En développement

Énergie éolienne

Parc Eolien de la BoëmeInformez vous sur le Parc éolien de la Boëme et soutenez un projet exemplaire, pour un territoire acteur de la transition énergétique !

Soutenez ce projet et recevez par mail son actualité en avant première !

157 personnes aiment ce projet

Avantages

  • EPURON est un porteur de projet expérimenté et reconnu
  • Un important travail de concertation mené sur le territoire
  • La collaboration de plusieurs acteurs locaux
  • Une dynamique économique et sociétale vertueuse sur le territoire
Les données du porteur du projet

Production annuelle 39 200 000 kWh

Présentation du projet

L'ESSENTIEL

Le projet de la Boëme est un parc éolien en phase de développement porté par EPURON depuis 2009. Il est constitué de 6 éoliennes qui totaliseront une puissance de 19,6 MW. Ces machines seront implantées sur les communes de Mouthiers-sur-Boëme, Fouquebrune et Voulgézac en région Nouvelle-Aquitaine.

Suite à la délibération favorable du conseil municipal en 2009, la concertation des différents acteurs (notamment les collectivités locales, les associations et les producteurs agricoles) a défini l'implantation de ce parc sur un plateau agricole ponctué de boisements et entourées de vallées encaissées.

L'année 2013 s'est illustrée par des études de pré-faisabilité, effectuées par des bureaux d'étude indépendants, visant à évaluer toutes les contraintes et les enjeux liés à ce futur parc éolien. C'est également en 2013 qu'un mât de mesure de vent a été installé sur Mouthiers-sur-Boëme.

Après un travail d'information, d'étude et d'échange effectué sur le territoire du projet, une enquête publique sera lancée en octobre 2016 afin de permettre aux citoyens d'exprimer leurs opinions sur ce projet. D'ici le milieu de l'année 2017, ce parc éolien recevra les réponses aux demandes d'autorisations administratives pour une mise en service prévue en 2018.

DONNEES ECOLOGIQUES

Le parc éolien de la Boëme produira en moyenne 39 200 000 kWh par an, ce qui correspond à la consommation de 24 000 français. Cette production permettra de préserver l'environnement par l'utilisation d'une énergie propre venant se substituer à des ressources fossiles par exemple. Ainsi, ce parc éolien évitera le rejet dans l'atmosphère de 11 000 tonnes de CO2 chaque année (source RTE).

Contrairement aux idées reçues, les éoliennes ne font pas trop de bruit. On peut chuchoter au pied d'une éolienne et être entendu par son voisin. De nombreuses études ont également démontré que les installations éoliennes engendrent une mortalité des oiseaux extrêmement faible comparativement à de nombreux autres éléments de notre société (les autoroutes, les lignes électriques, les baies vitrées, les chats, etc.). Pour plus d'information, consultez la vidéo didactique "On vous éclaire sur l'énergie éolienne", ci-dessous :


Il faut également noter qu'une fois démantelée, 98 % du poids des matériaux sont recyclables. La fibre de verre représentant moins de 2% du poids de l'éolienne ne peut actuellement pas être recyclée mais entre dans un processus d'incinération avec récupération de chaleur. Des recherches sur le recyclage de la fibre de verre sont actuellement en cours (source APERe).

POUR ALLER PLUS LOIN

Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur le projet de la Boëme et connaitre dans le détail les caractéristiques de celui-ci.

LES CHIFFRES CLEFS

  • Nombre d’éoliennes : 6, et les éléments connexes (réseaux électriques souterrains inter-éoliennes, aménagements d’accès)
  • Poste de livraison : 1 (au niveau de l’éolienne dénommée E, visible sur la carte d'implantation ci-dessous)
  • Puissance maximale d’une éolienne : 3,3 MW
  • Puissance maximale du parc éolien : 19,8 MW
  • Hauteur maximale en bout de pale : 150,0 m
  • Longueur maximale d’une pale : 57,5 m
  • Hauteur maximale de mât : 92,0 m
  • Tonnes de CO2 évité/an : 11 000 t

La Loi de Transition Energétique fixe à 32% la part d’énergies renouvelables que devra représenter la consommation finale d’énergie en 2030. Pour exploiter une ressource naturelle abondante et inépuisable, et pour faire face à une demande croissante d’énergie tout en restant propre, ce projet participe à l’atteinte des objectifs nationaux et régionaux ambitieux en matière d’énergies renouvelables.

CARTE D'IMPLANTATION

Ce projet correspond à un alignement légèrement courbé de six éoliennes avec une réelle mise à distance de la vallée de la Boëme. La disposition des éoliennes est simple, régulière et harmonieuse sur plan et dans l’espace, cela quel que soit l’angle de vision. Elle affirme très clairement les axes du paysage orientés Nord-Sud, marqués par les vallées, lignes haute-tension, routes départementales et voie ferrée, et induit une atténuation maximale des vues depuis son environnement, notamment depuis les lieux de vie et de passage. L’impact du parc au regard des enjeux patrimoniaux a également été étudié en détail et reste limité.

Du point de vue technique, le projet respecte les distances réglementaires par rapport aux habitations (550 m de l’habitation la plus proche), ainsi que les distances de protection à l’égard des faisceaux hertziens, des lignes électriques, ainsi que des servitudes aériennes militaires, civiles et météorologiques.

Enfin, l’implantation finale de ce projet a été longuement étudiée et réfléchie au sein de l’équipe EPURON afin de constituer le meilleur compromis possible avec les enjeux environnementaux (notamment au regard de l’hydrologie, des haies, des boisements et des vallées), mais aussi avec les enjeux économiques.

LE TRAVAIL DE CONCERTATION

Afin qu’administrés, élus et tous les acteurs locaux s’approprient ce projet, depuis le début et tout au long de celui-ci, la démarche primordiale qu’est la concertation a été portée localement, par le biais de différents types d’actions :

  • Permanences publiques : au commencement des études (octobre 2013) et à l’obtention des résultats des études ; elles se déroulent à chaque fois sur une demi-journée chacune dans les trois mairies concernées.
  • Réunion publique : organisée à l’obtention des résultats des études (février 2015) avec présence des élus, habitants, de l’équipe Epuron, et de trois bureaux d’études ayant travaillé sur le projet (acousticien, paysagiste et écologue) ;
  • Communiqués d’invitation : préalablement à ces permanences dans les journaux régionaux ainsi que dans toutes les mairies dont une partie du territoire est à 6 km du projet (15 communes contactées) ;
  • Flyers d’invitation : pour la phase d’obtention des résultats, dans toutes les boîtes aux lettres sur les trois communes directement concernées ;
  • Courriers d’invitation : pour la phase d’obtention des résultats à tous les propriétaires, exploitants agricoles concernés ainsi que toutes les personnes ayant accepté les études acoustiques sur leur propriété ;
  • Livre d’Or, ainsi que brochures sur le projet, sur l’éolien en général et sur Epuron : à destination des adultes et enfants, laissés en mairie ;
  • Création d’une page internet spécifique au projet sur le site internet d’Epuron ;
  • Création d’un site internet spécifique au projet éolien de la Boëme : présentation du projet, des actualités du projet, informations générales, coordonnées, questionnaire de contact ;
  • Création d'un annonce "Projet à Venir sur Enerfip.fr afin de diffuser des explications et des informations sur le projet, et de pouvoir le soutenir.

HISTORIQUE DU PROJET

2009

1ers contacts avec les élus de Mouthiers-sur-Boëme et Fouquebrune.

Mars :

Délibération favorable de Mouthiers-sur-Boëme, puis rencontres et signatures des propriétaires fonciers et exploitants agricoles

2010

Prise de compétence et lancement des études ZDE des trois Communautés de communes concernées (Charente-Boëme-Charraud, Horte-et-Lavalette, Vallée de l’Echelle)

2011

Lancement des études paysagères et environnementales relatives au projet

2013

Avril :

Loi de Transition Energétique : suppression des ZDE

Octobre :

Installation du mât de mesures, suivie de permanences publiques auprès des riverains des communes directement concernées

Délibération favorable du Conseil municipal de Fouquebrune

Lancement de nouvelles études (paysage, environnement, acoustique, vent, …)

2014

Juin à Décembre :

Finalisation des études et détermination des implantations

Octobre :

Délibération favorable du Conseil municipal de Voulgézac pour intégrer le projet

2015

Janvier - Février :

Compilation des études

Présentation des résultats des études aux Conseils municipaux

Présentation des résultats des études au public : réunion publique et permanences publiques dans chacune des trois communes concernées

Mars :

Dépôt permis de construire et demande d’autorisation ICPE

Juillet :

Demande de compléments de la DREAL

2016

Février :
Dépôt des compléments à la demande d’autorisation ICPE

Avril :
Refus du permis de construire par le Préfet de Charente

Mai :
Recours contentieux d’Epuron suite au refus de permis

Juin :
Réception du courrier de recevabilité par la DREAL de la demande d’autorisation d’exploiter

L'ETUDE D'IMPACT

L’état initial de l’étude d’impact, réalisé par des experts indépendants et selon une méthodologie adaptée, a mis en avant des enjeux tant d’un point de vue technique, qu’écologique et paysager.

En particulier, la société du Parc Eolien de La Boëme s’engage à respecter les prescriptions issues de l’arrêté du 26 août 2011 relatif aux installations de production d'électricité utilisant l'énergie mécanique du vent au sein d'une installation soumise à autorisation au titre de la rubrique 2980 de la législation des installations classées pour la protection de l'environnement notamment les dispositions constructives et relatives à l’ambiance sonore.

La volonté du maître d’ouvrage de faire évoluer son projet en s’adaptant aux différentes contraintes et en tentant de minimiser les impacts se retrouve à travers les mesures d’évitement des impacts réfléchies lors de la conception et l’organisation du parc éolien. Conformément à la doctrine ERC (Eviter, Réduire, Compenser), EPURON s’engage à mettre en œuvre des mesures de réduction des impacts concernant à la fois la phase de construction et la phase d’exploitation du parc éolien. Suite à ces mesures, les impacts résiduels du projet sur son environnement seront globalement faibles et acceptables et le projet ne nécessitera pas de mesures de compensation. En revanche, des mesures d’accompagnement seront mises en place tout au long de l’exploitation du parc.

LES RETOMBEES ECONOMIQUES LOCALES

Le parc éolien apportera également des retombées économiques positives via la fiscalité versée aux collectivités, les mesures d’accompagnement pour la commune d’accueil, la location des terres, les travaux réalisés par les entreprises locales lors du chantier, ainsi que toutes les retombées économiques indirectes (hôtellerie, restauration, …).

Les impacts, en matière de ressources fiscales, ne sont pas négligeables, d’autant que les intercommunalités concernées peuvent apporter localement la péréquation entre les différentes communes.

Au moment de la construction, ce n’est pas moins de 250 000 €/MW qui sont investis à travers les sociétés locales impliquées dans le chantier du parc (50% en génie civil, voirie et réseaux ; 30% au raccordement électrique ; 10% au poste de livraison situé au pied du parc ; 10% au levage). Ainsi, pour un projet de six éoliennes avec une moyenne de 17 MW installés, ce n’est pas moins de 4 275 000 € investis localement.

En terme d’exploitation, c’est en moyenne 20 000 €/MW/an qui sont dépensés en contrôle et maintenance des éoliennes, soit 342 000 €/an dépensés pour le contrôle et la maintenance des éoliennes, ce à quoi s’ajoute la création d’un emploi par tranche de 10 MW. Compte tenu du fait que le centre de maintenance doit être à maximum 45 min de route du parc, cet emploi restera local pendant toute la phase d’exploitation du parc (30 ans).

Présentation du porteur de projet

Depuis 2002, le Groupe EPURON est spécialisé dans le développement, la construction et l'exploitation de parcs éoliens sur le territoire français. Grâce à son expertise et un réseau régional et international de compétences, la société a acquis un savoir-faire lui permettant de maîtriser toutes les étapes de la réalisation de projets éoliens. Composé d'une équipe de 12 personnes, EPURON s'engage à fournir des prestations de services irréprochables en tant qu'interlocuteur privilégié des élus, des services administratifs, des propriétaires fonciers et des exploitants agricoles.

EPURON présente un portefeuille de projets en développement d'une puissance de 350 MW, dont 110 MW sont aujourd'hui en cours instruction. Le projet de la Boëme s'inscrit dans cette catégorie, et devrait voir le jour en 2018.


Actualités

  • L'enquête publique du projet débutera le 5 Octobre prochain sur la commune de Mouthiers-sur-Boëme
  • Les autorisations administratives devraient être obtenues au premier semestre 2017

Commentaires

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir écrire un commentaire.
Commentaire laissé par EPURON le 19/01/2017 à 16h20

Bonjour,

Les principales études et documents liés à la procédure administrative sont présentés sur le site de la Préfecture de Charente, sous le lien suivant :
http://www.charente.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-Chasse/DUP-ICPE-IOTA/Mouthiers-sur-Boeme/SARL-PARC-EOLIEN-DE-LA-BOEME-Demande-autorisation-exploiter-un-parc-eolien
L’ensemble des documents est par ailleurs consultable dans les mairies concernées.

Une fois l’autorisation du parc obtenue et dénuée de tout recours, nous définirons les termes et conditions de l’émission obligataire puis nous entamerons une communication à grande échelle qui durera entre 1 et 3 mois : en tout premier lieu via ce site (les personnes s’étant inscrites à la newsletter liée à ce projet seront les premières informées), puis par réseaux sociaux, presse locale, permanences publiques et affichages. La phase de collecte débutera concomitamment.

N'hésitez pas à revenir vers moi pour toute question liée à la lecture et interprétation du contenu des documents liés au projet éolien ; mon but est que tout soit clair pour vous.

Bien cordialement,

Laure JOANNEM
Chef de projet éolien
EPURON SAS

Commentaire laissé par Simon Courret le 19/01/2017 à 10h31

Bonjour et merci pour votre retour.
Doit on se rendre dans les mairies concernées pour accéder à l'étude d'impact, au business plan et aux hypothèses de production, ou peut on comme sur d'autres plateformes de financement participatif disposer de ces documents directement en ligne ? C'est un gage de transparence qui me semble tout à fait nécessaire dans ce genre de démarche.
D'autre part, à quel moment pourra-t-on prendre connaissance des termes et conditions de l'émission obligataire ?
En l'état de la documentation rendue disponible, c'est assez compliqué de se faire une idée de ce projet et de l'intérêt/risque de participer à son financement...
Cordialement

Commentaire laissé par Simon Courret le 13/01/2017 à 11h48

Bonjour, vous indiquez un gabarit mais avez-vous déjà choisi le type de machines ? Si oui, peut-on en tant que futur investisseur potentiel prendre connaissance de l'étude d'impact et du business plan du projet et notamment de ses hypothèses de production ? Enfin, le retour sur investissement dépend-il de la rentabilité du projet ou pas du tout ? Je suis désolé si je pose des questions idiotes ou trop tôt... je découvre la plateforme :-). Super idée d'ailleurs !

Réponse par un administrateur le 17/01/2017 à 14h14

Bonjour Simon,
Votre question est pertinente, et nous vous en remercions.
Le gabarit des machines indiqué dans le dossier de demande d’autorisation est fondé sur les trois machines présentées dans celui-ci (E115, N117 et V117), en page 175 de l’Etude d’impact et en page 24 du Dossier administratif ; ce gabarit nous permettra de choisir entre ces trois modèles le moment venu.

Les dossiers de demandes d’autorisation, comprenant notamment l’étude d’impact et le dossier administratif, dans lequel se situe le business plan, sont disponibles dans chacune des trois mairies concernées, ainsi qu’auprès de la Préfecture. Le business plan est fondé sur une hypothèse de production réaliste présentée en même temps que celui-ci.
Le retour sur investissement dépend bien de la rentabilité du projet. Pour les investisseurs particuliers, la définition des termes et conditions de l’émission obligataire seront définis par Epuron en tant que porteur de projet sur Enerfip, suivant la rentabilité de celui-ci, et cela préalablement à l’ouverture à souscription.
N’hésitez pas à nous soumettre d’autres questions ou remarques.

Bien cordialement.
Laure JOANNEM
Chef de projet éolien
EPURON SAS

Commentaire laissé par Raphaël HERTZOG le 19/11/2016 à 21h33

La description du projet montre les toitures photo-voltaïques d'un autre projet au lieu de la carte d'implantation des éoliennes.

Réponse par un administrateur le 24/11/2016 à 08h55

Bonjour M. Herzog,

Le bug a été corrigé, nous vous remercions pour votre message.

Très bonne journée à vous,

L'équipe Enerfip



Les grandes phases du projet

Timeline la bo me 1


Lancement des études relatives au projet éolien

Timeline la bo me 6


Installation d'un mât de mesure de vent sur Mouthiers-sur-Boëme

Timeline la bo me 7


Enquête Publique

Timeline la bo me 7


Obtention des autorisations administratives

Timeline la bo me 1


Début de la construction

 
Eté 2013
 
Octobre 2013
 
4ième Trimestre 2016
 
1er Trimestre 2017
 
Début 2018