En développement

Éolien

Prêt participatif

EFGL Leucate - Le BarcarèsSoutenez le projet des Éoliennes Flottantes du Golfe du Lion en région Occitanie !

Taux d'intérêt et durée * 
Il reste56 jours 
Investissement min10 € 
Investissement max2 000 €

------- Collectés

600 000 € Objectif

7% Complete

1 000 000 € Plafond


PrêterVoir les risques


Avantages

  • Un projet pilote, porté par des acteurs solides et reconnus, qui participera à l’atteinte des objectifs nationaux de la transition énergétique
  • Un projet de territoire pour le littoral méditerranéen qui privilégie les riverains et qui contribue au développement économique régional
  • Une technologie éolienne innovante sur un flotteur qui a déjà été testé avec succès en Europe

Risques

  • Risques liés à l'exploitation d'une nouvelle technologie
  • Risques liés au développement des projets
  • Risques de pertes en capital
  • Risques liés à la destruction de matériels
  • Risques juridiques et fiscaux
  • Risques administratifs et réglementaires

Frais



Investir présente un risque de perte en capital et de liquidité. N'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement et diversifiez votre épargne.



Les données du porteur du projet

Production annuelle 100 000 000 kWh

 

 

L’essentiel

UN PROJET NOVATEUR AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Pour faire face aux enjeux du changement climatique, à l’augmentation des besoins énergétiques et à la raréfaction des combustibles fossiles, la France s’est fixé comme objectif le développement de nouvelles filières, notamment la valorisation des énergies renouvelables en mer.

L’éolien flottant est l’énergie marine renouvelable qui présente le plus important potentiel à l’échelle mondiale, notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. Avec le 8e potentiel technique exploitable d’éolien flottant au monde, la France apparait très bien placée. Ceci est vrai en Bretagne et en Méditerranée, régions qui concentrent les opportunités d’émergence et de développement de l’éolien flottant grâce à des conditions particulièrement favorables à cette technologie.

Windfloat, PPI

L’Etat français a lancé le 5 août 2015 un appel à projets « Fermes pilotes éoliennes flottantes » dans le cadre du programme « Démonstrateurs de la transition écologique et énergétique » des Investissements d’Avenir. Cet appel à projets a pour objectif d’accompagner la réalisation en mer de fermes pilotes d’éoliennes flottantes afin de positionner la France comme le leader mondial de cette filière émergente à très fort potentiel de développement. Une ferme pilote est une ferme de seulement quelques éoliennes mais à échelle et conditions réelles. Elle constitue la dernière étape avant un déploiement commercial de la technologie.

Le projet de ferme pilote des Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion (EFGL) a été retenu par l’Etat fin 2016. Il prévoit la construction et l’exploitation, fin 2021, de 4 éoliennes flottantes à plus de 16 kilomètres au large des communes de Leucate et du Barcarès, pour une durée d’exploitation de 20 ans minimum.

Le projet s’inscrit dans la démarche de transition énergétique engagée par la région Occitanie dont l’ambition est de devenir la première région à énergie positive d’ici à 2050, programme qui intègre l’éolien flottant comme une filière clé à cette échéance. Le projet entend contribuer à ces objectifs en produisant chaque année 110 GWh, soit l’équivalent des besoins annuels en électricité de 50 000 habitants (environ 21 500 foyers) (sources : RTE 2017, CRE 2017, INSEE 2016).

Le projet EFGL s'appuie sur l'expertise d'un groupement d'acteurs solides et reconnus que sont ENGIE, EDP Renewables et la Banque des Territoires, mais également sur des partenaires expérimentés pour l’ingénierie, la construction et la fourniture des éoliennes et des flotteurs, notamment Eiffage et Principle Power. Si l'éolien flottant constitue une technologie innovante, le flotteur retenu a déjà été testé avec succès durant 5 années au stade prototype au large du Portugal. Enfin, le gestionnaire du réseau électrique, RTE Réseau de Transport d’Electricité, est maître d’ouvrage du raccordement de la ferme pilote.

Construit en concertation avec les acteurs locaux et respectueux de l’environnement, ce projet pilote participera à la transition énergétique du territoire tout en permettant d’optimiser l’apprentissage de la technologie de l’éolien flottant. Le golfe du Lion, reconnu comme le premier gisement éolien maritime français, est la zone idéale pour valider les choix technologiques de l’éolien flottant en conditions réelles avec, à la clef pour l’avenir, le développement d’une nouvelle filière industrielle nationale. 

Pourquoi lancer une campagne de financement participatif ?

PLACER UNE PARTIE DE SON ÉPARGNE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

A travers cette campagne de financement participatif, le porteur du projet souhaite associer les citoyens, et en premier lieu les riverains, à son projet de parc éolien flottant, en leur proposant de placer une partie de leur épargne directement dans le projet des Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion (EFGL).

En permettant à tout un chacun de participer à ce projet, les porteurs du projet souhaitent redistribuer sur le territoire une partie des richesses produites par le développement de la ferme pilote, afin que les habitants du territoire puissent bénéficier des retombées économiques générées par l’exploitation d'une ressource naturelle commune : le vent.

C’est aussi l’opportunité pour chaque citoyen de s’informer et de s’investir à son échelle dans le développement des énergies renouvelables, en contribuant collectivement et directement à la réussite de la transition énergétique de notre territoire.

objectif de la collecte

Seawatch Wind LiDAR, FUGRO

Le porteur de projet EFGL propose aux citoyens de contribuer au financement du projet à hauteur de 600 000 €. Les fonds collectés participeront au financement de la seconde campagne de mesure du vent en mer, la première s'est déroulée avec succès en 2018-2019. Cette dernière campagne a débuté mi 2019 et devrait se terminer au début de l’été 2020. Le financement d’une année de mesure de vent s’élève à environ 1 million d’euros. 

Cette étude repose notamment sur l'installation en mer d'une bouée équipée d'une technologie LiDAR. Cette technologie permet de mesurer la ressource en vent du site à plusieurs hauteurs (jusqu’à 200m) et notamment au niveau du rotor de l’éolienne c’est-à-dire des pales, ce qui permet d’évaluer avec précision la future production d’énergie du parc.

Cette bouée appelée « Seawatch Wind LiDAR » est développée par la société FUGRO et constitue l'une des technologies les plus éprouvée en la matière. Pour l’installation, FUGRO s’est appuyé sur les moyens nautiques locaux de l’entreprise JIFMAR OFFSHORE SERVICES spécialisée en prestations et assistance aux travaux maritimes et côtiers et implanté à Port-La Nouvelle. 

s'informer et investir sur le territoire


IMPORTANT :
En raison de l'alerte météo en cours, la permanence d'information du mercredi 23 octobre est annulée. N'hésitez pas à nous contacter au 04 119 34 111 pour de plus amples renseignements.

 

Le projet en détails

UN PARC EXPÉRIMENTAL DE 4 ÉOLIENNES AU LARGE DE LEUCATE ET LE BARCARÈS

Le projet de ferme pilote des Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion (EFGL) a été retenu par l’Etat fin 2016 suite un appel à projets de l’ADEME dans le cadre du programme « Démonstrateurs pour la transition écologique et énergétique » des Investissements d’Avenir. Il prévoit la construction et l’exploitation, fin 2021, de 4 éoliennes flottantes au large de Leucate (Aude) et Le Barcarès (Pyrénées-Orientales), pour une durée d’exploitation de 20 ans minimum.

L‘emplacement de la ferme pilote et la localisation des installations à terre ont été définis à la suite d’une longue préparation avec les acteurs locaux et régionaux. Ces concertations ont permis successivement de préciser le site le plus adapté pour l’installation des éoliennes, d’une superficie de 3,6 km², à l’intérieur de l’enveloppe des 150 km² qui avait été initialement définie par l’Etat comme zone propice à l’issue d’une première phase de concertation.

Les éoliennes seront assemblées sur des structures flottantes en acier et installées à plus de 16 km des côtes. En captant les vents réguliers et soutenus du large, elles couvriront à elles seules les besoins annuels en électricité de 50 000 habitants du littoral, soit l'équivalent de la ville de Narbonne.

Le coût total du projet (développement, construction, exploitation) est de l'ordre de 200 M€, en fonction de la prise en compte du coût de son raccordement, de l'indéxation et de ces aléas. Des aides d’État devraient être allouées au projet, dont une partie d’avances remboursables. Elles sont encadrées par l’ADEME, dans le cadre du Programme Investissements d’Avenir.

LE GOLFE DU LION, UNE ZONE IDÉALE POUR L’APPRENTISSAGE DE L'ÉOLIEN FLOTTANT

Etant donné les profondeurs d’eau en Méditerranée, l’éolien flottant apparaît être l'énergie marine renouvelable la plus prometteuse. Le golfe du Lion est donc un site très favorable, qui présente nombre d’avantages pour l’étude de l’éolien flottant en conditions réelles :

  • une profondeur moyenne de 70 m
  • un sous-sol marin sédimentaire
  • la présence de la Tramontane, un vent fort et régulier
  • un raccordement au réseau proche, via le poste électrique existant de Salanques
  • une base industrielle à proximité, sur le port de Port-La Nouvelle.

UN PROJET INSCRIT DANS LE TERRITOIRE

Tout au long de son développement, le parc éolien a été élaboré en concertation avec les acteurs locaux.

Outre un Comité de liaison mis en place en 2017 et rassemblant les principales parties prenantes concernées par le projet (collectivités territoriales, pêcheurs et usagers de la mer, associations environnementales, acteurs socio-économiques, etc.), un Groupe de Travail "Eolien Flottant" a été constitué par le Parc naturel marin (PNM) du golfe du Lion. Regroupant de nombreux membres et experts du Conseil de Gestion du PNM, il s’est réuni à plusieurs reprises pour analyser les interactions du projet avec son environnement naturel et humain et faire évoluer les choix techniques et les mesures environnementales du projet. Au final, le Comité de gestion du Parc naturel marin a voté à l'unanimité en faveur du projet. De nombreux échanges se sont également tenus avec les pêcheurs et deux conventions ont par ailleurs été signées en 2018 avec le Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins d’Occitanie, validant en particulier le site retenu d'implantation des éoliennnes.

Depuis 2015, plusieurs centaines de rencontres ont été organisées : réunions publiques, ateliers thématiques, permanences locales, points d’information, expositions des simulations visuelles… L’information est délivrée en continu sur le terrain mais aussi sur les réseaux sociaux et sur le site Internet du projet.

Données énergétiques

UNE PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ RESPECTUEUSE DE L’ENVIRONNEMENT

Le parc éolien du Golfe du Lion produira environ 110 GWh par an, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle d'un peu plus de 50 000 personnes vivant en France (environ 21 500 foyers) (sources : RTE 2017, CRE 2017, INSEE 2016)

Cette production décarbonée et respectueuse de l'environnement, par opposition aux ressources fossiles, permettra de préserver l'environnement en évitant l'utilisation d'une électricité issue de centrales polluantes et réduira de fait les émissions de CO2. Ainsi, comparativement à une centrale au fioul, le parc d'éoliennes flottantes permettra d’éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 90 000 tonnes de CO2 chaque année.

Données écologiques

UN PROJET EXEMPLAire pour l'environnement

Le projet EFGL se caractérise par sa situation exceptionnelle, au cœur du Parc naturel marin du golfe du Lion, reconnu pour la richesse de sa biodiversité mais aussi l'ambition de concilier protection de l'environnement et développement économique durable. Cette situation constitue une occasion unique d'en faire un projet exemplaire en termes de protection de l'environnement et un laboratoire d'innovations au service de la biodiversité.

Le Conseil de gestion du Parc marin a émis un avis favorable à l’unanimité en juin 2018, qui témoigne de la qualité du travail engagé entre l’équipe technique du parc, les membres de son Conseil de gestion et les porteurs du projet, pour définir les meilleures conditions d’intégration de la ferme éolienne flottante dans son environnement. 

Construit en concertation avec les acteurs locaux et respectueux de l’environnement, l’exemplarité environnementale du projet EFGL et le respect des usagers de la mer et des territoires seront un véritable atout pour l’Occitanie.

La ferme pilote bénéficie d’une concession d’utilisation du domaine public maritime. Avant la fin de l’exploitation, les maîtres d’ouvrage LEFGL et RTE réaliseront une étude portant sur l’optimisation des conditions du démantèlement et de la remise en état du site, en tenant compte des enjeux liés à l’environnement, aux usages de la mer et à la sécurité maritime. Comme le prévoit le Code de l’Environnement, tous les composants de la ferme pilote seront retirés et rapportés à terre en vue d'être réutilisés, recyclés ou éliminés, et les frais afférents sont provisionnés dès la construction de la ferme. 

 

Données techniques

UN PROJET D’AVENIR POUR L'ÉOLIEN FLOTTANT

Ce projet pilote se place au cœur de la transition énergétique. Destiné à valider les choix technologiques de l’éolien flottant en conditions réelles, il engagera l’avenir de l’éolien flottant en France et dans le monde.

Le parc sera équipé de 4 éoliennes implantées en ligne, avec des distances interéoliennes régulières d’environ 750 m. Ces distances sont dictées par la nécessité d’éviter le chevauchement des lignes d’ancrage, d’une longueur de 600 m au maximum, ainsi que par la volonté du maître d’ouvrage d’occuper une surface minimale sur le domaine public maritime.

Les équipements de la ferme pilote sont inclus dans quatre cercles de 1 200 m de diamètre centrés sur chacune des quatre éoliennes. La superficie associée est de 3,6 km², et la profondeur d’eau est comprise entre 68 m et 70 m.

Le plan de fabrication et d’assemblage des flotteurs sera basé sur le site d’Eiffage Métal à Fos-sur-Mer. Les flotteurs seront ensuite remorqués vers Port-La Nouvelle, port retenu comme base industrielle et logistique, notamment pour l’assemblage du couple flotteur-éolienne et la réception des différents éléments constituant la ferme, avant leur acheminement en mer sur le site d’implantation du projet pilote    

LE FLOTTEUR WINDFLOAT, UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE

L’éolien flottant est une technologie nouvelle issue de l’industrie pétrolière qui permet une installation à des profondeurs allant de 70 mètres jusqu’à plusieurs centaines de mètres, ce que ne permet pas la technologie actuelle des éoliennes posées en raison du coût et des contraintes techniques. L'éolien flottant ouvre donc des espaces d'exploitation beaucoup plus importants.

Un autre avantage des éoliennes flottantes est leur facilité d’installation : elles ne nécessitent pas de fondations fixées au sol et n'ont pas recours à des navires spécialisés comme l’éolien posé. La plupart des opérations sont réalisées au port comme l’installation de l’éolienne sur le flotteur. Celle-ci est ensuite remorquée sur site pour être ancrée et connectée au câble de puissance par le biais de câbles dynamiques.   

Elle présente également l’avantage de capter les vents du large plus forts et plus réguliers.   

La ferme pilote EFGL sera constituée de 4 flotteurs de technologie WindFloat, conçus par la société Principle Power et construits par Eiffage. La solution retenue est celle d’un flotteur semi-submersible largement adopté dans le milieu de l’offshore pétrolier pour ses qualités de tenue en mer.

Le flotteur est constitué de 3 colonnes cylindriques reliées par des tubes. Le mât de l’éolienne est situé dans le prolongement de l'une des colonnes. Chaque colonne intègre un ballast passif, et un ballast actif, pour la stabilité d'ensemble du flotteur. Les ballasts actifs permettent la répartition de l’eau entre les 3 colonnes afin de compenser les variations de poussée de la turbine.

La masse estimée d’un flotteur est de l’ordre de 1 600 à 2 000 tonnes, et sa hauteur totale est d’environ 25 m, dont 14 m dans l’eau. Aucune peinture antifouling n’est prévue sur les flotteurs, ce qui favorisera le développement d’une biomasse marine sur ces derniers. Le système d’ancrage est composé de seulement trois lignes d’ancrage par flotteur, d’une longueur maximale de 600 m.

UNE TECHNOLOGIE ÉPROUVÉE PENDANT 5 ANS AU PORTUGAL

Le projet EFGL a retenu la technologie de flotteur WindFloat. Conçu par Principle Power, ce flotteur a été testé pendant 5 ans au large de Aguçadoura au Portugal entre 2011 et 2016. Connecté au réseau électrique, le prototype a parfaitement fonctionné en termes de production d’électricité mais aussi de résistance de la structure à un environnement parfois difficile (forts vents, vagues jusqu’à 17m de hauteur).

RACCORDEMENT & MAINTENANCE

Pour raccorder ce parc éolien au réseau existant, RTE va créer une liaison électrique sous-marine d’une longueur de 18 km et une liaison souterraine sur 3,5 km jusqu’au poste électrique situé sur la commune de Saint-Laurent-de-la-Salanque. Les éoliennes de la ferme seront raccordées en série. L’électricité générée par chaque éolienne, sous une tension de 66 kV, sera acheminée par les câbles inter-éoliennes jusqu’au flotteur de la première éolienne de la ligne sur lequel la jonction avec le câble d’export sera réalisée. C’est donc au niveau de l’éolienne la plus proche de la côte, dite éolienne de tête, que s’effectuera la livraison en mer de l’électricité.

Chaque éolienne est équipée d’un système de contrôle permettant son fonctionnement de manière automatique. Celui-ci est constitué de contrôleurs, de capteurs et d’actionneurs permettant de réguler l’éolienne quelles que soient les conditions extérieures. Les paramètres mesurés par les capteurs sur l’éolienne sont envoyés à terre au centre de supervision et de contrôle, afin qu’un opérateur s’assure à tout moment (24h/24, 7j/7) du bon fonctionnement de l’éolienne.

Elle est également équipée d’un système indépendant de sécurité qui permet de l’arrêter en cas de dysfonctionnement.

La maintenance courante des turbines, préventive et corrective, sera effectuée par une équipe technique qui se rendra sur les éoliennes avec un navire de transfert à partir du port de maintenance de proximité. Des inspections périodiques seront réalisées sur les systèmes d’ancrage et sur les flotteurs par plongeurs et robots sous-marins. Le raccordement sous-marin sera, quant à lui, surveillé périodiquement par sondeurs et/ou sonars. 

Données économiques

UNE NOUVELLE FILIÈRE ÉCONOMIQUE EN OCCITANIE

Les entreprises de la façade méditerranéenne seront largement sollicitées pour les phases de conception et de chantier : près de 400 emplois directs et indirects prévus. Le flotteur semi-submersible est par exemple conçu par PRINCIPLE POWER à Aix-en-Provence et sera construit à Fos-sur-Mer par EIFFAGE, leader de la construction métallique. Par ailleurs, Port-La Nouvelle a été choisi comme base logistique et industrielle pour notamment l’assemblage des éoliennes sur les flotteurs. 

Les travaux de construction du projet EFGL et de son raccordement électrique contribueront ainsi à dynamiser l’industrie et à faire émerger un nouveau pôle économique et technologique régional au vu notamment de la nouvelle opportunité de développement de pôles d’activité dédiés aux énergies renouvelables offerte pour le port voisin de Port-La Nouvelle. 

Comme pour la phase de construction du projet, l’exploitation de la ferme pilote sera à l’origine d’une dynamisation des filières industrielles locales notamment du fait de la création de près d’une quarantaine d’emplois, directs et indirects, (dont une vingtaine en région Occitanie) dédiés notamment aux opérations de maintenance de la ferme pilote avec une activité plus importante en été qu’en hiver compte tenu des conditions météo-océaniques. 

L’exploitation de la ferme pilote pourrait également générer des emplois locaux notamment pour les ports situés à proximité directe et pressentis comme port de base pour ces opérations. Ils disposent en effet des capacités et infrastructures d’accueil nécessaires pour accueillir la base d’opération et de maintenance. Le port de Port-La Nouvelle sera utilisé pour certaines opérations spécifiques de maintenance lourde nécessitant des espaces portuaires plus importants.

Le projet viendra consolider la filière industrielle de l’éolien en mer en valorisant les savoir-faire locaux et régionaux (région Occitanie et région Sud).

D’ores et déjà, près d’une quinzaine d’entreprises régionales sont ou ont été sollicitées pour intervenir sur le Projet durant les phases d’études et de développement.

Chronologie

UNE MISE EN SERVICE PRÉVUE POUR FIN 2021

 

 

Ce projet est porté la société de projet Les Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion (LEFGL), en charge de l’installation et de l'exploitation de la ferme pilote EFGL.

LEFGL réunit les compétences complémentaires des sociétés ENGIE Green France (filiale du groupe ENGIE), EDP Renewables Europe S.L. (détenue à 100% par EDP Renewables) et Eolien en Mer Participations (filiale de la Banque des Territoires, Groupe Caisse des dépôts), respectivement actionnaires à 45%, 35%, et 20% de la société de projet LEFGL.

ENGIE, EDPR et la Banque des Territoires disposent d’une solide expérience dans le domaine de l’éolien en mer et travaillent déjà ensemble sur les 2 projets éoliens en mer, dont RTE assure également le raccordement au Réseau Public de Transport d’électricité.

ENGIE

ENGIE est un groupe mondial de référence dans l’énergie bas carbone et les services. Pour répondre à l’urgence climatique, son ambition est de devenir le leader mondial de la transition zéro carbone de ses clients, notamment les entreprises et les collectivités territoriales. ENGIE s’appuie sur des métiers clés (renouvelables, gaz, services) pour proposer des solutions compétitives clés en main.

Avec ses 160 000 collaborateurs, ses clients, ses partenaires et ses parties prenantes, ENGIE est une communauté d’Imaginative Builders, engagés chaque jour pour un progrès plus harmonieux.

Chiffre d’affaires en 2018 : 60,6 milliards d’euros. Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices financiers (CAC 40, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe) et extra-financiers (DJSI World, DJSI Europe et Euronext Vigeo Eiris - World 120, Eurozone 120, Europe 120, France 20, CAC 40 Governance).

ENGIE compte 5 700 collaborateurs en Région Occitanie répartis sur 21 filiales, dont 3 dédiées à 100 % aux énergies renouvelables. Quatrième employeur privé de la région, le groupe est présent dans le domaine des énergies renouvelables via ses filiales ENGIE Green, la Société Hydro-Electrique du Midi (SHEM) et la Compagnie Nationale du Rhône (CNR).

ENGIE Green, qui pilote au sein d’ENGIE le développement du projet éolien flottant, est présente dans la région à travers ses agences de Montpellier et de Rivesaltes.

EDP Renewables (EDPR)

EDP Renewables est un leader mondial dans le secteur des énergies renouvelables et le 4ème producteur mondial d’énergie éolienne.

Reconnu pour l’expertise de ses équipes et son excellence opérationnelle, EDPR exploite plus de 11 GW répartis dans 14 pays.

EDPR est la filiale renouvelable d’Energias de Portugal (EDP), producteur et fournisseur d’électricité international priorisant l’innovation, le développement durable et la création de valeur. EDPR fait partie du Dow Jones Sustainability Indices depuis 13 années consécutives.

Plus d’informations sur : https://www.edpr.com/en 

EDPR a signé un mémorandum d'accord avec ENGIE pour la création d'une joint-venture à 50/50 dans le secteur de l'énergie éolienne offshore. La nouvelle société deviendra l'un des cinq plus grands opérateurs d'énergie éolienne offshore et sera opérationnelle fin 2019.

La Banque des Territoires

Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires.

Porte d’entrée client unique, elle propose des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques. Elle s’adresse à tous les territoires, depuis les zones rurales jusqu’aux métropoles, avec l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales.

La Banque des Territoires est déployée dans les 16 directions régionales et les 35 implantations territoriales de la Caisse des Dépôts afin d’être mieux identifiée auprès de ses clients et au plus près d’eux.

Données financières

Pour accéder aux données financières veuillez

France 3 Languedoc-Roussillon nous a rendu visite à Leucate ! 4/11/2019

Retrouvez les équipes d'Enerfip et d'EFGL près de chez vous ! 22/10/2019

ATTENTION, compte-tenu de l'alerte météo en cours, le rendez-vous du mercredi 23 octobre au Barcarès est annulé. 

 

Afin de répondre à vos questions sur le projet et la collecte, les équipes d'Enerfip et d'EFGL vous donnent rendez-vous prochainement au Barcarès et à Leucate :

Pour accéder à des informations plus détaillées sur la vie du projet, n'hésitez pas à vous rendre sur le site des Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion.

 

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.
Commentaire laissé par Richard A. le 06/11/2019 à 08h24

Bonjour
Pourquoi ce projet de financement participatif, ouvert aux habitants limitrophe ne profite pas d'un taux d'épargne plus avantageux comme il se pratique souvent dans d'autres région. Merci pour la réponse

Réponse par un administrateur le 06/11/2019 à 10h01

Bonjour Richard,
En vous connectant, vous avez sans doute constaté que le taux proposé pour cette collecte est très attractif, au-dessus de la moyenne du marché.
Si vous comparez à d'autres projets d'éoliens off-shore que nous avons proposés au printemps, vous verrez qu'ils sont très différents notamment s'agissant de leur stade de développement, de leur finalité et surtout des risques inhérents au projet.
Aussi, nous pouvons dire que ce taux est une belle opportunité proposée par le développeur pour impliquer les citoyens dans le développement de cette énergie marine en Occitanie.
Bonne journée.

Commentaire laissé par Rémi S. le 23/10/2019 à 11h31

Bonjour,
Le modèle de turbine est-il défini ? si oui lequel, sinon quelle puissance et rotor envisagés ?
Merci

Réponse par un administrateur le 24/10/2019 à 11h01

Bonjour Rémi,
Le projet prévoit l’installation d’un parc pilote de 4 éoliennes d’une puissance unitaire de 6 MW environ. Elles seront assemblées sur des structures flottantes en acier et installées à environ 16 km des côtes. EFGL a anticipé l’étude de différentes options de modèles de machines qui garantissent de maintenir le rythme de développement du projet et le respect des engagements du porteur de projet. Ce travail est en cours de finalisation. L’enjeu technologique de cette phase pilote de l’éolien flottant réside avant tout dans la technologie du flotteur. EFGL est confiant dans cette technologie, fort du retour d’expérience de 5 années de test du prototype WindFloat au large du Portugal, et de l’installation en mer récente d’une des 3 éoliennes flottantes du projet WindFloat Atlantic, dont la mise en service est prévue d’ici cette fin d’année.
Bonne journée.

Commentaire laissé par Patrick U. le 17/10/2019 à 10h27

Bonjour,
quel est la rentabilité évalué pour les investisseurs non institutionnels (petits porteurs) sur ce projet ?
Merci

Réponse par un administrateur le 21/10/2019 à 12h25

Bonjour Patrick,
Les données financières sont maintenant accessibles. En vous connectant, vous aurez accès au taux très attractif qui est proposé sur cette collecte.
En revanche, cette collecte étant d'abord réservée aux riverains, il vous faudra attendre la fin de l'année pour investir si vous n'avez pas de résidence en Occitanie.
Bonne journée.