le risque d'obsolescence du coffret et/ou de dépendance à un fournisseur unique, concernant les MEMS par exemple ?
Merci

Réponse par un administrateur le 18/07/2018 à 15h58

Bonjour Denis,
Le réseau Sigfox ne répond pas aux spécifications de Sereema car il est conçu pour la transmission de données à bas débit (par exemple un relevé de température par heure) alors que le GSM permet de collecter les données à haute fréquence nécessaires pour exécuter leurs diagnostics automatiques.

L'équipe R&D prend en compte le risque d'obsolescence des matériels par des revues régulières de leurs fournisseurs et des nouveaux produits qui apparaissent sur le marché. Pour les capteurs MEMS, en particulier, Sereema a testé et validé plusieurs modèles pour chaque fonction.
N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez des informations complémentaires.

Commentaire laissé par Nicolas V. le 22/06/2018 à 01h22

Bonjour,
avez-vous prevu de detailler le business plan de sereema, et en particulier:
- taille du marche vise
- concurrents
- business model et type de contrat signe par les clients (versement initial + frais annuels?, duree des contrats...)
- profil des personnes clees de sereema

Cordialement

Réponse par un administrateur le 22/06/2018 à 18h58

Bonjour Nicolas,

Voici quelques éléments de réponse bien que nous ne puissions pas tout dévoiler:

- Taille du marché visé : Le marché de l’éolien est très porteur, en progression constante dans la mouvance de la Transition Énergétique engagée sur la planète entière. Actuellement on compte 380 000 éoliennes dans le monde, et ce chiffre continue de croître. Windfit® est un système qui s’installe sur tous les types d’éoliennes et est déployable à grande échelle. L’objectif de Sereema est donc de viser un déploiement global.
- Concurrents : Quelques concurrents sont identifiés et interviennent sur des diagnostics de fonctions spécifiques, là où Sereema, à travers sa solution Windfit®, couvre plusieurs domaines d’optimisation simultanément.
- business model et type de contrat signe par les clients : Le business model de la société repose sur des formules d’abonnement, pour assurer une récurrence de chiffre d’affaires. La durée des abonnements est variable
- profil des personnes clés de Sereema : Jérôme Imbert le fondateur est ingénieur et a travaillé 15 ans au sein d'EDF Energie Nouvelles, quant aux autres salariés, l'entreprise présente en son sein plusieurs doctorants pour travailler sur la partie R&D, une équipe marketing, et une équipe de développement informatique pour la partie algorithme.
N'hésitez pas à nous contacter si vous désirez des informations complémentaires.

Commentaire laissé par Yoann D. le 22/06/2018 à 00h31

Bonjour,
La situation de conversion des obligations en actions ne signifie-t-elle pas que la société est au bord du dépôt de bilan, et donc que les actions ne valent pas grand chose?

Réponse par un administrateur le 03/07/2018 à 23h08

Bonjour Jacques,
Les obligations valent 37 euros car les actions de la société ont été valorisées à 37 euros. Ainsi, en cas de conversion, vous entrerez au capital de la société à un prix de 37 euros par action (que vous aurez payé lors de l’acquisition des obligations). Ces 37 euros sont composés de 1 euro de nominal (valeur faciale de l’action) et 36 euros de prime d’émission pour arriver au prix réel de ces actions. Pour récupérer votre capital investi par la suite, plusieurs solutions existent mais elles sont incertaines. La première consiste à revendre vos actions à un nouvel actionnaire entrant, il existe cependant un risque de liquidité pour la revente d'actions d'entreprises non côtées. La deuxième est d'attendre de percevoir des dividendes, cependant l'entreprise étant en phase commercialisation, cela peut prendre du temps. N'hésitez pas à nous contacter si vous désirez des informations complémentaires.

Réponse par Jacques S. le 03/07/2018 à 19h45

Et en cas de conversion, la perte du passage d'une obligation à 37 € à une action à 1 €, on en fait quoi ?

Réponse par un administrateur le 22/06/2018 à 11h51

Bonjour Yoann
La raison du recours à des obligations convertibles est triple :
- En cas de non conversion, la dilution sera moindre qu’avec une émission d’actions ordinaires, afin de préparer au mieux, et en position de force, l’augmentation de capital à venir pour la start-up
- Conférer des droits supplémentaires aux prêteurs qui veulent financer cette start-up innovante pour compenser le risque supplémentaire.
- Si l'émetteur n'honore pas les remboursements, la conversion permet alors une augmentation de capital qui assainira quelque peu la situation de l'entreprise. Ce n'est pas forcément signe de dépôt de bilan (même si c’est une hypothèse possible).

En tout état de cause, en cas de conversion, vous posséderez une action pour chaque obligation que vous aurez acheté, ceci vous octroiera une réduction d’impôt égale à 18% de la valeur des actions ainsi que les droits conférés habituellement par la détention d’actions : vous devenez copropriétaire de tous les actifs, y compris l'intangible (la technologie, les logiciels développés, les brevets, etc...), vous obtenez un droit aux dividendes (même si c’est plus théorique sur une start-up et un accès à la gouvernance).
N’hésitez pas à nous recontacter si vous désirez des informations complémentaires.

Commentaire laissé par Vincent C. le 21/06/2018 à 18h08

Les prévisions d'évolution de chiffre d'affaires (doublement ou plus chaque année, pour passer de 83k€ l'an dernier à 10M€ en 2022) me paraissent optimistes, a-t-on des éléments pour étayer ces prévisions ? Des contrats avec des exploitants de parcs éoliens signés ?
On parle d'équiper 4000 éoliennes pour un coût de 300 à 400€, si mes calculs sont bons ça fait 1,2 à 1,6M€...

Réponse par un administrateur le 22/06/2018 à 18h33

Bonjour Vincent,
Effectivement le coût d’installation d’un boitier est de 300 à 400€, mais il n’est pas la source principale de revenus de Sereema. En effet le business model, innovant pour ce marché, est basé sur système d’abonnement" all inclusive", qui inclut la location du boitier, le support et l’accès au résultat sur une interface dédiée, accompagné d’un diagnostic. Il y a plusieurs formules d'abonnement en terme de quantité et de durée de contrat, ce qui permet de s'ajuster au mieux avec les besoins des développeurs.

Commentaire laissé par Yoann D. le 20/06/2018 à 21h37

En pratique, comment récupère-t-on son capital si les obligations sont converties en actions?

Réponse par un administrateur le 22/06/2018 à 12h02

Bonjour Yoann,
Les dividendes, la revente d'actions ou la réduction de capital sont les manières de récupérer du capital investi en actions.
A court-terme, la revente de ses actions à un nouvel actionnaire ou bien le rachat de vos actions par l’entreprise elle-même, peut constituer une solution pour récupérer votre capital. Il y a néanmoins un risque de liquidité sur la revente d'actions de start-ups non cotées.
A long-terme, vous pourriez aussi percevoir des dividendes, mais Sereema étant une start-up ce n’est pas pour tout de suite !
N’hésitez pas à nous recontacter si vous désirez des informations complémentaires.

Commentaire laissé par Sebastien A. le 20/06/2018 à 18h39

bonjour
quel est le taux et la duree des obligations le lien ne fonctionne pas

Réponse par un administrateur le 20/06/2018 à 19h22

Bonjour,
Les conditions viennent d'être affichées. Je vous prie de nous excuser pour le désagrément.
N'hésitez pas à nous contacter si vous avez d'autres questions.
En vous souhaitant une bonne soirée.

Commentaire laissé par Patrick M. le 19/06/2018 à 17h39

Bonjour,
Quel est le taux, la durée?
Ce n'est pas mentionné, et si je clique sur "Voir les conditions" rien ne se passe.
Quelles sont les conditions par rapport aux obligations convertibles.
Il y a bien un paragraphe qui en parle... Mais ce n'est vraiment pas clair du tout!!
Merci.

Réponse par un administrateur le 20/06/2018 à 19h30

Bonjour,
Les conditions viennent d'être affichées. Je vous prie de nous excuser pour le désagrément.
En ce qui concerne la conversion des obligations, elle n'a lieu que si l'émetteur (ici, Sereema) ne parvient pas à rembourser les investisseurs dans un délai de 2 mois après l'échéance. Dans le cas où les remboursements sont effectifs, la troisième année une prime de non conversion de 0,5% sera octroyée. Vous pouvez vous aider en simulant votre investissement, via l'onglet "Simuler mon investissement".
N'hésitez pas à nous contacter si vous avez d'autres questions.
En vous souhaitant une bonne soirée.

Commentaire laissé par Nicolas B. le 19/06/2018 à 16h09

Bonjour,
Quel est le cout pour équiper une éolienne?
Cordialement,
Nicolas

Réponse par un administrateur le 20/06/2018 à 19h34

Bonjour,
L’installation de Windfit prend environ 1h par éolienne ce qui permet de réaliser plusieurs installations par jour pour un coût de 300 à 400 € HT par éolienne.
N'hésitez pas à nous contacter si vous désirez des informations complémentaires.
En vous souhaitant une bonne soirée.

Commentaire laissé par Serier B. le 19/06/2018 à 13h31

Ouverture du projet dans 1 jour ? Le taux d'intérêt et la durée n'apparaissent pas ?

Réponse par un administrateur le 20/06/2018 à 19h30

Bonjour,
Les conditions viennent d'être affichées. Je vous prie de nous excuser pour le désagrément.
N'hésitez pas à nous contacter si vous avez d'autres questions.
En vous souhaitant une bonne soirée.