En construction

Innovation

Obligation

ECOSTOCK 1Collecte pour le co-financement d'une solution de stockage de chaleur innovante et compétitive.

Taux d'intérêt et durée *
Collecte terminée Succès
Investissement min 100 €
Valeur unitaire
100 €

49 eco-epargnants

------- Collectés

100 000 € Plafond

100% Collecté

75 000 € Objectif




Avantages

  • Lauréat des phases I et II du Concours Mondial de l'Innovation
  • Marché porteur, faible concurrence des solutions conventionnelles
  • Solution innovante du stockage et de la diffusion de chaleur
  • Association avec des scientifiques (CNRS, ...), des grandes écoles (Mines, ...) et des grands fabricants (Tellus Ceram, ...)

Risques

  • Risques liés à l'innovation du projet
  • Risques liés à la création d'un nouveau marché
  • Risques liés à la nature précaire d'une jeune entreprise
  • Risques liés au passage en production des ECOSTOCK
  • Risques liés à l'émergence d'une innovation

Frais

  • Frais versés à Enerfip par l'investisseur/épargnant = 0 €
  • Frais versés par le porteur de projet : - 1 000 € H.T. de frais de dossier, soit entre 0,5% et 1,5% du montant de la collecte - 5 à 10% du montant de la collecte

  • En savoir plus sur les frais appliqués par Enerfip
Production annuelle
Objectif 1 066 667 kWh
Consommation voitureSoit 7 538 283 km
en voiture électrique
Consommation personneOu la conso électrique de 
145 personnes en 1 an

Présentation du projet

Eco-Tech Ceram a pour objectif d'améliorer la compétitivité de l'industrie, réduire notre impact environnemental, préserver et créer des emplois. Pour atteindre cet objectif commun, ETC et ses partenaires doivent réaliser le premier ECOSTOCK de taille industrielle.

L'ECOSTOCK est une solution innovante de valorisation de l'énergie par le stockage et le transport de chaleur. L'ECOSTOCK s'apparente à une pile rechargeable à la chaleur. Il se présente sous la forme d'un container maritime classique, isolé de façon adaptée, et contenant un stock de blocs céramiques réfractaires* réalisés à partir de déchets industriels recyclés.

Plusieurs containers peuvent être mis en batterie. L'ECOSTOCK est branché sur les sources de rejets d'énergie d'un processus de fabrication industriel. L'énergie peut être soit réinjectée dans le dispositif de consommation d'énergie de l'usine, soit transportée pour un usage extérieur dans un rayon d'une dizaine de kilomètres. Dans ce dernier cas, le container ECOSTOCK peut être transporté au niveau des sites collectifs de consommation de chaleur tel que des hôpitaux, les piscines municipales ou les réseaux de chaleurs urbains. Cette solution d'écologie industrielle est inspirée de solutions matures et robustes mais dont l'adoption s'est toujours heurtée à des coûts d'installation prohibitifs. Aussi pour réduire cette barrière économique, ETC et ses partenaires ont mis au point une solution technique et éco-efficace pour le stockage de chaleur sur plusieurs aspects: une conception modulaire, transportable et "plug and play" du dispositif.

Ce projet a reçu de nombreuses marques d'intérêts, il est :

    • 2014 : Lauréat phase I du Concours Mondial de l'Innovation
    • 2015 : Lauréat phase II du Concours Mondial de l'Innovation
    • 2015 : Lauréat du Concours National tremplin Innov'Eco
    • 2016 : Lauréat du Concours des Eco-entreprises
    • 2016 : Lauréat du Concours Européen SME INSTRUMENT (H2020)
    • 2016 : Lauréat du Concours Régional EDF PULSE LR

Pour en savoir plus sur l'ECOSTOCK, cliquez ici

*Céramiques réfractaires: ce sont des matériaux qui résistent aux hautes températures.


DONNEES ECOLOGIQUES

Ecostock apporte une véritable rupture dans l'univers du stockage de chaleur par sa capacité à créer un lien direct entre le monde industriel et les espaces urbains de consommation d'énergie.

Les chaleurs fatales représentent:

    • 20% des consommations énergétiques en France
    • 51TWh* qui sont rejetés sous forme de chaleurs fatales indsutrielles chaque année dans notre pays
    • 16% de la consommation de combustible dans l'industrie (source Ademe).

Il s'agit donc d'un gisement substantiel pour Ecostock et surtout, d'une quantité d'énergie très importante qui pour le moment est perdue dans l'atmosphère car les solutions concurrentes sont trop couteuses . C'est un véritable enjeu industriel et écologique auquel Ecostock est en mesure de répondre de manière compétitive et durable.

A cette première démarche s'ajoute la provenance des matériaux utilisés dans les unités Ecostock. Afin de demeurer cohérents dans leur approche, les concepteurs d'Ecostock ont fait le choix de matériaux de stockage classés déchets industriels, et de mettre au point des solutions brevetées de recyclage pour produire des céramiques réfractaires issues de l'économie circulaire. Le gisement des matières premières valorisables est très important: chaque année, plus de 2000 Mt* de déchets valoriables par ETC sont produits dans le monde, avec un coût de mise en décharge supérieur à 15 €/t.

Ecostock s'inscrit donc parfaitement dans les objectifs fixés le 17 août 2015 par la Loi de la Transition Energétique pour le Croissance Verte (TECV) viant une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre (GES). ECOSTOCK procure un triple bénéfice à la collectivité: un bénéfice environnemental en recyclant des déchets, un bénéfice énergétique en réduisant les besoin des industries, et un bénéfice économique en évitant les coûts de mise en décharge des matériaux.

*TWh : Tera Wattheure, unité correspondant à 1 milliard de kWh

*Mt : Millions de tonnes


FRAIS, RISQUES ET SENIORITE

Les frais inhérents aux honoraires d'Enerfip sont supportés en totalité par le porteur de projet. Le coût est donc nul pour les investisseurs. Pour les porteurs de projets, le coût est réparti comme suit :

  • 1 000 € H.T de frais de dossiers, soit entre 0,5% et 1,5% du montant de la collecte, rémunérant les diligences d'Enerfip au moment de l'acceptation du dossier et de la signature du contrat.
  • 5 à 10% du montant de la collecte en cas de succès de la collecte (success fee) à négocier avec le porteur du projet en fonction de la complexité du projet, incluant les frais du prestataire de services de paiement. Les frais de dossier, d'un montant de 1000 € H.T mentionnés ci-dessus, sont déduits de ce montant de success fee.

Les risques du projet Ecostock sont les suivants:

  • Risques liés à l’innovation du projet et à l’absence de retour d’expérience sur la fiabilité du concept
  • Risques liés au potentiel du marché connu imparfaitement, celui-ci étant à créer
  • Risques liés à la nature précaire d’une jeune entreprise, sans chiffre d’affaire à l’heure actuelle
  • Risques liés au passage en production industrielle du recyclage des composants qui seront intégrés dans les ECOSTOCK
  • Risques liés au passage en production des ECOSTOCK
  • Risques liés à l'arrivée d’un concurrent sur la même thématique à savoir l’exploitation de la chaleur fatale en milieu industriel
  • Risques liés aux questions d’autorisation dans le cadre de la captation de la chaleur fatale en milieu industriel et dans le cadre du transport des ECOSTOCK sur le réseau routier national.

La séniorité représente l'ordre dans lequel les créanciers (représentés notamment par les investisseurs Enerfip) sont payés en cas de défaut de l'entreprise. Les différents statuts juridiques d'une société en difficulté conditionnent le statut des obligations, tel que :

  • En cas de redressement judiciaire de la société porteuse de projet, leurs droits ne seront pas affectés, le contrat d’émission sera maintenu, et les intérêts continuent à leur être versés ;
  • En cas de plan de continuation décidé à l’issue de l’ouverture du redressement judiciaire, la dette de la société à l’égard des obligataires pourra être aménagée (notamment dans sa durée);
  • En cas de liquidation judiciaire ou de cession totale de la société, les obligataires étant des créanciers chirographaires, c’est-à-dire non privilégiés, leur créance sur la société viendra en concours avec celle des autres créanciers de la société. Les créanciers privilégiés (notamment les salariés, le Trésor, les professionnels de justice, les organismes bancaires) seront payés en priorité. Les investisseurs Enerfip seront ainsi positionnés après les créanciers privilégiés, mais avant les actionnaires de l'entreprise

Présentation du porteur de projet


Eco-Tech Ceram (ETC) est une société d'ingéniérie en écologie industrielle fondée par Antoine Meffre en 2013 dont les valeurs sont l'environnement, l'éthique, l'innovation et la compétitivité. L'objectif visé par cette start-up est de "Valoriser l'énergie par le stockage de chaleur". A cet effet, les activités d'ETC s'orientent autour de dispositifs de stockages innovants.

L'ambition d'ETC est d'introduire sur le marché international une technologie brevetée de stockage " made in France " éco-efficace, afin de favoriser le développement de la valorisation des chaleurs fatales* partout dans le monde.

ETC est doté d'une équipe complémentaire et du capital réseau suivant :

ETC est membre du Club ADEME International et de 3 pôles de compétitivité :

ETC a reçu le soutien de :

ETC a reçu plusieurs marques d'intérêts de la part de nombreux industriels. Pour en savoir plus sur Eco-Tech Ceram, cliquez ici

*Chaleur Fatale : La chaleur fatale représente l'énergie provenant d'un site de production dont l'activité n'est justement pas la production de chaleur. La chaleur fatale est une énergie qui est le plus souvent perdue dans l'atmosphère si elle n'est pas récupérée ou valorisée. Exemple: fumées de chaudières, de fours, buées de séchoirs... Les solutions s'adressent aux secteurs industriels tels que la production d'acier, d'aluminium ou de matériaux de construction tels que des briques par exemple.

Données financières

Le projet ECOSTOCK nécessite un investissement citoyen de 75 000 €. Sa production annuelle de 3200 MWh thermiques générera près de 128 000 € de chiffre d'affaire. Ces facturations permettront de couvrir les échéances de l'investissement citoyen qui s'élèvent à 4500 € pour la première année, ainsi que les charges d'exploitation.

Commentaires

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir écrire un commentaire.
Commentaire laissé par raymond legrand le 18/06/2016 à 09h56

Bonjour,
Je suis LEGRAND Raymond; Investisseur privé en France âgé de 55. J'ai opté pour le financement de projets dans l'intention d'accompagner financièrement toutes personnes sérieuses porteuses de projets. Alors si vous avez des projets et besoin d'un financement, n'hésitez pas de me contacter. Voici mon mail: legrandraymond1@outlook.fr

Commentaire laissé par un administrateur le 27/05/2016 à 18h05

Question d'un investisseur :
Bonjour, Le concept est séduisant, récupérer de l'énergie gaspillée pour la revendre. La description du marché, des infrastructures et des quantités mise en œuvre est à préciser.
Ex.: coût de l'installation de collecte des effluents fatals et de connexion aux installations utilisatrices, rendement entre énergie collectée et restituée, quantité d'énergie transportable / coût du transport, etc.

Réponse par un administrateur le 06/06/2016 à 16h12

Réponse d'Antoine Meffre, Président d'Eco-Tech Ceram

La description du marché :
- Plus de 50 000 sites dans le monde (cimenterie, aciérie, fonderie, verrerie, fours à gaz, ....)
- Plus de 3500 TWh de chaleur fatale à valoriser dans le monde
- Soit l’équivalent d'un manque à gagner de 200 Milliards d'euros /an et 2450 Mt de CO2
Le coût de l'installation de collecte des effluents fatals et de connexion aux installations utilisatrices : 400 k€ par installation plus 80 k€ par ECOSTOCK. Le rendement entre énergie collectée et restituée est de 95%. La quantité d'énergie transportable est inférieure à 3MWh thermique et le coût du transport reste à déterminer.
Pour en savoir plus :
vous pouvez visiter le site : http://www.ecotechceram.com/
visualiser le film d'animation: https://www.youtube.com/watch?v=12e-lyUCH_M
et nous contacter : 0658091500



Les grandes phases du projet

Timeline installation ecostock3 min


Lancement de la collecte Ecostock 1

Timeline le stockage de chaleur ecostock 10003 min


23 éco-épargnants ont déjà investi sur ce projet innovant !

13
mai 2016
1
juin 2016