En développement

Éolien

Champ BayonInformez-vous et soutenez le premier projet éolien du département du Rhône, un territoire acteur de la transition énergétique !

Avantages

  • Un projet développé par CNR, 1er producteur français d'énergie 100% renouvelable (hydraulique, éolien et photovoltaïque)
  • Un projet exemplaire pour l’environnement et recueillant une large adhésion des acteurs du territoire
  • Un projet initié grâce à un partenariat entre CNR et les collectivités locales, soutenu localement et participant à la transition énergétique du territoire
  • Une visibilité long terme sur la production électrique du parc
Les données du porteur du projet

Production annuelle 19 000 000 kWh

L'ESSENTIEL

Situé dans le département du Rhône, dans le Haut-Beaujolais, sur les communes de Saint-Igny-de-Vers et de Saint-Bonnet-des-Bruyères, le Parc éolien de Champ Bayon a été autorisé par Arrêté Préfectoral le 12 septembre 2017. C’est le premier parc éolien autorisé dans le département du Rhône.

Porté par CNR depuis 2013, en lien étroit avec les élus, ce parc de 3 éoliennes, disposera d’une puissance installée de 9 MW et produira l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 7 900 personnes (chauffage compris).

L’étude d’impact sur l’environnement conduite par des spécialistes a démontré toute la cohérence du projet en matière de respect des enjeux paysagers, humains et naturels. Grâce à une concertation de l’ensemble des acteurs du territoire (riverains, associations, élus, services de l’Etat…), son implantation a su évoluer pour garantir un moindre impact sur l’environnement.

Le dossier de demande, pour construire et exploiter une ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement) a été déposé auprès des services de la préfecture qui l’ont instruit durant 20 mois. A l’issue de la procédure d’instruction et avis favorables des services de l’état, le Préfet a autorisé la construction et l’exploitation du parc éolien de Champ Bayon. 

Les travaux de construction devrait débuter en 2019. Des entreprises locales seront consultées sur les travaux de voiries, de terrassement et d’électricité. La mise en service du parc est envisagée pour fin 2020.    

ATOUTS ENVIRONNEMENTAUX DE L'ENERGIE EOLIENNE

Le parc éolien de Champ Bayon produira en moyenne 19 000 000 kWh / an (kilowatt-heures par an : estimation en novembre 2017), ce qui correspond à la consommation annuelle électrique (chauffage compris) de 7 900 personnes (source ADEME).

Cette production respectueuse de l'environnement et décarbonnée, par opposition aux ressources fossiles, permettra d’éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 12 700 tonnes de CO2 chaque année (source ADEME et RTE). En effet, la production d’électricité à partir du vent, vient essentiellement se substituer à la production des centrales à base de combustibles fossiles.

De plus, le temps de retour énergétique, correspondant au ratio entre l’énergie totale consommée pour la fabrication, le transport, l’installation, le recyclage et l’énergie produite annuellement, est caractérisé par un temps très court, allant de 4 à 10 mois.

Il faut également noter qu'une fois démantelés, 98 % des éléments d’un parc éolien sont recyclables.

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte fixe à 32% la part d’énergies renouvelables que devra représenter la consommation finale d’énergie en 2030. L’éolien est l’énergie renouvelable qui possède le plus grand potentiel de production électrique et qui apparait la plus mature.

En exploitant une ressource naturelle, abondante et inépuisable, en venant se substituer aux productions d’énergie fossile émettrice de CO2, le projet éolien de Champ Bayon participe à la mise en place d’un système énergétique neutre et l’atteinte des objectifs nationaux et régionaux en matière d’énergies renouvelables.    

Pour plus d'information, consultez la vidéo didactique "On vous éclaire sur l'énergie éolienne", ci-dessous :

POUR ALLER PLUS LOIN

Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur le projet du parc de Champ Bayon et connaître dans le détail les caractéristiques de celui-ci :  

LES CHIFFRES CLEFS

  • Nombre d'éoliennes : 3 turbines
  • Puissance nominale de chaque éolienne : 3 MW
  • Puissance totale du projet : 9 MW 
  • Dimensions maximales des éoliennes :
    • 185,5 m en bout de pale
    • 135 m en haut du mât (au niveau du moyeu)
    • 101 m de diamètre du rotor
  • Production estimée du parc : 19 000 MWh/an
  • Rejet de CO2 évité : 12 700 tonnes / an
  • Equivalent à la consommation annuelle de 7 900 personnes, soit les besoins électriques d'1 personne sur 5 (20 %) des particuliers de la Communauté de Communes Saône Beaujolais

CARTE D'IMPLANTATION 

 

HISTORIQUE DU PROJET

2013

Premiers contacts avec les conseils municipaux et études de préfaisabilité

2014

Lancement des études de faisabilité (gisement éolien, acoustique, environnement et paysage) et de la concertation (bulletins d'information et comité local de suivi éolien)

2015

Etude des variantes d'implantation, poursuite de la concertation (comité local de suivi éolien et permanence publique)

2016

Dépôt de la demande d'Autorisation Unique (Demande d'autorisation pour construire et exploiter une ICPE)

2016 à 2017

Instruction par les services du Préfet, avis de l’Autorité Environnementale, enquête publique, études complémentaires (hydrogéologie, biodiversité…), avis de la Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites (CDNPS) et autorisation préfectorale signée le 12/09/2017

L’essentiel

LE PREMIER PRODUCTEUR FRANÇAIS D'ÉNERGIE EXCLUSIVEMENT RENOUVELABLE

Premier énergéticien français 100 % renouvelable et concessionnaire du fleuve Rhône depuis 1934, CNR a conçu un modèle dans lequel la production d’électricité verte se conjugue avec l’aménagement des territoires.

A la création de la Compagnie Nationale du Rhône en 1933, une logique d’intérêt général est affirmée : les revenus tirés de l’exploitation du fleuve, bien commun, doivent bénéficier au territoire. Plus de 500 projets ont déjà été menés pour les énergies renouvelables, le transport fluvial, le développement touristique et l’agriculture durable.

Avec 80 ans d’expérience sur le Rhône, CNR est une entreprise experte qui intègre toutes les étapes de la création de valeur : étude, conception, exploitation d’ouvrages, commercialisation de la production, prospection et développement d’actifs. CNR propose ses services en gestion et commercialisation des énergies intermittentes à d’autres producteurs et exporte son expertise en ingénierie hydroélectrique, fluviale et environnementale dans le monde entier.

Société anonyme d’intérêt général au capital majoritairement public, CNR s’appuie sur un actionnariat équilibré entre les collectivités locales, le Groupe Caisse des dépôts et ENGIE, son actionnaire industriel de référence, acteur mondial de l’énergie.

LE CONCESSIONNAIRE HISTORIQUE DU FLEUVE RHÔNE

En 1934, CNR a reçu de l’Etat la concession du plus puissant fleuve français pour son aménagement et sa valorisation selon trois missions solidaires :

- production d’électricité ;

- navigation ;

- irrigation des terres agricoles.

Concepteur et exploitant des centrales hydroélectriques, barrages et écluses du Rhône, CNR a également ouvert la voie navigable entre Lyon et la Méditerranée et construit sur le fleuve des sites industriels et portuaires, des ports de plaisance, des haltes nautiques et des bases de loisirs.

LE LABORATOIRE DES ÉNERGIES DU FUTUR

Participant activement à la transition énergétique, CNR prévoit, d’ici 2020, d’atteindre 4 GW d’actifs renouvelables en France.

Missions et engagements

9 ENGAGEMENTS POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ET LE CLIMAT

Pour lutter contre le changement climatique, la transition énergétique est une nécessité. Forte de son modèle mariant public et privé dans une double ambition d’efficacité économique et d’intérêt général, CNR contribue à cette mutation en partageant son expérience et son expertise et en œuvrant pour l’accélérer, en cohérence avec les politiques publiques française et européenne.

PARTAGER LA RÉFLEXION ET L’ACTION

 

| participer à la formation des consomm’acteurs de demain

La transition énergétique nécessite de nouveaux comportements. CNR joue son rôle de leader des énergies renouvelables en participant à l’éducation des jeunes, avec notamment le lancement en 2016 d’un appel à projets pédagogiques.

| associer citoyens et collectivités à certains projets d’énergies renouvelables

CNR met en place depuis 2016 du financement participatif sur ses projets sous forme de placements éthiques pour les territoires, riverains, citoyens et collaborateurs.

accentuer la concertation publique

Dans ses développements de parcs éoliens et photovoltaïques, CNR associe en amont les acteurs des territoires concernés. Pour aller plus loin, elle souhaite s’associer aux réflexions de la Commission spécialisée relative à la Démocratisation du dialogue environnemental.

| démultiplier sa stratégie RSE

Se devant d’être exemplaire dans ce domaine, CNR entend favoriser plus encore l’implication de ses collaborateurs.

CONTRIBUER AU NOUVEAU MONDE ÉNERGÉTIQUE

 

être un laboratoire des énergies du futur

La transition énergétique est une créatrice de filières industrielles. CNR intègre les stratégies d'innovation publiques et s’engage dans des partenariats de recherche industrielle sur les énergies renouvelables, la chimie verte, la mobilité électrique, les réseaux intelligents, la motorisation et le stockage hydrogène.

TRIPLER EN CINQ ANS SA PRODUCTION EN PHOTOVOLTAÏQUE ET ÉOLIEN « ATTEINDRE 4 GW D’ACTIFS RENOUVELABLES EN FRANCE EN 2020 »

Le mix énergétique eau, vent et soleil de CNR s’inscrit dans la lutte contre le réchauffement climatique. D’ici 2020, CNR prévoit d’atteindre 4 GW d’actifs renouvelables en France.

| partager son modèle en France et à l’international

Reconnu pour sa pertinence dans la transition énergétique, ce modèle de progrès décentralisé, participatif et redistributif est promu par CNR dans ses partenariats, développements et actions, en France et à l’international.

RÉPONDRE AU DÉFI CLIMATIQUE

 

encourager la mobilité alternative

CNR participe au développement de modes de transport écologique : mobilité électrique (bornes électriques, motorisation à hydrogène terrestre et fluviale), transport fluvial, ViaRhôna.

soutenir l’agriculture durable

Partenaire historique des agriculteurs, CNR les accompagne dans leur mutation vers une agriculture durable, notamment par des partenariats sur l’évolution des techniques agricoles.

Les valeurs

DÉVELOPPEMENT DURABLE : LA RAISON D’ÊTRE DE CNR

Plus qu’une simple démarche, le développement durable est à l’origine même de la création de CNR. Il est intimement lié à ses missions et à sa stratégie d’entreprise responsable. Le développement durable est le socle du modèle CNR, selon lequel l’ensemble des activités créatrices de valeur doivent favoriser un développement socialement équitable, économiquement viable et respectueux de l’environnement.

Elle s’incarne à travers cinq grands engagements :

- la production d’énergie 100% renouvelable et l’innovation dans ses usages au bénéfice de ses clients et de la société ;

- le partage équitable de la valeur ajoutée entre tous les acteurs : l’Etat, les actionnaires, les salariés et les territoires sur lesquels CNR intervient ;

- la maîtrise des impacts de ses activités sur l’environnement et la biodiversité, le respect des milieux naturels et leur valorisation ;

- le développement des territoires dans le cadre de ses missions d’intérêt général et de son esprit de service public ;

- une politique sociale fondée sur le dialogue, le management des compétences, l’égalité des chances face à l’emploi et la reconnaissance individuelle et collective du travail.

Elisabeth Ayrault
Présidente Directrice Générale de CNR

« Nous entendons poursuivre notre développement dans les énergies renouvelables en renforçant notre excellence industrielle dans un contexte concurrentiel de plus en plus marqué. Par l’intensification de nos recherches dans l’optimisation et la gestion des énergies intermittentes, nous confortons CNR en tant que laboratoire des énergies du futur au service des territoires, contributeur majeur du nouveau monde énergétique. »

 

Pour en savoir plus :

Recours 7/2/2019

Le Tribunal Administratif de Lyon a clôturé l’instruction du recours le 14 décembre. Nous sommes à présent dans l’attente d’une date d’audience qui pourrait intervenir d’ici le printemps 2019. Les études de pré construction ( raccordement, choix des machines, signature des actes fonciers définitifs…) pourraient donc intervenir dans les prochains mois avec un lancement de la construction en 2020.

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.
Commentaire laissé par Régine M. le 27/11/2018 à 10h25

Bonjour,
Les citoyens de l'Ain département limitrophe du 69 de l'autre côté de la Saône pourront-ils souscrire avant l'élargissement total ? Des projets similaires pourraient aussi être envisagés dans l'Ain. Cordialement Régine M.

Réponse par un administrateur le 27/11/2018 à 11h12

Bonjour Régine,
Les modalités de la future collecte ne sont pas pour l'instant connues. Néanmoins, comme les autres collectes de la CNR, on peut imaginer qu'il y aura une phase réservée aux départements limitrophes ou à la Région qui est très dynamique dans le secteur des EnR.
Nous vous informerons dès que nous aurons plus d'information.
En attendant, nous vous remercions pour votre soutien.
Cordialement.

Commentaire laissé par Yannick P. le 06/03/2018 à 09h09

Bonjour,

Des nouvelles sur la date d'ouverture de la collecte ?
Bien cordialement,

Réponse par un administrateur le 06/03/2018 à 16h58

Bonjour Yannick,
Comme cela a été mentionné dans un commentaire précédent, compte-tenu de son état d'avancement, il n'y a pas de collecte prévu à ce jour sur ce projet.
Cependant, nous espérons pouvoir en lancer une en 2018 lorsque certains risques auront été levés pour vous garantir un produit le plus attractif possible.
A suivre...

Commentaire laissé par Thierry F. le 13/02/2018 à 17h44

Bonsoir,
désolé mais des éoliennes dans un paysage de montagne, je ne trouve pas que ce soit esthétique (ce sont de telles installations qui participent au discrédit de ce vecteur d'énergie). Mieux vaut les implanter sur les plaines et les plateaux où elles apportent du relief,
cordialement, TF

Réponse par un administrateur le 13/02/2018 à 22h23

Bonsoir Thierry,

Votre opinion est respectable et vous avez parfaitement le droit de la donner dans cet espace de débat.
Le fait est qu'il s'agit fondamentalement d'un avis subjectif et en lien avec l'émotion personnelle. Au travers de nos pérégrinations partout en France, nous rencontrons parfois d'autres concitoyens qui, eux, nous indiquent qu'ils trouvent les éoliennes esthétiques, et même poétiques. D'autres encore les trouvent laides en plaine et préfèrent les voir intégrées aux reliefs où, selon eux, la nature dynamique et non monotone de l'horizon les absorbe plus facilement.

Chez Enerfip, personne ne vous dira que certains de ces avis sont vrais et que d'autres sont erronés. Ils sont tous vrais, tous légitimes, à l'instar du vôtre. C'est ce qui fait l'intérêt du débat et ce qui illustre l'importance de la mutation que nous vivons aujourd'hui dans ce secteur énergétique qui, pour la première fois, se co-construit avec les citoyens. Il nous faut donc tous apprendre et comprendre ce nouveau rôle qui nous est dévolu et les divergences d'opinion sont une condition pour que nous y parvenions.

Merci beaucoup pour votre commentaire et pour l'intérêt que vous portez aux énergies renouvelables.

A bientôt,

Julien

Commentaire laissé par René B. le 09/01/2018 à 09h42

En effet, la règle pénalise certaines personnes ... comme par ex ayant vécu env. 30 ans dans le Rhône, avec des contacts professionnels avec la CNR, mais résidant maintenant dans le 06. Vous comprendrez mon souhait d'être présent sur ce 1er projet d'éoliennes dans le 69, René B

Réponse par un administrateur le 09/01/2018 à 15h15

Bonjour René,
Nous privilégions les riverains des projets, en leur donnant la primeur à l'investissement dans un premier temps.
Cependant, ça ne vous empêchera pas d'y contribuer en vous tenant informé et prêt dès l'ouverture à tous.
Je tiens à vous rappeler que pour l'instant, nous n'avons pas de période de collecte identifiée.
A suivre donc...

Commentaire laissé par Emmanuel K. le 07/01/2018 à 15h01

Bonjour
Similairement a Patrick, j'espere que ce financement va pouvoir etre ouvert aux habitants de Saône et Loire, étant donné que la l'emplacement est vraiment limitrophe des deux départements.
Emmanuel

Réponse par un administrateur le 09/01/2018 à 15h11

Bonjour Emmanuel,
La Saône et Loire et la Loire aussi ! Nous n'oublierons personne...

Commentaire laissé par Patrick L. le 23/12/2017 à 10h56

Au delà de l'ouverture prioritaire et légitime de ce financement participatif aux riverains immédiats, j'apprécierais que ceux qui résident à 30 km dans le département voisin puissent apporter suffisamment tôt leur petite contribution à ce projet plein de sens.
Bonnes inspirations à vous,
Patrick

Réponse par un administrateur le 02/01/2018 à 09h58

Bonjour Patrick,
Nous avons pris un peu de repos pour affronter cette nouvelle année qui sera sans doute remarquable pour Enerfip et la Transition Energétique.
Votre remarque est très pertinente et c'est exactement dans l'esprit de nos stratégies de collecte. Nous nous attachons effectivement à privilégier les riverains en tenant compte de la géographie plus que du découpage administratif.
Lorsque nous aurons en perspective une collecte sur ce projet, nous agirons en ce sens et c'est bien sûr la volonté de la CNR comme vous pouvez le constater sur d'autres de leurs projets.
Meilleurs vœux.



Les grandes phases du projet

Premiers contacts avec les conseils municipaux et études de préfaisabilité

Lancement des études de faisabilité (gisement éolien, acoustique, environnement et paysage) et de la concertation (bulletins d’information et comité local de suivi éolien)

Etude des variantes d’implantation, poursuite de la concertation (comité local de suivi éolien et permanence publique)

Dépôt de la demande d’Autorisation Unique (Demande d’autorisation pour construire et exploiter une ICPE)

Instruction par les services du Préfet, avis de l’Autorité Environnementale, enquête publique, études complémentaires (hydrogéologie, biodiversité…), avis de la CDNPS et autorisation préfectorale signée le 12/09/2017

 
2013
 
2014
 
2015
 
2016
 
2016 - 2017