En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des Cookies afin de vous proposer un service adapté. Vous pourrez trouver plus de détails sur l'utilisation des cookies en suivant le lien suivant

UNE COLLECTE RÉSERVÉE 

À PARTIR DU 28 JANVIER 12H30 | investissement ouvert aux habitant·es des communes d’implantation des projets Cuxac-Cabardès et Caudebronde, Cabrespine et aux habitant·es de la Communauté de Communes de la Montagne Noire

À PARTIR DU 25 FÉVRIER 12H30 | investissement ouvert aux habitant·es du département de l’Aude (11)

JUSQU'AU 14 MARS 23H59 | fin de la collecte

En renouvellement

Éolien

Minibons

Montagne NoireContribuez au renouvellement des parcs éoliens de RES sur la Montagne Noire en y investissant votre épargne pour la transition énergétique !

Taux d'intéret fixe*8%/an
Durée du prêt2 ans 
Collecte terminéeSuccès 
Investissement min10 € 
Investissement max10 000 €
Valeur unitaire10 € 

------- Collectés

100 000 € Plafond

100% Collecté

100 000 € Objectif


Être rappelé


Avantages

  • Le groupe RES, un porteur de projet expérimenté et reconnu
  • Financement porté par le groupe RES
  • Une concertation étroite avec les acteurs du territoire.
  • Une technologie mature et maitrisée.

Risques

  • Risque de perte en capital
  • Risques liés au développement du projet
  • Risques administratifs
  • Risques juridiques
  • Risques règlementaires

Frais

Investir présente un risque de perte en capital et de liquidité. N'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement et diversifiez votre épargne.

Les données du porteur de projet

Production annuelle 79 000 000 kWh

L'ESSENTIEL

INVESTISSEZ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE VOTRE TERRITOIRE !

RENOUVELLEMENT DES PARCS ÉOLIENS DE LA MONTAGNE NOIRE

L’énergie du vent est devenue un véritable enjeu national pour assurer à la fois une alternative aux ressources fossiles et une diversification de nos sources d’énergies, tout en limitant nos émissions de polluants et la production de déchets dangereux.

Les premiers parcs éoliens français arrivent progressivement en fin de vie et avec eux s’ouvre un nouveau marché : celui du renouvellement. Une dynamique de croissance nouvelle dans laquelle grands nombres de parcs éoliens vieillissant vont pouvoir connaître une seconde jeunesse grâce à des avancées technologiques significatives. C’est dans ce contexte que s’inscrivent les parcs éoliens de la Montagne Noire.

Développés par RES, les parcs éoliens de Cuxac et Grand Bois sont constitués de 8 éoliennes pour une puissance totale installée actuelle de plus de 16 MW. Ils sont situés dans le département de l’Aude, sur les hauteurs des communes de Cuxac Cabardès et Caudebronde. 

Depuis la mise en service de ces parcs, la filière éolienne a fortement évolué. Les machines sont aujourd’hui, d’un point de vue technologique, supérieures à tout ce qui pouvait se faire au milieu des années 2000. Ainsi, la nouvelle génération d’éoliennes a une réception au vent plus efficace et donc une production plus importante, mais aussi des caractéristiques innovantes permettant de faire face aux conditions spécifiques du site.

Après 14 ans d’exploitation - pour les plus anciennes éoliennes -, plutôt que de mettre en œuvre une suite d’opérations de maintenance lourde pour remplacer une partie des composants des éoliennes, RES s’est donc penchée sur la possibilité de renouveler complètement les parcs afin de prolonger leur durée de vie. C’est ce que l’on appelle un repowering.

La mise en service des nouveaux parcs éoliens de la Montagne Noire est prévue pour 2024-2025. Entre 2020 et 2024, les 8 éoliennes existantes seront entièrement démantelées, fondations comprises, et elles seront remplacées par des machines plus performantes et dotées d’équipements de pointe leur permettant de fonctionner pleinement en toutes circonstances. À la suite de ce renouvellement, la puissance totale des sites passera de 16 MW à une puissance de 28,8 MW.

RES est présent sur la Montagne Noire depuis près de 20 ans. A l'issue du renouvellement de ces deux parcs sur le secteur, RES produira chaque année près de 78 000 MWh

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET

 

LA COLLECTE

POURQUOI INVESTIR ?

PLACER UNE PARTIE DE SON ÉPARGNE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

A travers cette campagne de financement participatif, RES souhaite associer les citoyen·nes à la transition énergétique de leur territoire, en leur proposant de placer une partie de leur épargne directement dans le projet de renouvellement des parcs éoliens de la Montagne Noire.

En permettant à tout un chacun de participer à ce projet, RES entend redistribuer sur le territoire d’implantation une partie des richesses produites par les parcs éoliens, afin que que les habitant·es puissent bénéficier des retombées économiques générées par l’exploitation d'une ressource naturelle commune : le vent.

C’est l’opportunité pour chaque citoyenne et citoyen de s’informer et de s’investir à son échelle dans le développement des énergies renouvelables, en contribuant collectivement et directement à la réussite de la transition énergétique de son territoire.

La loi de transition énergétique du 17 août 2015 a défini que, d'ici à 2030, 32% de l’énergie consommée par la France devait être produite grâce aux énergies renouvelables. C’est un objectif ambitieux, car cette part n’est aujourd'hui que de 16%. Pour l'atteindre, il va nous falloir investir 124,5 milliards d'euros. Ça paraît énorme, mais il faut savoir que le montant total de l’épargne des Français s’élève à 5 000 milliards d'euros. Cet investissement équivaut donc à seulement 2,6% de notre épargne !

MODALITÉS D'INVESTISSEMENT

UNE COLLECTE RÉSERVÉE POUR PRIVILÉGIER LES HABITANT·ES DU TERRITOIRE

Afin d'associer le territoire à son projet éolien, RES propose aux citoyen·nes d'apporter leur contribution au financement des études préalables à l'initiation du renouvellement des parcs éoliens de la Montagne Noire en acquérant des minibons, pour une contribution citoyenne totale de 50 000 €.

RES a également souhaité permettre aux riverain·es du projet de bénéficier en priorité de cette opportunité d’investissement. La collecte fera donc l’objet d’un phasage géographique :

DU 28 JANVIER AU 14 MARS
L'investissement sera ouvert aux habitant·es des communes d’implantation des projets Cuxac-Cabardès et Caudebronde, Cabrespine et aux habitant·es de la Communauté de Communes de la Montagne Noire.

DU 25 FÉVRIER AU 14 MARS
L'investissement sera ouvert à l'ensemble des habitant·es du département de l'Aude (11).

 

LES PROJETS

RENOUVELLEMENT DES PARCS ÉOLIENS DE CUXAC ET GRAND BOIS

DEUX PARCS ÉOLIENS SITUÉS SUR LES COMMUNES DE CUXAC-CABARDÈS ET CAUDEBRONDE

C’est sur les hauteurs du département de l’Aude que les deux parcs éoliens sont implantés. En service depuis 2007, le parc éolien de Cuxac est composé de 6 éoliennes situées sur la commune de Cuxac-Cabardès. Le parc éolien de Grand Bois, composé quant à lui de 2 éoliennes, a été mis en service en 2010 sur la commune de Caudebronde.


OPTIMISER UN PARC EXISTANT POUR UN MOINDRE IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

Ce projet consiste en un remplacement des 8 éoliennes. Les emplacements seront identiques et le nombre d’éolienne sur le site sera conservé, afin de préserver les atouts principaux du site, à savoir le gisement de vent et la bonne intégration paysagère.

 

L'ÉNERGIE ÉOLIENNE, UN DES PLUS GRANDS POTENTIELS DE PRODUCTION ÉLECTRIQUE

Les nouveaux parcs éoliens de Cuxac et Grand Bois disposeront d’une puissance totale installée 28,8 MW. Les études estiment une production d'environ 78 millions de kWh par an*, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de près de 11 250 personnes**. Les parcs éoliens renouvelés de la Montagne Noire produiront donc chaque année environ le quart de la consommation électrique totale d'une ville comme Carcassonne.

Cette production décarbonée, par opposition aux ressources fossiles, permettra de préserver l'environnement en évitant le rejet dans l'atmosphère de plus de 78 000 tonnes de CO2 chaque année***.

*productible prévisionnel sur la base des données relevées lors des études
**consommation d'électricité par habitant en France - 6 940 kWh/an (source Banque Mondiale)
***émissions de CO2 pour une centrale à charbon - 0,986 tonnes/MWh (source RTE)

 

DES MACHINES DERNIÈRE GÉNÉRATION DOTÉES D'ÉQUIPEMENTS TECHNOLOGIQUES DE POINTE POUR UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ ET UNE RÉSISTANCE ACCRUE

  LES PARCS INITIAUX LES PARCS RENOUVELÉS
Puissance installée totale 16 MW 28,8 MW
Nombre de turbines 8 8
Puissance unitaire 2 MW 3,6 MW
Hauteur totale des machines 118 m max. 150 m max.

 

UNE NOUVELLE VIE POUR LES PARCS ÉOLIENS DE CUXAC ET GRAND BOIS

2007 : Mise en service des 6 éoliennes de Cuxac

2010 : Mise en service des 2 éoliennes de Grand Bois – Caudebronde

2018 : Etude du scénario de renouvellement

2019 : Expertises : biodiversité et paysage Identification et maîtrise des accès

Printemps 2020 : Dépôt des porters à connaissance

Été 2021 : Obtention des arrêtés modificatifs

2024 - 2025 : Mise en service progressive du nouveau parc éolien de Montagne Noire

  

RENOUVELLEMENT Du PARC ÉOLIEN DE Haut-cabardÈs

UN PARC ÉOLIEN SITUÉ SUR LA COMMUNE DE PRADELLES-CABARDÈS

En parallèle du renouvellement de Cuxac/Grand Bois, la société RES étudie également l’opportunité de renouveler un autre parc éolien dans le secteur de la montagne noire, celui de Haut-Cabardès, situé sur les communes de Pradelles-Cabardès et Cabrespine.

Ce projet de renouvellement prévoit de remplacer les 16 éoliennes existantes par 7 nouvelles éoliennes sur la commune de Pradelles-Cabardès, en complément des 3 éoliennes déjà autorisées du projet éolien de Braquette. Ainsi, le projet atteindra près de 30 MW de puissance totale et permettra d’alimenter l’équivalent de la consommation d’électricité d’environ 50 000 personnes et pourra générer environ 200 000 € de recettes fiscales pour l’intercommunalité et la commune d’accueil. 

Le projet de renouvellement du parc éolien de Haut-Cabardès s’inscrit pleinement dans la transition énergétique engagée par le territoire autour d’une stratégie de développement de l’énergie éolienne tournée vers l’extension et le renouvellement des parcs éoliens existants, telle que définie dans la charte de la Communauté de Communes de la Montagne Noire.

  LE PARC INITIAL LE PARC RENOUVELÉ
Puissance installée totale 20,8 MW 29,4 MW
Nombre de turbines 16 7
Puissance unitaire 1,3 MW 4,2 MW
Production environ 30 000 personnes environ 50 000 personnes


LE RENOUVELLEMENT, UNE SOLUTION D'OPTIMISATION DES PARCS EXISTANTS 

La durée de vie moyenne d’une éolienne est d’une vingtaine d’années. Au terme de cette période, les exploitants ont l’opportunité de renforcer le potentiel de leurs parcs grâce aux avancées technologiques, sur des sites qui ont déjà fait leurs preuves et dont le potentiel éolien est reconnu. Il peuvent alors remplacer les anciennes éoliennes par des machines plus performantes, sans nécessairement en augmenter le nombre et donc sans augmenter l’impact sur les paysages, les activités et l’environnement proche.

Ces opérations présentent de nombreux avantages :

✔ alors que l’exploitation de nouveaux sites demande la réalisation de nombreuses études pour évaluer le potentiel, le prolongement de la durée de vie d’un site déjà équipé permet de s’appuyer sur un ensemble de données connues sur les ressources disponibles, tout en profitant des infrastructures existantes : accès, poste de livraison, raccordement…

✔ le remplacement des vieilles turbines par des machines aux rendements plus élevés d'une hauteur maximum de 150 m, permet d’exploiter une plus grande quantité d’énergie ;

✔ ces opérations permettent de préserver les emplois locaux et de fournir aux municipalités des revenus constants, sous la forme d’impôts locaux sur les parcs éoliens en exploitation ;

✔ l’amélioration du matériel permet de diminuer les risques et les nuisances qui peuvent être induits par l’installation.

 

COMMENT ÇA MARCHE ?

 

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

RETROFIT, REVAMPING, REPOWERING… COMPRENDRE LE RENOUVELLEMENT

Il existe trois catégories de renouvellement d’un parc éolien qui peuvent être envisagées :

La maintenance lourde, que l’on appelle aussi retrofit. Elle consiste à remplacer certains composants de l’éolienne (pales, générateur...) afin de la moderniser. Cette évolution permet d’augmenter la durée de vie du parc grâce à du matériel plus récent, mais dans la même configuration et avec les mêmes dimensions. 

Le réaménagement, ou revamping. Il consiste en un remplacement de certains composants de l’éolienne accompagné de modifications des caractéristiques principales de l’installation (dimensions des éoliennes, puissance…). 

Le renouvellement, ou repowering. Il correspond à un remplacement total ou partiel de l’installation, dans une optique d’amélioration des performances. Il entraîne de ce fait des modifications des caractéristiques principales de l’installation (dimensions des éoliennes, puissance, extension du parc, emplacements...).

Lorsque les modifications apportées au parc existant ne sont pas considérées trop importantes, le projet ne nécessite pas de nouvelles autorisations.

Les objectifs du renouvellement peuvent être multiples :

✔ améliorer la production électrique d’un site ;

✔ prolonger sa durée de vie ;

✔ réduire les coûts d’exploitation et de maintenance grâce à un matériel moderne plus fiable ;

✔ améliorer sa prise en compte des enjeux environnementaux de la zone dans laquelle il est implanté...

Le renouvellement des installations éoliennes est un sujet d’une importance capitale, car il permet le maintien, voire l’augmentation, des capacités déjà raccordées au réseau, dans le but de contribuer à la réalisation des objectifs fixés par la loi de transition énergétique

La puissance installée éolienne qui pourrait être gagnée à l’horizon 2030 par le remplacement des éoliennes existantes par des éoliennes plus puissantes est estimée à plus de 5 GW*.

*source ADEME

QUE FAIRE DES ANCIENNES ÉOLIENNES ?

Lors de sa conception, une éolienne est pensée pour intégrer pleinement la notion de développement durable. Ses pièces détachées peuvent donc être recyclées, ou revalorisées en étant réutilisées sur une autre machine du même type.

Dans le cadre du renouvellement du parc éolien de Cham Longe, Boralex a étudié les différents processus à sa disposition afin de déterminer lequel serait le plus adapté, tant sur les aspects logistique et économique que sur les aspects écologique et technologique.

Il faut savoir que 98% des matériaux qui composent une éolienne sont recyclables :

✔ l'aciers et métaux sont présents en très grande quantité à différents niveaux, et peuvent être recyclés par des ferrailleurs ;

✔ le béton utilisé dans les fondations peut être concassé et réutilisé pour d’autres projets locaux extérieurs à l’éolien ;

✔ les câbles et composants électroniques disposent de leur propre filière de collecte et de recyclage via la DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques) ;

✔ les pales sont fabriquées en matériaux composites qui peuvent devenir du combustible solide de récupération (CSR).

 

Acteur historique sur le marché français des énergies renouvelables, la société est née d'un joint-venture entre le développeur éolien français EOLE TECHNOLOGIE et le groupe britannique RES. Elle est spécialisée dans la prospection, le développement, le financement, la construction et l’exploitation de parcs éoliens et de centrales solaires sur tout le territoire français.

Pionniers de l'industrie depuis près de 40 ans, RES est à l’origine de plus de 850 MW d’énergie renouvelable installée ou en cours de construction en France. Ces projets d’envergure produisent plus de 2000 GWh par an, ce qui fournit suffisamment d’électricité pour couvrir les besoins de plus d’un million de personnes, en évitant l’émission de plus de 900 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère chaque année.

RES possède un portefeuille de 2 500 MW de projets en cours de développement à différentes stades de maturité. Elle emploie plus de 220 personnes à Avignon - son siège social -, dans ses bureaux de développement à Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse et Montpellier ainsi que dans ses centres d’exploitations à Dijon, Béziers, Rouen et Mazamet.

RES en France est la filiale française du groupe, elle-même associée de la société Sir Robert McAlpine, reconnue dans le domaine des BTP en Grande Bretagne et dans le monde. Le groupe RES emploie plus de 3 000 personnes dans le monde, et compte une puissance totale développée et installée de plus de 19 GW.

 

EN SAVOIR PLUS SUR LE PORTEUR DE PROJET

Permanence d'information à distance 1/2/2021

Enerfip et RES vous invitent à une réunion d’information en ligne afin de vous présenter le financement participatif du renouvellement de ses parcs éoliens sur la Montagne Noire.

La conférence sera animée par Pauline, en charge des investisseurs chez Enerfip, ainsi que Lola Durand et Cindy Vanhove, cheffes de projet chez RES.

 

AU PROGRAMME

➔ Enerfip et le financement participatif

Comprendre les missions et les valeurs d'Enerfip

➔ Le projet et son développeur

Tout savoir sur RES et le projet de Cuxac et Grand Bois

➔ La collecte sur Enerfip

Connaître les modalités, les caractéristiques et les risques

➔ L'investissement en minibons

S'inscrire et souscrire en toute sérénité

➔ Questions / Réponses

Échanger avec les équipes d'Enerfip et de RES

 

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.

Commentaire laissé par Damien G. le 23/01/2021 à 11h12

Peut on avoir des infos sur les intérêts ?

Réponse par un administrateur le 26/01/2021 à 09h15

Bonjour Damien,

Les taux d'intérêts (et la durée) seront visibles à partir du moment où la collecte aura démarré. Un peu de patience ! Le 28 janvier à 12h30 vous saurez tout.

Bonne journée,
Pauline



Assistance