En exploitation

Innovation

Minibons

YmpactAvec Enerfip co-financez, pour la première fois, des opérations d'optimisation énergétique d'entreprises.

Taux d'intéret fixe*6,5%/an
Durée du prêt5 ans 
Collecte terminéeSuccès 
Investissement min10 € 
Investissement max10 000 €
Valeur unitaire10 € 

------- Collectés

150 000 € Plafond

100% Collecté

150 000 € Objectif




Avantages

  • Solution de financement innovante pour réduire la consommation énergétique des clients
  • Un chiffre d'affaire récurrent avec des contrats de 6 ans minimums
  • Des fournisseurs reconnus, le risque technologique est donc limité
  • Des entreprises en bonne santé financière, notés A ou B par une société de notation de crédit

Risques

  • Risque crédit client
  • Risque technologique

Frais

Production annuelle 0 kWh

Présentation du projet

La levée de fonds via Enerfip permettra de continuer à étoffer le portefeuille de projets de Ympact. Six opérations sont d’ores et déjà en exploitation et représentent à elles seules une économie annuelle de 5 052 MWh/an, soit la consommation équivalente à 1 073 foyers moyens français

Syndicat des eaux du Marseillon et du Tursan

L'objectif de ce projet était de :

- faire une étude hydraulique et énergétique sur cette station.
La station doit produire un débit constant pour un niveau de nappe phréatique fluctuant de manière saisonnière, et la régulation du débit se faisait « à la main » par vannage. Le débit était régulé en fermant les vannes, mais les pompes fonctionnaient toujours à 100% et l’énergie était dissipée dans les vannes par friction... soit un gaspillage colossal d’énergie ;

- mettre en place des variateurs sur les pompes de forage.
La mise en place de ces variateurs permet de remplacer le système par « vannage » précédent par une régulation électronique du débit, et donc d’améliorer grandement le rendement énergétique global de la station.

Ce projet, actuellement en exploitation, permet d'éviter 50 000 kWh par an.
La société Syndicat des eaux de Tursan est classée A par une société de notation de crédit, un organisme de notation d'entreprise habilité. 

Groc et Jardins de Lafrançaise

Les groupes Groc et Jardins de Lafrançaise sont spécialisés dans le commerce de gros de fruits et de légumes. Cette activité nécessite le stockage des denrées dans de grandes chambres froides, très énergivores. De nombreuses pistes d’optimisation énergétique très efficaces existent dans le domaine de la production du froid. 

Cette opération a permis de :

- remplacer le fluide frigorigène R404 par du fluide RS50.
Le fluide frigorigène permet, par compressions et détentes successives, de produire du froid. C'est le fonctionnement du frigo de votre maison, qui est le même que celui des chambres froides industrielles. Le fluide RS 50, que Ympact a substitué au fluide R404, permet au groupe frigorifique d’avoir un bien meilleur rendement énergétique. Par conséquent, pour produire la même quantité de froid, on utilise moins d’énergie électrique. Cette opération a un deuxième effet bénéfique important du point de vue de l’impact environnemental. En effet, le RS50 produit un effet de serre bien moins important que le R404. On dit qu’il a un GWP (Global Warming Potential) plus faible. Le RS50 a un GWP deux fois plus faible que le R404. Ainsi, si pour une raison ou une autre il se produit une fuite de ce fluide, l’effet de serre conséquent sera divisé par deux ;

- installer un variateur de fréquence sur les compresseurs ;

- mettre en place une Haute Pression Flottante.
Les groupes froids sont généralement paramétrés pour un fonctionnement dans les conditions les plus « difficiles », c’est-à-dire pour l’été, lorsque les températures extérieures sont élevées. Or en dehors des phases de températures élevées (printemps, automne et hiver), ces paramètres se retrouvent inappropriés et dégradent le rendement global des groupes froids. La mise en place d’une HP flottante consiste en l’installation de sondes et d’automates électroniques permettant de piloter de manière intelligente le groupe froid, et de mieux pallier à la variation des conditions météorologiques extérieures. La régulation par Haute Pression Flottante permet de réguler la pression de condensation tout au long de l'année, à une valeur déterminée en fonction de la température extérieure. Les gains énergétiques sont très importants pour un investissement relativement faible.

Ces opérations permettent d'économiser près de 160 000 kWh par an.
Groc et Jardins de Lafrançaise sont respectivement notées A et B par une société de notation de crédit

Les jardineries Baobab

Baobab est une enseigne de magasins de plantes, animaux etc... Deux d'entre eux ont choisi Ympact pour optimiser la consommation énergétique de leur éclairage. En mettant en place des luminaires LED dans ces deux magasins, Ympact a divisé quasiment par deux la consommation électrique de l’éclairage.

      

                                     Néons                                                                                                   Luminaires LED

                                                 

Ces projets devraient permettre d'économiser 210 000 kWh par an.
Les magasins Baobab sont notés A par CreditSafe

Airius - Sidérurgie

Airius est une société qui propose aux entreprises de réduire leur consommation de chauffage grâce à la déstratification. L’opération concerne un entrepôt industriel qui stocke la production d’une usine sidérurgique. Afin d’éviter la corrosion de la marchandise stockée, la température et l’humidité de l’entrepôt doivent être maintenues en dessous de certains seuils critiques.

L'opération a consisté en :

- l'installation d'un pilotage du chauffage automatisé en fonction des conditions de température et d’humidité réelles, qui évite de surconsommer du gaz à des moments où cela n’est pas nécessaire.

- la mise en place de déstratificateurs.
L’air chaud est plus léger que l’air froid. Par conséquent, dans les grands entrepôts, l’air chaud s’accumule petit à petit sous les toits, et l’air froid reste en bas. Or c’est au sol que la marchandise est stockée ; c'est donc au niveau du sol qu'il faut maintenir l’air au-dessus d’une certaine température, pour éviter que l’humidité de l’air ne se condense sur les produits et ne les corrode. Cette « stratification » de l’air impose donc de surchauffer tout l’entrepôt pour s’assurer que la bonne température soit respectée au sol. Les déstratificateurs sont des ventilateurs qui, placés un peu partout dans l’entrepôt, permettent de pousser l’air chaud qui stagne au plafond vers le bas. Ils homogénéisent ainsi l’air de l’entrepôt et évite le besoin de surchauffe. Une deuxième conséquence, en termes d’économie d’énergie, vient du fait que sans destratification, l’air chaud s’accumulant sous la toiture froide, les pertes thermiques par conduction via la toiture sont alors importantes. En homogénéisant l’air de l’entrepôt, les déstratificateurs diminuent la température de l’air sous ces toitures, diminuant en même temps ces transferts thermiques par conduction, et donc les pertes thermiques.

                                                                           

Destrastificateur

 

Ce projet est le plus conséquent du portefeuille en termes d’économies d’énergie, et le plus rentable du point de vue du ratio entre l'argent investi et les kWh économisés. Il permet d'économiser 4 633 000 kWh par an.
La société Airius est notée B par une société de notation de crédit

La rentabilité énergétique de ces opérations

Si l'on prend l'exemple du dernier projet Airius, dont l'investissement est de 75 000 €, un investissement de 1 000 € permet donc l'économie de 61 773 kWh par an.
Un foyer moyen en France consomme 4 710 kWh par an. 1 000 € d'investissement dans ce projet permettent donc d'éviter l'équivalent de la consommation de 130 foyers français par an pendant 10 ans (durée de vie minimale de l'installation). 

Concernant le portefeuille dans sa globalité, un investissement de 1 000 € équivaut à l'économie de la consommation de 40 foyers français pendant 10 ans

Présentation du porteur de projet

Ympact est une jeune société innovante, basée près de Toulouse, à Gaillac dans le Tarn. Permettre aux entreprises de réduire leur facture énergétique, sans aucun investissement de leur part, ni en ressource financière, ni en ressource humaine, c’est l’ambition d’Ympact

Le principe du tiers investissement

Pour ce faire, Ympact mobilise des ressources financières tierces, pour exploiter avec l'industriel les gisements d'économie d'énergie parsemés dans son usine, dans son éclairage, sa chaudière vapeur, son réseau d'air comprimé,...Des gisements colossaux d’économie d’énergie dans les PME-PMI, nécessitant des investissements souvent très rentables, ne sont pas exploités, alors qu’ils représentent une opportunité pour la compétitivité des entreprises françaises ET pour l’environnement. Le métier d’Ympact, c’est de mettre autour de la table ces PME-PMI et ces investisseurs et leur fournir l’ensemble des outils techniques et contractuels permettant l’exploitation de ces gisements. Cela s’appelle le Tiers investissement dans l’Efficacité Énergétique

 

Les domaines d’intervention d’Ympact

 

Ympact propose aux entreprises des utilités industrielles (chaud, froid, air, éclairage…)  et des solutions d’efficacité énergétique sous la forme d’un service sur quelques années.

Nous nous associons pour cela  aux opérateurs de premier plan (frigoristes, éclairagistes, généralistes, mainteneurs industriels,…) qui assurent la fourniture l’installation et la maintenance des solutions. A l’intersection de l’ingénierie technique et financière, nous développons et finançons des opérations comprises entre 50k€ et 10M€ d’investissement.

En résumé

Ympact réalise l’investissement, paie donc l’opérateur qui mettra en œuvre la solution d’efficacité énergétique, et signe avec l’entreprise un contrat de service énergétique, au travers dulequel les conditions de partage des économies sont définies.

Historique

2015- 2016

Comprendre 

Cette première période a été employée à comprendre pourquoi ces opérations rentables ne voyaient pas le jour. Les fondateurs d'Ympact ont interrogé une cinquantaine d’acteurs (industriels , BE, Opérateurs, fabricants,…) pour comprendre les verrous de ce marché. Ils ont identifié 3 verrous

1.Le manque de financement interne des industriels à destination de ces optimisations énergétiques.
2.Le manque de confiance dans les économies potentielles à réaliser
3.Le manque de ressources pour développer, suivre la mise en œuvre et l’exploitation de ces opérations en interne.
Ils ont alors défini une approche destinée à faire sauter ces 3 freins au développement des opérations d’efficacité énergétique dans l’industrie.
2017-2018

Tester - Eprouver - Déployer

Ympact a ensuite développé son approche, ses contrats, sa structuration financière au travers d’un premier pool de projets, et a créé la société GreenWave Ympact, dédiée au financement des opérations. Le portefeuille de projets amorcés s’est ensuite développé rapidement,  et continue sa croissance, avec la participation d’établissement bancaires, de fonds institutionnels qui ont compris l’intérêt environnemental et économique de ce type d’opérations.

Données financières

Pour accéder aux données financières veuillez

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.
Commentaire laissé par Henri F. le 08/11/2018 à 09h10

Voici le site du porteur de projet : http://www.ympact.fr/

Réponse par un administrateur le 08/11/2018 à 10h17

Bonjour Henri,

C'est bien cela. Pour être exact, Ympact est un des actionnaires de Greenwave Ympact (à 50%), l'émetteur de ces minibons. Ympact réalise les études et les refacture à Greenwave Ympact. C'est cette société Ympact qui dispose de la compétence pour analyser les potentielles économies d'énergies à réaliser chez les clients cibles. Mais c'est Greenwave Ympact qui porte ensuite les actifs et reçoit les loyers du client en contrepartie.

Bonne journée à vous,

Sébastien

Commentaire laissé par Didier R. le 07/11/2018 à 18h53

bonjour quel est le fournisseur et le modèle des néons leds, ça m'intéresse !!!

Réponse par un administrateur le 08/11/2018 à 10h07

Bonjour Didier,

Pour l'éclairage principal qui constitue la quasi-totalité de l'installation, les luminaires viennent du fabricant Disano. Le modèle principalement installé est le Luminaire étanche DISANO 960 46W 7510lumens 4000K.
Les autres luminaires sont des points lumineux d'accentuation divers, des spots, mais toujours en LED.

En vous souhaitant une très bonne journée,

Sébastien

Commentaire laissé par Joelle D. le 07/11/2018 à 18h04

Le projet est intéressant. Mais le taux est dissuasif! 6.5 % sur 5 ans, avec un remboursement trimestriel, cela donne 179 euros en 5 ans, soit une rentabilité de 3.5 % /an - hors inflation et hors impôt. L'inflation étant aujourd'hui de 2%, cet investissement n'est pas loin d'un don! Sans l'avantage fiscal associé. Et avec le risque d'un investissement "junior". Réservé aux heureux riches mécènes...

Réponse par un administrateur le 08/11/2018 à 15h19

Joelle,

Il ne faut pas dire ça, beaucoup de gens investissent par 50 Euros chez nous, il y en a pour tout le monde, c'est le principe du financement participatif. Désolé pour votre investissement, il fallait être réactif ce midi. Cela dit, vous pouvez toujours vous inscrire en liste d'attente sur ce projet. Enfin veuillez noter que le projet les Broules sera réservé entre autres aux gens du 06. D'autres projets dans le Var, limitrophes du 06 vont arriver bientôt et, enfin, le projet Alpuech énergies, ouvert à tous sera mis en ligne très prochainement!

A bientôt sur enerfip,

Sébastien

Réponse par Joelle D. le 08/11/2018 à 13h56

Entendu, merci pour votre réponse. Cela dit, on réinvesti rarement par tranche de 40 à 50 euros... J'aurais tout de meme sans doute contribué à cet investissemnt, d'autant plus qu'il y en a très peu proposés aux 06... Trop tard!
Cette entreprise est en tout les cas la très bienvenue! Bonne initiative!

Réponse par un administrateur le 08/11/2018 à 10h38

Bonjour Joelle,

Votre calcul est inexact car vous n'aurez pas investi 1000 euros pendant 5 ans au final vu que vous récupérez une partie de votre capital tous les trimestres, capital que vous pouvez réinvestir. Vous ne trouverez peut-être pas un investissement au même taux pour réinvestir cette portion de votre capital mais en tout cas cette portion vous aura été remboursée et ne peut donc pas être incluse dans votre calcul de rentabilité. Conformément au tableau d'amortissement, vous récupérez entre 42 euros et 58 euros de capital tous les trimestres qu'il vous faut donc exclure chaque trimestre de votre capital investi dans votre calcul. Ainsi vous obtenez bien une rentabilité de 6.5% sur le capital investi. Votre raisonnement est valable pour les prêts qui sont dit "in fine" ou vous recevez l'intégralité de votre capital à la fin de l'investissement uniquement et vous ne percevez que des intérêts pendant toutes les autres échéances mais sur l'intégralité du capital investi cette fois puisque celui-ci est bloqué. Les deux types de prêts, amortissables comme celui-ci et "in fine" ont leurs avantages. Sur l'amortissable, vous récupérez plus vite votre capital ce qui réduit votre exposition (et donc votre risque de perte en capital) pour le réinvestir dans un autre projet par exemple, en revanche vous n'êtes pas sur de retrouver un investissement équivalent pour votre capital. Sur le "In fine", vous avez placé votre capital sur une durée déterminé et à un taux fixé, en revanche, l'intégralité du risque de perte en capital porte sur la dernière échéance et votre capital est intégralement bloqué pendant toute la durée du prêt. J'espère avoir été clair et compréhensible sur ce point! Sinon n'hésitez pas à appeler notre service client qui se fera un plaisir de discuter de cela au téléphone avec vous.

En vous souhaitant une très bonne journée,

Sébastien

Réponse par Joelle D. le 07/11/2018 à 18h05

P.S. 179 euros d'intérêt pour 1000 euros investis.

Commentaire laissé par Laure V. le 07/11/2018 à 16h52

Je ne comprends pas bien a quelles operations va servir le pret demande par Ympact.
Parmi les 6 projets listes, certains sont deja en exploitation, donc n'ont plus besoin de financement. Pourquoi ne pas lister uniquement les projets appeles a etre finances ? Il s'agit d'"étoffer le portefeuille de projets", mais les projets a venir sont-ils bien tous dans la liste ?
Il m'est difficile de comprendre le risque encouru avec ces seules informations.

Réponse par un administrateur le 08/11/2018 à 10h51

Bonjour Laure,

Tous les projets listés sont en exploitation et leur financement a été bouclé intégralement par les associés fondateurs. Cette opération est un refinancement, ainsi nous présentons les projets sur lesquels porte votre risque puisque c'est à l'aide des loyers payés par les clients sur ces projets déja financé que le porteur de projet pourra vous rembourser. En revanche, vous avez raison de signaler que du coup votre argent servira à financer de nouveaux projets qui sont en développement. Mais votre risque ne porte pas sur ces derniers. Il y en a un certain nombre, avec certains qui aboutiront et d'autres qui n'aboutiront pas au stade de la contractualisation et donc du financement. Ainsi, nous n'avons présenté que les projets signés. Dans le cadre du suivi de projet, nous vous tiendrons informé sur les nouveaux projets qui se concrétiseront, mais sachez à titre informatif que le pipe de projets en développement est de trois millions d'euros.

Commentaire laissé par Alain M. le 06/11/2018 à 16h58

on voit bien les économies réalisées, mais pas comment se fait le retour vers Ympact, surtout dans le dernier cas , ou ça semble à double détente. Quels sont les contrats et leur sécurisation?

Réponse par un administrateur le 08/11/2018 à 10h56

Bonjour Alain,

Les projets peuvent être régis par deux types de contrats :
- des contrats « Performance » dans lesquels la redevance du contrat de service, ce que va payer le client trimestriellement, est fonction des économies réellement constatées, et donc variables,
- des contrats « Basic », dans lesquels la redevance est forfaitaire, indépendante de la performance de la solution. Sur les « petits » projets généralement et lorsque le client a une totale confiance dans la solution, c’est le contrat forfaitaire, « Basic » qui est choisi. Le contrat « Performance » nécessitant la mise en place de capteurs, de méthodologie de calcul des économies, qui peuvent être onéreux, ils sont généralement choisis pour des projets plus « gros ».

Dans le cas de ce portefeuille, les 6 projets en exploitation ne sont régis que par des contrats du deuxième type, « Basic », dont la rémunération est donc indépendante de la performance énergétique.
Pour les contrats futurs qui pourraient être de type « Performance », ce risque est géré notamment par la réalisation d’un audit énergétique préalable réalisé par des experts, et par le recours à des technologies dont la fiabilité en termes d’économies est éprouvée

Commentaire laissé par Henri F. le 06/11/2018 à 16h22

Pouvez-vous donner plus de détail sur cette jeune société (nb de personnes, vision sociétale, structure juridique et organisationnelle, parcours des fondateurs/trices, ratios financiers, etc.). Cordialement

Réponse par un administrateur le 08/11/2018 à 12h23

La société GreenWave Ympact ne porte que les actifs et n’a donc pas de ressources humaines. Elle ne porte aucun risque développement puisque les fonds de cette société ne sont investis que dans des opérations sécurisées et signées. Elle n’a d’autres charges que les frais de gestions.
La maison mère, Ympact, quant à elle a été fondée par deux fondateurs,
- un ingénieur ayant travaillé près de 10 ans en tant que chef de projet dans le développement et le financement de projets de centrales électriques de grandes tailles, dans l’hydroélectrique et le solaire, en Asie, Afrique et France.
- un financier senior ayant travaillé dans la structuration financière et le financement de projets dans le domaine de l’énergie en tant que directeur dans des banques internationales comme la City Bank ou Bank of America.
Nous sommes 3 dans cette maison mere, plus 3 independants nous accompagnant dans l’expertise technique et juridique.

Ympact est née il y a 3 ans d’un constat simple. Des gisements colossaux d’économies d’énergie existent dans industrie en France et ne sont pas exploités. Des gisements qui sont rentables sans subvention, bons pour la compétitivité des industriels et surtout bons pour l’environnement. Apres avoir interrogé bon nombre d’acteurs (industriels, BE, opérateurs,...) afin de comprendre ce qui bloquait, nous avons relevé 3 verrous. La ressource financière, que les entreprises préfèrent affecter à leur coeur de metier, la ressource ou le temps pour gérer ces projets, la confiance dans les économies potentielles. Le modèle économique d’Ympact a été construit pour faire sauter ces 3 verrous.
Nous pensons que ces opérations d’efficacité Energétiques, si elles sont structurées sérieusement sont un moyen d’aiguiller les ressources financières existantes sur les marchés ou dans l’épargne vers l’économie réelle et la transition écologique, avec des rentabilités interessantes sans faire appel à de la subvention publique, et non vers des marchés financiers qui n’apportent pas grands choses à notre économie d’après nous.

Commentaire laissé par Laure V. le 06/11/2018 à 11h43

Bonjour,
je ne vois encore rien dans le cadre des données du financement à droite de la photo. Est-ce un bug ?

Réponse par un administrateur le 06/11/2018 à 16h00

Bonjour,

La page était en soutien et, à ce stade, il n'y avait pas d'informations affichées. Désormais elle est passée en catégorie à venir (dans la colonne de gauche, sur la page d'accueil), et les informations sont disponibles.

Bien à vous,