En développement

Innovation

Actions ordinaires

ECOSTOCK 2Devenez co-actionnaire d'une solution de stockage de chaleur innovante et compétitive !

Collecte terminéeSuccès 
Investissement min10 € 
Valeur unitaire5 € 

------- Collectés

375 000 € Plafond

100% Collecté

375 000 € Objectif




Avantages

  • Lauréat des phases I et II du Concours Mondial de l'Innovation
  • Solution innovante du stockage et de la valorisation de chaleur
  • Marché porteur, faible concurrence des solutions conventionnelles
  • Association avec des scientifiques, des grandes écoles et des grands fabricants

Risques

  • Risques liés à l'innovation du projet
  • Risques liés à la création d'un nouveau marché
  • Risques liés à la nature précaire d'une jeune entreprise
  • Risques liés au passage en production des ECOSTOCK

Frais

Caractéristiques de l'investissement en actions
Les données du porteur du projet

Production annuelle 1 066 667 kWh

Présentation du projet

 

 

Eco-Tech Ceram (ETC) est une entreprise française qui conçoit et réalise une solution innovante de stockage rentable et éco-efficace: l’EcoStock. 
L’ambition d’ETC est d’introduire cette technologie sur le marché international afin de favoriser le développement des énergies renouvelables et d’améliorer l’efficacité énergétique industrielle partout dans le monde. 

Suite au succès de la collecte « EcoStock 1 » qui a abouti à la réalisation du premier EcoStock de taille industrielle, ETC poursuit son développement en ouvrant une deuxième collecte, « EcoStock 2 ». Cet investissement participatif permettra :

- d’installer le premier EcoStock chez un industriel, de valider ses performances et de lancer le développement commercial à l’échelle nationale et internationale.

- de renforcer la solidité financière de l'entreprise et l'accès à des crédits bancaires : en marge de l'augmentation de capital et en cas de réussite, BPI France apportera une subvention de 250 000 € et une avance remboursable de ce même montant. 

Eco-Tech Ceram appelle toutes les entreprises, toutes les collectivités mais aussi tous les citoyens à participer à la mise en place cette filière industrielle stratégique. Ce développement s’accompagne de la pérennisation et la création d’emplois en France et à l’étranger.

 

Qu'est ce que l'EcoStock?

L'Ecostock s'apparente à une batterie de chaleur. Il se présente sous la forme d'un container maritime classique, isolé de l’intérieur, et contenant un stock de céramiques réfractaires* issues de l’économie circulaire et de la valorisation de déchets (brevet).

L’EcoStock s’inspire de solutions matures et robustes, en minimisant des coûts d’installation jusqu’alors prohibitifs pour une grande partie des industries.

L’optimisation des coûts s’appuie sur des avantages compétitifs majeurs : une conception modulaire, transportable et "plug and play" du dispositif.

L'EcoStock est simplement branché sur les sources de production d’énergie renouvelable ou de rejets de chaleur d'un processus de fabrication industriel.
Plusieurs EcoStock peuvent être branchés ensemble, de manière à adapter le stockage aux besoins du client.
L'énergie ainsi récupérée peut être :

- Réutilisée en interne pour le préchauffage des gaz et des matières, le chauffage des locaux, etc. Ainsi, l’usine diminue ses factures de consommation énergétique et ses rejets de CO2 ;

- Transportée dans un rayon d'une dizaine de kilomètres pour le chauffage de sites collectifs, l’alimentation de réseaux de chaleurs urbains, etc. Ainsi, l’usine réalise un bénéfice en vendant l’énergie et l’utilisateur dispose d’une énergie décarbonée et compétitve ;

- Convertie en électricité décarbonée et décentralisée.

 

Ce projet a reçu de nombreuses marques d'intérêts et distinctions, reconnaissant l’apport majeur de cette technologie : l’EcoStock crée une filière industrielle stratégique pour la croissance verte.
Les bénéfices générés sont multiples : 
- économiques, en réduisant les factures énergétiques ; 
- environnementaux, en recyclant des déchets et en limitant les émissions de CO2 ; 
- sociétaux, en créant des emplois qualifiés. 

▶︎ 2014 : Lauréat phase I du Concours Mondial de l'Innovation
▶︎ 2015 : Lauréat phase II du Concours Mondial de l'Innovation
▶︎ 2015 : Lauréat du Concours National tremplin Innov'Eco
▶︎ 2016 : Lauréat du Concours des Eco-entreprises
▶︎ 2016 : Lauréat du Concours Européen SME INSTRUMENT (H2020)
▶︎ 2016 : Lauréat du Concours Régional EDF PULSE LR
▶︎ 2016 : Trophée de l'innovation de la part d'Arcelor Mittal 

*Céramiques réfractaires: ce sont des matériaux qui résistent aux hautes températures.

 

DONNEES ECOLOGIQUES

D'une part, les industries rejettent plus de 20% de l’énergie qu’elles consomment sous forme de chaleur dans les fumées. Ces chaleurs dites « chaleurs fatales* » représentent 51 TWh/an** gaspillés en France, soit l’équivalent de la consommation annuelle de près d’un million de foyers. Au niveau mondial, ce sont plus de 2450 Mt/an*** de CO2 émis inutilement et 200 000 M€/an partis en fumée. Un seul EcoStock est en mesure de valoriser chaque jour 10 MWh, et ainsi éviter l’émission d’une tonne de CO2.

D'autre part, le développement massif des énergies renouvelables nécessite une solution de stockage qui pallie leur caractère intermittent : pour atteindre les 30% du mix énergétique en 2030, il est indispensable qu’elles puissent produire en heures de pointe. Il est donc nécessaire de stocker le surplus de production pour l’utiliser au moment souhaité : c'est ce que permet l'EcoStock.

De plus, les matériaux utilisés pour stocker la chaleur sont réalisés à partir de déchets industriels, valorisant ainsi des matières habituellement envoyées en décharge. Le gisement disponible est très important : chaque année, plus de 2000 Mt*** de déchets valorisables par ETC sont produits dans le monde, avec un coût de mise en décharge supérieur à 15 €/t.

Ainsi, Eco-Tech Ceram s'inscrit dans les objectifs fixés le 17 août 2015 par la Loi de la Transition Energétique pour le Croissance Verte (TECV) visant notamment pour 2030 une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre (GES) et une réduction de 30% de la consommation d’énergie fossile.  



*Chaleur Fatale : La chaleur fatale représente l'énergie provenant d'un site de production dont l'activité n'est justement pas la production de chaleur. La chaleur fatale est une énergie qui est le plus souvent perdue dans l'atmosphère si elle n'est pas récupérée ou valorisée. Exemple: fumées de chaudières, de fours, buées de séchoirs... Les solutions s'adressent aux secteurs industriels tels que la production d'acier, d'aluminium ou de matériaux de construction tels que des briques par exemple.

**TWh : Tera Wattheure, unité correspondant à 1 milliard de kWh

***Mt : Millions de tonnes

Présentation du porteur de projet

Eco-Tech Ceram (ETC) est une société d’ingénierie spécialisée dans le stockage thermique créée en 2014 par Antoine Meffre.

Antoine Meffre est un ingénieur en Science des Matériaux, qui a effectué sa thèse sur la mise au point de matériaux innovants pour le stockage thermique au laboratoire PROMES (CNRS / UPVD). Ces travaux ont été récompensés par le Prix Pollutec de l’ADEME et nommés Projet Phare de l’Agence Nationale de la Recherche.

Face aux excellents résultats obtenus et au fort potentiel des matériaux développés, Antoine Meffre a décidé de créer une start-up visant à industrialiser une solution innovante pour stocker l’énergie thermique. Fort de son expertise en stockage, complétée par l’appui d’une équipe spécialisée et de partenaires académiques et industriels, il a conçu un système complet de stockage thermique intégrant ces matériaux.

Pour commercialiser cette solution innovante, Antoine Meffre s’est allié à Patrick Lemaitre en 2016. De formation en Hautes Etudes d’Ingénieur, Patrick Lemaitre a une expérience de plus de 30 ans dans le management et la direction opérationnelle dans le secteur industriel. Il a travaillé pour de grandes entreprises françaises et internationales, et il a récemment apporté son savoir-faire pour le développement réussi d’une start-up. Sa connaissance pointue du secteur industriel est un atout majeur pour le développement d’ETC.

Aujourd’hui, l’équipe d’ETC est composée de 10 personnes dont 3 jeunes docteurs spécialistes du stockage et des matériaux, et elle est amenée à se développer rapidement.

ETC est doté d'une équipe complémentaire et du capital réseau suivant :

    

  

ETC a reçu le soutien de : 

 

 

ETC a reçu plusieurs marques d'intérêts de la part de nombreux industriels.

Pour en savoir plus sur Eco-Tech Ceram, cliquez ici.

 

Données financières

Pour accéder aux données financières veuillez

Actualités

Stockage : Akuo Energy investisseur early stage dans Eco-Tech Ceram

Lundi 1 août 2017

"Entreprise pionnière dans le stockage de chaleur dans des céramiques issues de déchets, Eco-Tech Ceram est en phase de levée de fonds pour un montant d’un peu moins de 400 000 €.

Une partie est recherchée auprès des citoyens, via la plateforme de financement participatif Enerfip, ce qui est déjà original. Mais en parallèle, cette société de 10 personnes basée à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) va accueillir à son capital Akuo Energy, autour de 100 000 €, ce qui l’est encore plus.

En fait, le développeur-exploitant d’énergies renouvelables a envie d’accompagner un projet peu banal basé sur l’efficacité énergétique et l’économie circulaire.

Le système de stockage d’Eco-Tech Ceram se nourrit en effet de résidus minéraux mélangés à de l’argile – par exemple des cendres – transformés en céramique réfractaire (...)."

Source : GreenUnivers

Commentaires

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir écrire un commentaire.
Commentaire laissé par Géraud M. le 19/09/2017 à 14h33

Bonjour,

Je viens de voir que la collecte de fonds pour ce projet est terminée.

J'avais versé un peu d'argent dans celui-ci au tout début de la collecte de fonds. Ce qui m'étonne est qu'atteindre les 60% a mis énormément de temps alors que la collecte des 40% restants s'est faite en un temps record. Comment cela s'explique-t-il ?

Avec tous mes remerciements.

Réponse par un administrateur le 20/09/2017 à 10h30

Bonjour monsieur,

La collecte a effectivement mis un certain temps pour atteindre les 60% de collecte et nous sommes très satisfaits de la réussite de la collecte à 100% aujourd’hui. Nous pouvons expliquer ces deux phases dans la collecte que vous évoquez par le fait que la société Akuo Energy est entrée au capital de la société Eco-Tech CERAM ce qui a pu rassurer les investisseurs potentiels. Nous pouvons expliquer cette célérité également par le fait qu’ETC a bénéficié d’une visibilité accrue pendant la fin de période de la collecte et d’un effet rentrée si vous nous permettez l’expression.
De manière générale, il est toujours plus complexe de convaincre les premiers investisseurs que les suivants.
En espérant avoir répondu à votre interrogation.

Commentaire laissé par Paul C. le 02/09/2017 à 18h23

Akuo Energy est actionnaire de ETC et possède sa plateforme de financement participatif. Pourquoi utiliser Enerfip pour le financement même si le premier a été fait sur celle-ci ?

Réponse par un administrateur le 05/09/2017 à 11h31

Bonjour Paul,

Suite à la première collecte réussie sur notre plateforme, EcoTech Ceram a souhaité poursuivre son développement avec Enerfip. Bien qu'EcoTech Ceram et Akuo Energy soient liés capitalistiquement, Monsieur Meffre souhaite garder son indépendance.

De plus, contrairement à Enerfip qui est Conseiller en Investissement Participatif (CIP) et Intermédiaire en FInancement Participatif (IFP), Akuocoop (filiale d'Akuo Energy) n'est qu'Intermédiaire en Financement Participatif (IFP) et ne peut donc encadrer des collectes en actions comme le projet Ecostock 2.

En espérant avoir répondu à l'ensemble de vos interrogations.

Cordialement
Vincent
Chef de projets

Commentaire laissé par Antoine P. le 21/08/2017 à 12h59

Bonjour,

Compte tenu des dernières actualités parues dans la presse, pouvez vous fournir un prévisionnel financier actualisé (capital, compte de résultats, flux et plan d'investissement) tenant compte des émissions d'actions additionnelles avec Akuo / augmentation Kic InnoEnergy, dette bancaire BNP, avances BPI etc.. qui ne sont pas reflétées aujourd'hui dans les éléments financiers disponibles.

Les nouvelles actions émises et proposées sont valorisées à cinq fois la valeur nominale actuelle, quelle est la méthode utilisée pour cette valorisation ? Quel sera le prix proposé aux autres investisseurs privés ?

En termes de production industrielle, quelles sont les solutions et partenaires retenus ? Comment sera-t-elle financée, car les investissements et BFR du prévisionnel apparaissent faibles au regard du plan de développement et du CA.
Vous précisez notamment plus bas qu'il n'est économiquement pas viable de transporter l'EcoStock sur plus de 10 km. Comment est donc envisagé l'industrialisation face à ce problème ?

Merci d'avance pour votre retour,
Cdt,
Antoine

Réponse par un administrateur le 23/08/2017 à 17h50

Bonjour Monsieur,

Nous ne prévoyons pas à ce stade de fournir un business plan actualisé avant la fin de la campagne de crowdfunding car nous ne savons pas encore avec certitude combien ETC lèvera en tout. Sachez que les 100,000 euros d’Akuo energy sont prévus dans les 375,000 euros d’objectif de levée de fond et que KIC innoenergy investira le montant nécessaire pour ne pas être dilué et rester à 10% de participation. Nous ne manquerons pas de mettre à jour le prévisionnel une fois tous les paramètres connus et définitivement acquis (dette bancaire BNP effectivement souscrite, subvention et avance BPI effectivement obtenues).

Sachez que nous n’avons pas retenu tous ces montants d’avance et de subventions hypothétiques dans la valorisation. La valorisation a été effectuée sur les prévisionnels de trésorerie actualisés (discounted cash flows) sur 5 ans auxquels ont été ajoutée une valeur terminale. Le taux d’actualisation retenu a été de 40% et le taux de croissance à long terme de l’entreprise de 10%. A cette valeur actuelle des flux futurs de l’entreprise que nous avons calculée, nous avons ajouté la trésorerie et soustrait les dettes existantes. Le prix obtenu, de 5,10 Euros par action, a été arrondi à 5 Euros. Les autres investisseurs prives rentreront au même prix de 5 Euros par action.

En termes de production industrielle, quelles sont les solutions et partenaires retenus ?

La production industrielle sera effectuée soit:
scénario A :dans une usine existante (atelier de chaudronnerie industrielle, autre,...)
avantages : moins de CAPEX, conservation des emplois existants
inconvénients : moins de robotisation, protection de la propriété industrielle

scénario B : dans une nouvelle usine
avantages : sur mesure et robotisation donc cout de prod minimum et Propriété industrielle
inconvénients : concurrence avec des sociétés déjà existantes, CAPEX et BFR

Les partenaires retenus à ce jour sont :
les partenaires du concours mondial de l'innovation (ADF, CNRS, MINES)
Le capital réseau (DALKIA, ENGIE, CASCADES, MVV,...)
et bien sure notre nouvel actionnaire AKUO ENERGY qui va partager son réseau d'industriels.

Comment sera-t-elle financée, car les investissements et BFR du prévisionnel apparaissent faibles au regard du plan de développement et du CA.

La production industrielle sera financée
scénario A : ETC et le propriétaire de l'usine existante signeront un accord afin qu'ETC puisse payer les ECOSTOCK une fois qu'ils seront vendus, ce qui limite énormément le BFR. Hypothèse retenue dans le BP car le partenaire actuel est ok.

scénario B : ETC et AKUO ENERGY définiront une stratégie de financement optimale qui permettra :
dans un 1er temps de financer par la dette, la production.
dans un 2nd temps ETC et AKUO vont acquérir leurs propres parc de batteries ECOSTOCK afin de pouvoir les louer et ainsi générer des revenus récurrents qui seront utilisés en partie pour financer le BFR.
Remarque 1 : Dans le BP disponible, c'est le scenario A qui est retenu car plus simple à ce jour.
Remarque 2: l'entré d'AKUO ENERGY au capital d'ETC va permettre de structurer un BP beaucoup plus ambitieux.

Vous précisez notamment plus bas qu'il n'est économiquement pas viable de transporter l'ECOSTOCK sur plus de 10 km. Comment est donc envisagé l'industrialisation face à ce problème ?"

l'ECOSTOCK est une solution technique pour compléter un réseau de chaleur. En effet l'ECOSTOCK est mobile, il peut donc etre utilisé pour faire des aller retour entre le besoin et le gisement de chaleur. Avec le prix actuel de l’énergie en France et tous les OPEX (chauffeur, essence,....), il est possible d'atteindre une rentabilité acceptable (moins de 10 ans) si la distance entre le gisement et le besoin est inférieure à 10 km. Au delà de cette distance, il faut soit que le client accepte un rendement économique inférieur, soit trouver d'autres solutions pour valoriser la chaleur.

En espérant avoir répondu à l'ensemble de vos interrogations.

Cordialement
Vincent
Chef de projets

Commentaire laissé par Benjamin C. le 19/08/2017 à 12h42

Bonjour,
combien de fois avez vous fait des levées de fond auprès de différents sites de crowdfunding? pour quelle somme sur chaque levée? aviez vous prévue ces différentes levées?
combien de fois allez vous encore en faire?
que manque t il pour signer le premier contrat de vente?
merci d avance
cordialement,

Réponse par Benjamin C. le 22/08/2017 à 22h22

merci

Réponse par un administrateur le 21/08/2017 à 13h24

Bonjour Benjamin,

EcoTech Ceram a déjà effectué une collecte en obligation sur la plateforme Enerfip. Cette collecte d'un montant de 76000€ a été effectuée au cours du mois de juillet 2016. Cette levée de fonds était prévue dans le planning financier d'EcoTech Ceram.

A ce jour, EcoTech Ceram n'envisage pas d'effectuer d'autres levées de fonds que celle présente actuellement sur la plateforme.

L'augmentation de capital a pour but d'apporter les fonds nécessaires à EcoTech Ceram pour l'industrialisation et la commercialisation de leur Ecostock. EcoTech Ceram rentre donc en phase de commercialisation avec différentes intentions d'achat reçues de la part de clients comme Arcelor Mittal ou Dalkia.

En espérant avoir répondu à l'ensemble de vos interrogations.

Cordialement,
Vincent
Chef de projets

Commentaire laissé par Vincent V. le 11/08/2017 à 14h34

Bonjour,
Une question car je suis un néophyte chez les néophytes... Votre projet me séduit énormément. Une fois l'investissement en actions réalisé, où "seront" mes actions? DOis-je posséder un compte titre ou un PEA? Comment se passent les éventuels versements de dividendes, les modalités de reventes?
Bien à vous
Vincent

Réponse par un administrateur le 21/08/2017 à 14h06

Bonjour Monsieur,

Votre investissement peut s'effectuer soit par l'intermédiaire d'un PEA ou PEA/PME soit en direct.
Les versements de dividendes se feront donc soit sur le PEA ou PEA/PME soit sur votre livret Enerfip directement.

Concernant la revente des actions, la cession des actions d'Eco-Tech CERAM est soumise à l'article 3 du pacte d'associés et à l'article 14 des statuts de la société.

Concrètement, en tant qu'investisseur participatif, il vous est possible de céder vos titres en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception à la société. La lettre doit comporter le nombre de titres que vous souhaitez céder, le prix auquel vous souhaitez vendre et le cas échéant, l'identité de l'acquéreur potentiel.

Dans le cadre de l'article 14.1 des statuts de la société, les actionnaires d'ETC bénéficient d'un droit de préemption et à ce titre, ils ont la possibilité de vous racheter les titres au prix que vous avez indiqué dans votre lettre dans un délai de 30 jours au cours duquel l'actionnaire doit notifier sa volonté au Président de la société.

Passé ce délai, le cessionnaire est soumis à l'agrément (article 14.2 des statuts) des actionnaires de la société. L'agrément, lorsqu'il est accordé, résulte de sa notification ou du défaut de réponse dans un délai de 3 mois. En cas de refus d'agrément, la société dispose d'un délai de 2 mois pour trouver un autre acquéreur potentiel. Passé ce délai, l'acquéreur potentiel proposé en premier lieu peut acquérir les titres.

Nous restons à votre entière disposition pour tout complément d'information.

Cordialement,
Vincent
Chef de projets

Commentaire laissé par Hugo B. le 04/08/2017 à 01h39

Bonjour,

Mise à part par la revente de vos actions, une fois que votre société aura explosé (positivement), de quelle manière vais-je avoir un retour sur investissement ? Dividende ?

Cordialement,
Hugo

Réponse par un administrateur le 04/08/2017 à 11h40

Bonjour Monsieur,

Dans le cas d'investissement en action, le retour sur investissement peut se faire de deux manière :
- Une plus-value potentielle à la revente des titres
- une distribution de bénéfices réalisés sous forme de dividendes.

En espérant avoir répondu à votre question.

Cordialement,

Vincent
Chef de projets.

Commentaire laissé par Claire C. le 01/08/2017 à 22h26

Bonjour,
Excusez ma question de néophyte, mais j'aurais aimé savoir, de manière concrète, les modalité de cession des actions le moment venu?
Vous remerciant de votre réponse,

Réponse par un administrateur le 02/08/2017 à 12h27

Bonjour Madame,

La cession des actions d'Eco-Tech CERAM est soumise à l'article 3 du pacte d'associés et à l'article 14 des statuts de la société.

Concrètement, en tant qu'investisseur participatif, il vous est possible de céder vos titres en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception à la société. La lettre doit comporter le nombre de titres que vous souhaitez céder, le prix auquel vous souhaitez vendre et le cas échéant, l'identité de l'acquéreur potentiel.

Dans le cadre de l'article 14.1 des statuts de la société, les actionnaires d'ETC bénéficient d'un droit de préemption et à ce titre, ils ont la possibilité de vous racheter les titres au prix que vous avez indiqué dans votre lettre dans un délai de 30 jours au cours duquel l'actionnaire doit notifier sa volonté au Président de la société.

Passé ce délai, le cessionnaire est soumis à l'agrément (article 14.2 des statuts) des actionnaires de la société. L'agrément, lorsqu'il est accordé, résulte de sa notification ou du défaut de réponse dans un délai de 3 mois. En cas de refus d'agrément, la société dispose d'un délai de 2 mois pour trouver un autre acquéreur potentiel. Passé ce délai, l'acquéreur potentiel proposé en premier lieu peut acquérir les titres.

Nous restons à votre entière disposition pour tout complément d'information.
Mathieu Guillot
Juriste

Commentaire laissé par David J. le 27/07/2017 à 13h45

Je reviens vers concernant votre augmentation du CA à 450 K€ sur 2017 (puis 2.7 M€ en 2018). Est-ce que ce n'est pas un peu optimiste si vous n'avez pas commencé la commercialisation ?

Serait-il d'avoir un peu plus d'informations sur votre business plan ? Combien de containers vendus et de clients sur les prochaines années ? Avez-vous déjà des commandes fermes ?

Enfin serait-il possible d'avoir des informations sur l'industrialisation et la commercialisation de votre solution ? Vos partenaires pour cette phase seront-il Français ou étranger ?

Réponse par un administrateur le 28/07/2017 à 15h06

Réponse d'Antoine Meffre (Président EcoTech Ceram)

Je reviens vers concernant votre augmentation du CA à 450 K€ sur 2017 (puis 2.7 M€ en 2018). Est-ce que ce n'est pas un peu optimiste si vous n'avez pas commencé la commercialisation ?

Comme vous devez le savoir les cycles de ventes dans l'industrie lourdes peuvent être relativement longs et ce d'autant plus que les CAPEX sont importants. ETC travaille dur depuis sa création pour développer le produit mais également pour le commercialiser.

A ce jour, le premier ECOSTOCK est fabriqué. Plusieurs sites industriels et plusieurs prospects sont identifiés. Parmi eux, un acteur majeur de l’énergie est sorti du lot et devrait passer la premier commande d'ici la fin de l'année.

Des que la première unité sera installée et validée, l'ensemble des prospects (suiveurs) seront rassurés et pourront passer commande et ce d'autant plus que les CAPEX pourront être assurés par un ou plusieurs tiers-investisseurs si besoin.

Serait-il d'avoir un peu plus d'informations sur votre business plan ?

Vous trouverez dans le document d'information réglementaire un prévisionnel de notre activité avec des informations plus détaillées que celles présentes dans l'onglet Données Financières.

Combien de containers vendus et de clients sur les prochaines années ?

Pour les années : 2017; 2018; 2019; 2020, 2021 nous envisageons des ventes respectives de 1 ; 7 ; 16 ; 30; 50 ECOSTOCK
Comme indiqué ci dessus la premier commande ferme arrivera dernier trimestre 2017. Pour l'année 2018 nous avons déjà des intentions signées pour 3 et 4 ECOSTOCK soit l'objectif 2018 .

Vos partenaires pour cette phase seront-il Français ou étranger ?

Le marché de l’énergie est un marché international. Cependant ETC souhaite faire ses preuves en France et développer une technologie certifiée "Eco-conçue" et "made in France". De plus il est important de minimiser les transports tout en optimisant les coûts. De ce fait ETC a commencé à identifier des partenaires dans différents pays afin de pouvoir adapter les ECOSTOCK aux normes, aux conditions énergétiques et climatiques propres à chaque pays (ex Québec vs Maroc).

Restant disponible je vous souhaite une excellente journée.

Bien cordialement
Antoine Meffre

Commentaire laissé par Edgard F. le 27/07/2017 à 07h16

Investir en actions me bloque. Quand, en plus, je vois qu'un projet offre des facilités à ceux qui sont assujettis à l'ISF, je me dis que ce n'est pas fait pour moi.
Y a-t-il un marché des actions, cotant celles d'ETC, où l'on puisse les acheter ou les vendre ?

Réponse par un administrateur le 27/07/2017 à 10h53

Bonjour Monsieur,

L'investissement en actions dans des entreprises jeunes et innovantes (comme EcoTech Ceram) permet de bénéficier de réduction d'impôt sur les revenus et d'ISF.

Mis en place par l'état français, ce dispositif fiscal facilite l'investissement dans des PME innovantes pour permettre leur développement.

En ce qui concerne le marché des actions, il n'existe pas à ce jour un marché réglémenté pour des actions d'entreprises comme EcoTech Ceram.

Nous restons à votre entière disposition pour tout complément d'information que vous jugerez utile.

Vincent Clerc
Chef de projets

Commentaire laissé par David J. le 22/07/2017 à 10h40

Je vois que votre CA est passé de 54 K€ à 12 K€ entre 2015 et 2016, mais que vous prévoyez une augmentation à 450 K€ en 2017. Cela veut-il dire que vous êtes passé en phase de commercialisation ? Si oui, pouvez-vous fournir le nom de vos clients ?

Réponse par un administrateur le 27/07/2017 à 10h59

Bonjour Monsieur,

L'augmentation de capital a pour but d'apporter les fonds nécessaires à EcoTech Ceram pour l'industrialisation et la commercialisation de leur Ecostock. EcoTech Ceram rentre donc en phase de commercialisation.

Par soucis de confidentialité, nous ne pouvons malheureusement pas vous fournir les noms des clients mais sachez que des entreprises comme Dalkia, ArcelorMittal éprouvent un intérêt à cette nouvelle technologie.

En espérant avoir répondu à vos différentes interrogations.

Cordialement.

Vincent Clerc
chef de projets

Commentaire laissé par Arnaud S. le 20/07/2017 à 15h09

Je viens de choisir votre projet pour ma première participation financière sur ce site ! J'ai été convaincu par votre challenge alors je vous souhaite toute la réussite possible ! Hier encore, je ne connaissais pas les projets à financement participatif, et je souhaitais soutenir ma région dans les énergies renouvelables - Maintenant c'est fait !

Réponse par un administrateur le 21/07/2017 à 09h33

Bonjour Monsieur,

Merci de votre investissement et de vos encouragements. Ensemble, nous allons réussir ce challenge. Vous pouvez également parler de la campagne autour de vous : nous la relayons quotidiennement sur nos réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Linkedin) et sur notre site Internet.

Si vous habitez dans la région, n'hésitez pas à venir nous rencontrer. Envoyez-nous simplement un email à contact@ecotechceram.com

Merci encore et à bientôt !
L'équipe Eco-Tech Ceram"

Commentaire laissé par Frédéric R. le 13/07/2017 à 15h36

Bonjour,
Quel est le poids d'un container et quel est le coût environnemental pour le déplacer ?

Réponse par un administrateur le 28/07/2017 à 12h53

Réponse de Monsieur Antoine Meffre

Bonjour Monsieur,

Avant tout je tiens à vous remercier pour votre question car c'est la base du problème .

L'impact environnemental peut être analysé relativement simplement sous l'angle d'un bilan carbone ou de manière beaucoup plus détaillée dans le cadre d'une ACV comparative dynamique ou pas...

Je vous propose ci dessous une estimation des émissions vs économies de CO2 concernant le transport et l'utilisation d'un ECOSTOCK.

1) Un ECOSTOCK pèse 30 t

2) Un ECOSTOCK peut stocker (Q) et restituer 1 à 3 MWh th en fonction de l’écart de température d’utilisation.
Hypothèse A : 2 MWh th

3) Un MWh thermique produit avec de l’énergie fossile émet entre 220 et 330 kg de CO2

Hypothese B : 220 kg de CO2/MWh th
3) En France, aujourd'hui en tenant compte du prix de l’énergie fossile, Il n'est à priori pas rentable ÉCONOMIQUEMENT de transporter l'ECOSTOCK sur plus de 10 km.
Hypothèse C : 10 km

4) un camion émet entre environ 600 g de CO2 par km
Hypothèse D : 0,6 kg de CO2/km

Bilan Carbone pour l'AR d'un ECOSTOCK contenant 2 MWH th = 2*10*0,6 - 2*220 = 12 - 440 = - 328 kg CO2

Cordialement
Antoine Meffre (président d'EcoTech Ceram)

Commentaire laissé par Frédéric R. le 13/07/2017 à 15h34

Bonjour,

- Comment produisez vous la "céramiques réfractaires"
- Quel est l'impact environnemental pour produire la "céramiques réfractaires" et quels sont les possibilités de recyclage ?
- Quel volume est utilisé par rapport à l'énergie "stockée" ?

Cordialement,
Fred

Réponse par un administrateur le 28/07/2017 à 12h54

Réponse de Monsieur Antoine Meffre (président d'EcoTech Ceram)

Comment produisez vous la "céramiques réfractaires"

Les céramiques sont produites avec un procédé conventionnel de frittage comme vous pouvez le voir dans la vidéo (page d’accueil du projet à 1min). En résumé il faut préparer les matières premières, les compacter à froid pour obtenir la forme souhaitée puis monter en température dans un four tunnel aux alentours de 1000°C afin de souder les grains entre eux (frittage)

- Quel est l'impact environnemental pour produire la "céramiques réfractaires" et quels sont les possibilités de recyclage ?

Il faut entre 6 mois et 2 ans d'utilisation des céramiques comme matériaux de stockage pour compenser l’énergie utilisée pour la fabrication (une publication effectuée avec le CNRS PROMES et l'UPVD est disponible si vous le souhaitez). Quand on sait que la durée de vie est estimée à 20 ans cela confirme la pertinence environnementale et ce d'autant plus lorsqu'il s'agit d'inerter des déchets .

- Quel volume est utilisé par rapport à l'énergie "stockée" ?

Il faut 17 tonnes de céramique de densité comprise entre 2 et 3.

Cordialement,
Antoine Meffre
Président d'EcoTech Ceram

Commentaire laissé par Patrick W. le 24/06/2017 à 16h53

Bonjour,

Quand pensez vous initier votre augmentation de capital ? Quel en sera le montant ?
Cordialement

Réponse par un administrateur le 26/06/2017 à 15h43

Bonjour Monsieur,

La collecte est prévue pour un montant compris entre 300 000 et 500 000€. Nous lancerons la campagne participative au cours du mois de juillet 2017.

Nous vous remercions pour votre question et votre intérêt pour le projet Ecostock 2. N'hésitez pas à nous contacter à nouveau pour toutes interrogations ou demandes de compléments.

Cordialement,

Vincent Clerc
Chef de projets



Les grandes phases du projet

Logo etc

Création d'EcoTech Ceram Concours Mondial de l'innovation (phase 1)

Logo inno

Concours Mondial de l'innovation (phase 2)

Logo enerfip

1ère Campagne de financement Participatif

Logo arcelor

Prix de la transition énergétique Arcelor Mittal

Logo eco

Construction du premier EcoStock

Logo eco

Développement commercial des EcoStock

 
2014
 
2015
 
Mai 2016
 
Juin 2016
 
Mai 2017
 
2018