En exploitation

Énergie éolienne

Obligations simples

Montrigaud - MontmiralInvestissez votre épargne dans des parcs éoliens citoyens du territoire de Valence-Romans Agglo, à la limite de la Drôme et de l'Isère !

Taux d'intérêt et durée * 
Collecte terminéeSuccès 
Investissement min10 € 
Investissement max10 000 €
Valeur unitaire10 € 

------- Collectés

500 000 € Plafond

100% Collecté

500 000 € Objectif


Liste d'attenteVoir les risques


Avantages

  • Une co-entreprise public / privé unique en son genre qui rassemble les acteurs locaux mobilisés pour piloter les parcs
  • Un parc développé par ENGIE Green, une entreprise nationale leader du secteur en France
  • Un investissement valorisé par l'exploitation déjà effective des parcs
  • Deux parcs qui sont implantés dans une zone où les vents sont très favorables

Risques

  • Risques de pertes en capital
  • Risques juridiques, fiscaux et règlementaires
  • Risques accidentelles par risques naturels
  • Risques techniques

Frais



Investir présente un risque de perte en capital et de liquidité. N'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement et diversifiez votre épargne.



Les données du porteur du projet

Production annuelle 93 000 000 kWh

LE PROJET EN VIDÉO

LA COMPAGNIE EOLIENNE DU PAYS DE ROMANS

Créée en 2007, la Compagnie Eolienne du Pays de Romans (CEPR) est une société réunissant Valence Romans Agglo, ENGIE Green, le fonds régional d’investissement dans les énergies renouvelables en Auvergne-Rhône-Alpes OSER et la commune de Saint-Antoine-l’Abbaye. 

L'ESSENTIEL

Afin de contribuer à l'atteinte des objectifs régionaux et nationaux de la transition énergétique, la Compagnie Eolienne du Pays de Romans a accompagné le développement de deux parcs éoliens sur les communes de Montrigaud et Montmiral.

Bois de Montrigaud   

Ce parc est composé de 12 éoliennes SENVION MM92, d’une puissance unitaire de 2 mégawatts, pour une puissance totale de 24 mégawatts. Installé dans le bois de la commune de Montrigaud et dans les parcelles agricoles à l’est du massif forestier, sa production annuelle de près de 55 000 000 kilowattheures lui permet d’alimenter environ 20 000 personnes en électricité.

Le permis de construire a été délivré par le préfet de la Drôme en juin 2009. Les travaux ont démarré durant l’été 2016 et le parc a été mis en service en mars 2018. Les éoliennes du Bois de Montrigaud représentent un investissement de près de 31 millions d’euros.

Forêt de Thivolet

Ce parc est composé de 8 éoliennes VESTAS V110, d’une puissance unitaire de 2,2 mégawatts, pour une puissance totale de 17,6 mégawatts. Installé dans la forêt de Thivolet sur la commune de Montmiral, sa production annuelle d’environ 38 000 000 kilowattheures lui permet d’alimenter environ 14 000 personnes en électricité.

Le permis de construire a été délivré par le préfet de la Drôme en avril 2011. Les travaux ont démarré durant l’été 2017 et le parc a été mis en service en septembre 2018. Les éoliennes de la forêt de Thivolet représentent un investissement de près de 24 millions d’euros.

Par l'installation et l'exploitation de parcs éoliens, la Compagnie Eolienne du Pays de Romans (CEPR) constitue un levier majeur de la politique locale de transition énergétique. Elle contribue à la réalisation des objectifs du plan Climat de Valence Romans Agglo et plus particulièrement des objectifs nationaux en faveur de la transition énergétique.

La création d’une co-entreprise public/privé permet d’établir une relation durable entre partenaires publics et privés, notamment par la mise en commun des données sur le projet, les échanges permanents et le partage des compétences. Avec la création de La Compagnie Eolienne du Pays de Romans, les élus locaux ont choisi de maîtriser le développement des projets et mis en place une démarche de coopération et de concertation exemplaire.

Dès 2005, un comité de pilotage a été créé. Composé de l’ensemble des acteurs locaux (services de l’Etat, associations locales, élus, etc.), cette instance accompagne et encadre le développement des projets afin de garantir leur parfaite intégration au sein du territoire. Les collectivités locales et le développeur éolien ont assuré une très large information notamment par la publication de lettres d’information, l’organisation de visites de parcs éoliens, de réunions publiques et d’expositions sur les projets.

La Communauté d’Agglomération Valence Romans Agglo, la commune de Saint-Antoine-l’Abbaye, le fonds régional OSER et ENGIE Green ont mis leurs forces en commun pour le développement de l’énergie éolienne dans la Drôme, et plus particulièrement sur le vaste territoire de l'agglomération, pour ainsi permettre la bonne réalisation d'un projet de près de 55 M€ d'investissement.

POUR ALLER PLUS LOIN

DONNEES ECOLOGIQUES

Les parcs de la CEPR produiront en moyenne environ 93 000 MWh/an (soit 93 millions de kWh par an), ce qui correspond à la consommation électrique moyenne d'environ 34 000 personnes vivant en France (hors chauffage et eau chaude), soit la totalité de la consommation de la ville de Romans. Cette production permettra de préserver l'environnement par l'utilisation d'une énergie propre venant se substituer à des ressources fossiles, par exemple.

LA LIMITATION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX

Dans le cadre des chantiers des parcs éoliens de Bois de Montrigaud et de Forêt de Thivolet, la CEPR a mis en place des mesures afin de réduire et compenser les impacts environnementaux sur les sites éoliens.

Un ambitieux partenariat a été signé entre la CEPR et la Ligue de Protection des Oiseaux de la Drôme (LPO) afin que la construction et l’exploitation du parc éolien de la Forêt de Thivolet se fassent avec exemplarité en matière de respect de l’environnement, et particulièrement en ce qui concerne la faune et la flore locale. Dès 2018, de nombreux suivis et observations des oiseaux nicheurs, des oiseaux migrateurs et des chauves-souris permettront d’appréhender scientifiquement la manière dont le parc éolien peut influencer sur le comportement de ces espèces.

Une attention particulière sera également portée sur la mise en place d’aménagements favorables (mares par exemple) aux espèces amphibies vivant dans la Forêt de Thivolet (crapaud sonneur à ventre jaune notamment). Ainsi, un système de bridage des machines permettra de limiter, voire stopper, les mouvements de pales lorsque certaines conditions météorologiques seront réunies afin d’assurer une protection optimale des chiroptères (chauve-souris). Pour ce faire, la CEPR effectuera dans les semaines à venir des mesures météorologiques couplées à des enregistrements ultrasons pour définir les conditions environnementales (luminosité / vent / température / humidité) qui favorisent l’activité des espèces de chauves-souris présentes dans les massifs forestiers. Ces mesures permettront de paramétrer les systèmes de bridage et ainsi de s’assurer de l’absence de dérangement pour les chauves-souris. 

L'ENERGIE EOLIENNE

En exploitant une ressource naturelle, abondante et inépuisable, face à une demande croissante d’énergie, les parcs éoliens participent à l’atteinte des objectifs nationaux et régionaux en matière d’énergies renouvelables.

La durée de vie d'une éolienne est aujourd'hui de 25 ans à 30 ans. La règlementation précise dans l'article L553-3 du code de l'environnement que l'exploitant d'une éolienne est responsable de son démantèlement et de la remise en état du site. Ce n'est pas le propriétaire foncier qui en est responsable.

Il faut également noter qu'une fois démantelée, 98% du poids des matériaux sont recyclables. La fibre de verre, représentant moins de 2% du poids de l'éolienne, ne peut actuellement pas être recyclée mais entre dans un processus d'incinération avec récupération de chaleur. Des recherches sur le recyclage de la fibre de verre sont actuellement en cours (source APERe).

Pour plus d'information sur l'énergie éolienne, consultez la vidéo didactique "On vous éclaire sur l'énergie éolienne", ci-dessous : 

LES CHIFFRES CLEFS

  • Nombre d'éoliennes : 20 turbines
  • Puissance nominale de chaque éolienne : entre 2 et 2,2 MW
  • Puissance totale du projet : 41,6 MW 
  • Production estimée des parcs : environ 93 000 MWh/an
  • Equivalent de couverture énergétique : la totalité des besoins électriques des foyers particuliers de la commune de Romans (hors chauffage et eau chaude)
  • Mise en service : 2018

HISTORIQUE DU PROJET

2005

Création d'une Société d'économie mixte et mise en place d'un comité de pilotage des projets

2008

Enquête publique

2009

Obtention des autorisations pour le Bois de Montrigaud

2011

Obtention des autorisations pour la Forêt de Thivolet

2016

La CEPR devient une co-entreprise public / privé unique en son genre

2016

Terrassement des zones d'implantation des éoliennes

2017

Installation des éoliennes

2018

Mise en service et exploitation 

Créée en 2007, la Compagnie Eolienne du Pays de Romans (CEPR) est une Société par Actions Simplifiée réunissant Valence Romans Agglo, ENGIE Green, le fonds régional d’investissement dans les énergies renouvelables en Auvergne-Rhône-Alpes OSER et la commune de Saint-Antoine-l’Abbaye. 

La Compagnie Eolienne du Pays de Romans (CEPR) est une co-entreprise public/privé dont le capital est détenu par Valence Romans Agglo pour 37.95% du capital, le Fonds OSER pour 9.35%, la commune de Saint-Antoine-L’Abbaye pour 0,79% et ENGIE Green pour 51.91%.

Présentation de Valence Romans Agglo

Depuis janvier 2017, Valence Romans Agglo rassemble 56 communes et 216.000 habitants. Un projet de territoire a été adopté en juin 2015. Il prévoit 304 millions d’euros investis d’ici 2020.

En application de la loi NOTR(e) de 2015, une réorganisation de la carte de la coopération intercommunale a été arrêtée dans chaque département français. Il organise des territoires de coopération plus vastes, qui ont conduit à créer dans la Drôme 10 établissements publics de coopération intercommunale, dont Valence Romans Agglo qui est le plus important.

Valence Romans Agglo est depuis 2016 labélisé Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte par le Ministère du développement durable et de l’énergie.

De par sa position géographique attractive, le territoire de Valence Romans Agglo est très impliqué dans l'accompagnement de la transition énergétique, notamment en incitant à la maîtrise de l’énergie et en encourageant la production d’énergies renouvelables.

  Pour en savoir plus...

Présentation d'ENGIE Green

Née de la fusion des filiales du Groupe Futures Energies, MAÏA Eolis et La Compagnie du Vent, et de l'intégration des activités de développement, d'exploitation et de maintenance de Solairedirect en France, ENGIE Green est un leader de la production d’énergies renouvelables en France. Éolien, photovoltaïque, énergies marines : ses 400 collaborateurs s’engagent aux côtés des acteurs locaux pour le développement et l’exploitation de projets adaptés, qui révèlent le potentiel de chaque territoire. ENGIE Green dispose d’une expertise complète dans les domaines du développement, de la construction et de l’exploitation et de la maintenance des parcs éoliens et photovoltaïques.

  • Plus de 1300 MW éoliens installés et exploités : 91 parcs sur 9 régions – 701 éoliennes
  • 860 MWc solaires installés et exploités : 101 centrales
  • 86,6 MW éoliens exploités pour le compte de tiers (9 parcs – 46 éoliennes)
  • Plus de 3000 MW en développement
  • 1ère ferme pilote éolienne flottante en Méditerranée d’ici 2020
  • 16 agences – Près de 400 collaborateurs aux côtés des acteurs locaux
  • Une production équivalente à la consommation de près de 1 700 000 d’habitants en électricité verte par an
  • Une expertise complète du développement à l’exploitation et à la maintenance

La connaissance des territoires et des partenariats de long terme

Interlocuteurs de terrain, les collaborateurs d’ENGIE Green privilégient, dès l’origine des projets, l’écoute et la concertation avec les territoires. Engagés aux côtés des acteurs locaux, de la prospection à l’exploitation des parcs, ils nouent des partenariats de long terme et soutiennent les initiatives locales en faveur du développement durable et de la transition énergétique.

Une expertise complète mobilisée à chaque étape du projet

ENGIE Green mobilise l’ensemble des expertises indispensables à la création et à l’exploitation des installations : cartographie, acoustique, biodiversité, génie électrique et mécanique, gestion de chantiers, supervision, exploitation/maintenance. Les équipes s’appuient sur le suivi rigoureux du Centre de Conduite des Energies Renouvelables qui supervise 24h/24 les actifs éoliens et photovoltaïques du Groupe en France et en Europe. Ils mettent en place des procédés innovants pour améliorer en continue la performance des sites.

Des retombées économiques bénéficiant au développement des territoires

ENGIE Green recourt systématiquement aux entreprises locales pour la construction et l’entretien des sites. Des partenariats sont également conclus avec différentes associations pour le suivi et la protection de la biodiversité. Une démarche spécifique menée auprès des écoles permet d’informer sur les métiers et les formations propres aux énergies renouvelables. Au-delà des recettes fiscales, les parcs participent ainsi au développement économique et social des communes et des régions.

Pionnier du financement citoyen de la transition énergétique, ENGIE Green développe différents modèles de financement participatif qui permettent d’associer pleinement les territoires aux projets. Parmi les exemples les plus récents : on notera en 2017 le succès des campagnes de crowdfunding pour les parcs solaires de Montane Nord en Corrèze et de Mitra dans le Gard. L’objectif : permettre aux citoyens de participer concrètement à l’essor des énergies renouvelables dans leur région.

  Pour en savoir plus...

Présentation du fonds OSER

Le fonds régional OSER est une société de capital risque innovante, à statut de société de financement régionale, destiné à soutenir le développement des énergies renouvelables en région Auvergne Rhône-Alpes.

La création de ce fonds en 2014 a été insufflée par la Région. Il repose sur un partenariat entre la Région, la Caisse des Dépôts et 8 autres acteurs privés du territoire.

Le fonds OSER a vocation à intervenir en prise de participation dans des projets d’énergie renouvelable sur le territoire Auvergne Rhône-Alpes. OSER investit en fonds propres et quasi fonds propres, sur des durées longues (fonds « patient ») et en partenariat avec les acteurs du territoire. Il est un investisseur actif et avisé. Il peut mobiliser les outils classiques : capital, compte courant d’associé, obligations convertibles...

Le fonds OSER intervient majoritairement en phase de construction (investissement en « prêt à construire »), mais également ponctuellement en phase de développement de projet (études amont).

  Pour en savoir plus...

Présentation de la commune de St-Antoine-l'Abbaye

Implanté en Isère, aux portes de la Drôme, à mi-chemin de Grenoble et de Valence, le village médiéval;est considéré comme un des joyaux incontournable du patrimoine rhônalpin.

Depuis le 10 Avril 2010, Saint-Antoine-l'Abbaye est classé parmi les plus beaux villages de France.

Le site de Saint-Antoine, inscrit au titre des Monuments Historiques, demeure, comme par le passé, un formidable centre d'attraction pour les hommes curieux de leur histoire. 

Aujourd'hui, cette commune remarquable se tourne aussi vers l'avenir en s'associant à des projets de territoire de production d'énergie renouvelable.

  Pour en savoir plus...

Données financières

Pour accéder aux données financières veuillez

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.
Commentaire laissé par Martial P. le 19/03/2019 à 15h06

Bonjour,
Vous notez "réservé aux clients du crédit agricole...."
Faut il comprendre que les banques peuvent se réserver le financement de certains projets ?
Cordialement.

Réponse par un administrateur le 19/03/2019 à 15h22

Bonjour,

sur cette collecte en particulier, nous avons deux canaux de distributions :

- un canal traditionnel sur la plateforme avec des phases territoriales pour un montant de 250 000 €,
- un nouveau canal avec un partenariat avec la Caisse régionale du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes pour un montant de 250 000 € et ceux jusqu'au 02 avril 2019 12h30.

Le premier plafond de 250 000 € a été atteint hier dès l'ouverture de la phase "habitant du département de la Drôme et de l'Isère".

Dans l'hypothèse où avec le partenariat nous n'atteignons pas 250 000 €, le solde restant sera accessible le 02 avril à 12h30 sur notre plateforme.

J'espère vous avoir apporté toutes les explications nécessaires, n'hésitez pas à revenir vers moi pour toute demande.

Belle journée à vous.
Vincent

Commentaire laissé par Sébastien C. le 03/03/2019 à 07h46

Bonjour
Le projet est-il éligible à la réduction d'Impôt sur le Revenu (IR) PME?
Cordialement

Réponse par un administrateur le 04/03/2019 à 12h10

Bonjour Sébastien,
Vous faites sans doute mention à cette réglementation fiscale :
"La souscription directe au capital d’une entreprise non cotée sur un marché réglementé, donne droit à une réduction d'Impôt sur le Revenu (IR) égale à 18% des versements effectués au cours de l'année d'imposition. À la condition de conserver les titres souscrits pendant 5 ans. La limite annuelle des versements s’élève à 50.000 euros pour une personne seule (soit 9.000 euros de réduction) et 100 000 euros pour un couple (marié ou pacsé)."
Pour cette collecte, vous prenez des obligations simples. Vous ne prenez donc pas de capital de l'entreprise. Il n'y aura donc aucune réduction d'IR.
Pour en savoir plus sur la fiscalité, je vous conseille de suivre le lien suivant :
https://enerfip.fr/faq/#gofaqs_fiscalite
Bonne semaine.

Commentaire laissé par Mael N. le 17/02/2019 à 09h56

Bonjour,
La collecte sera-t-elle étendue dans un second temps hors région Rhône Alpes ? (Habitant du 71)

Merci d’avance
Cordialement

Réponse par un administrateur le 18/02/2019 à 12h04

Bonjour Maël,
La collecte sera ouverte à tous à partir du 2 avril à 12H30. S'il reste encore de la place, je vous conseillerai de ne pas attendre...
Cordialement.

Commentaire laissé par Yvan T. le 13/01/2019 à 11h45

Bonjour,
l'exploitant d'une éolienne est responsable de son démantèlement et de la remise en état du site.
Le "socle" en béton est compris dans le démantèlement?
Cordialement

Réponse par un administrateur le 16/01/2019 à 11h36

Bonjour Yvan,
Les opérations minimales de démantèlement et de remise en état des parcs éoliens sont fixées par un arrêté ministériel du 26 août 2011. Cet arrêté impose le démantèlement des éoliennes, des postes de livraison ainsi que des câbles dans un rayon de 10 mètres autour des aérogénérateurs et des postes de livraison. Il prévoit également l'excavation des fondations et le remplacement par des terres de caractéristiques comparables aux terres en place à proximité de l'installation, sur une profondeur minimale de 1 mètre dans le cas de terres agricoles, ainsi que la remise en état des aires de grutage et des chemins d'accès sauf si le propriétaire du terrain sur lequel est sise l'installation souhaite conserver ces aires et/ou chemins.
Récemment, le dirigeant d'une société de développement éolien me disait qu'il sera sans doute plus économique de détruire complètement les fondations plutôt que de les araser.
Cordialement.

Commentaire laissé par Gilles M. le 01/01/2019 à 19h12

Bonjour, avez vous une date de début de collecte déjà fixée?
Les conditions de souscription sont elles déterminées (instrument de collecte et taux?)

Réponse par un administrateur le 07/01/2019 à 15h21

Bonjour Gilles,
La collecte débutera à la mi-février. La CEPR proposera des obligations simples à un taux très attractif. Dans un premier temps, les riverains seront privilégiés (communes, agglomération Valence-Romans, départements Drôme et Isère).
N'hésitez pas à soutenir le projet pour être informé des prochaines échéances.
Cordialement.

Commentaire laissé par Romain G. le 22/12/2018 à 23h04

Bonjour, pourquoi proposer d'investir maintenant dans ce projet alors que les parcs ont commencé à produire ?
Cordialement
Romain

Réponse par un administrateur le 26/12/2018 à 09h22

Bonjour Romain,
La volonté de faire participer la population à ce projet est affirmée depuis l'initiation du développement. D'ailleurs, la participation d'acteurs institutionnels régionaux en a été la première illustration.
Le porteur de projet a souhaité attendre que tous les risques de développement soient levés avant de proposer une campagne de financement participatif au bénéfice du territoire pour partager les retombées économiques engendrées par les parcs. La production effective va permettre de proposer un rendement attractif et sécurisé.
Enfin, le financement participatif étant un nouvel instrument qui nécessite un certain temps d'appropriation, ces actes d'investissement permettront aux riverains de nouer des liens plus forts avec la Compagnie éolienne du Pays de Romans ouvrant sans doute d'autres perspectives positives pour l'avenir de la transition énergétique.
Bonne fin d'année.