En construction

Économie d'énergie

Obligations simples

LibertyInvestissez votre épargne dans un projet européen d'efficacité énergétique !

Taux d'intéret fixe*7%/an
Durée du prêt2 ans 
Collecte terminéeSuccès 
Investissement min10 € 
Investissement max1 420 000 €
Valeur unitaire10 € 

------- Collectés

1 420 000 € Plafond

100% Collecté

1 420 000 € Objectif


Être rappelé


Avantages

  • Participez à l’optimisation énergétique d’une entreprise pour réduire leur consommation d’énergie
  • Une solution de financement innovante et un chiffre d'affaire récurrent avec un contrat de performance énergétique de 5 ans
  • Une entreprise cliente ayant une stratégie de réduction des émissions de gaz carbonique de leur système de production
  • Une entreprise cliente solide, (évaluation par une société de notation de crédit)

Risques

  • Risque crédit client
  • Risque de refinancement bancaire

Frais

Production annuelle 11 720 000 kWh

L'ESSENTIEL

INVESTISSEZ DANS L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE !

FINANCEMENT DU PROJET DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DE LIBERTY

Société spécialisée dans l’efficacité énergétique, APONERGY propose ses services aux entreprises qui consomment d'importantes ressources en énergie. Équipements industriels de production de froid, chauffage, vapeur, éclairage, récupération de chaleur, isolation, régulation, gestion informatique de l’énergie, cogénération... APONERGY développe, finance et réalise des projets d'économie d’énergie pour permettre aux entreprises d'améliorer leur gestion énergétique sur le long terme.

L’efficacité énergétique est un principe structurant de la transition énergétique, et les économies d’énergies qui pourraient être réalisées dans les entreprises sont souvent colossales. APONERGY travaille depuis plus de 15 ans dans plusieurs pays européens, avec la volonté de privilégier pour ses projets les pays dans lesquels les outils industriels nécessitent des rénovations importantes. Aujourd'hui, elle souhaite proposer aux citoyen·nes de participer au financement du projet de performance énergétique de Liberty.

LIBERTY est le 8ème producteur mondial d’acier. Présent dans le monde entier, il réalise un chiffre d’affaires de 20 milliards de dollars et fait partie des industriels du top 10 de la production d’acier, au même titre qu’ARCELORMITTAL ou BRITISH STEEL. Groupe Britannique, LIBERTY possède également quatre sites en France, dont deux acquis cet été - France Rails industry et les Fonderies d’Ascoval -, et le siège mondial d’activité de sa branche aluminium se trouve à Paris.

Le projet concerne une usine de sidérurgie appartenant au groupe LIBERTY, et consiste à améliorer la performance énergétique du site en modernisant l'une de ses stations de décalaminage. Deux des pompes haute pression existantes seront remplacées par des pompes nouvelle génération équipées de variateurs de vitesse, ce qui impliquera une énorme réduction de leur consommation d’énergie. Grâce à ces aménagements, la consommation électrique de l’usine sera réduite de 5,86 kWh par tonne d’acier, soit un total de 11 720 000 kWh d'économies énergétiques chaque année - ce qui représente 661 200 € d'économies par an.

L’efficacité énergétique consiste en une optimisation de la consommation d'énergie. Cette recherche de performance passe par la mise en place de processus et d'outils plus efficaces, qui consomment le moins d'énergie possible pour un service rendu identique - voire supérieur. Elle vise à réduire les coûts écologiques, économiques et sociaux, et s'inscrit dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

 

LA COLLECTE

POURQUOI INVESTIR ?

PLACER UNE PARTIE DE SON ÉPARGNE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

A travers cette campagne de financement participatif, APONERGY souhaite associer les citoyen·nes à la transition énergétique mondiale, en leur proposant de placer une partie de leur épargne directement dans le projet de performance énergétique de Liberty.

En 2007, le Conseil européen souligne l'importance de l'efficacité énergétique et définit comme objectif d'économiser 20% de la consommation énergétique de l'Union Européenne par rapport aux projections pour l'année 2020. Participer au financement du projet de performance énergétique de Liberty, c’est l’opportunité pour chaque citoyenne et citoyen de s’informer et de s’investir à son échelle dans le développement de solutions d'économie d'énergie, en contribuant collectivement et directement aux objectifs d'économies énergétiques de l'Europe, et à la réussite de la transition énergétique de notre planète.

Les travaux de rénovation énergétique de l'usine de Galați nécessitent un investissement total de 1 458 550 €. En plaçant 1 000 € de votre épargne dans ce projet, vous contribuez donc à une économie d'énergie de plus de 8 038 kWh par an, soit l'équivalent de la consommation électrique d’un foyer français* pendant près de 2 ans !

*consommation électrique par foyer - 4 679 kWh (données CRE, 2016)


MODALITÉS D'INVESTISSEMENT

LE FINANCEMENT CITOYEN, UNE NOUVELLE SOLUTION POUR FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DE PROJETS

Pour être en mesure de mener de front le développement de l’ensemble de ses projets, APONERGY peut s’appuyer sur des solutions de financement telles que la participation citoyenne. L'objectif de cette collecte est de lui permettre de bénéficier d’une avance de fonds propres pour financer les coûts de réalisation du projet de performance énergétique de Liberty.

Par l'intermédiaire de la société projet APOSOL, APONERGY souhaite procéder à une émission d’obligations simples auprès des citoyennes et citoyens, pour un montant total de 1 480 000 €. Cette levée de fonds permettra à APONERGY d'augmenter le nombre d’opérations d’efficacité énergétique réalisées au sein des entreprises européennes.


RISQUES & SÛRETÉS

Pour ce projet, APONERGY facturera LIBERTY 381 655 € par an, pendant les 5 ans qui constituent la durée du Contrat de Performance Énergétique qui les engagent. Il n’y a pas de risque de change, puisque ce contrat est établi et sera payé en euros. La société APOSOL, qui porte le projet, est domiciliée en France. Le contrat avec LIBERTY a été signé par APONERGY avec faculté de substitution, et sera apporté à APOSOL dès le démarrage de la construction.

Les nouvelles pompes seront fournies par la société Sulzer, leader européen dans le domaine, et font l'objet d'une garantie par hypothèque mobilière. L'objectif d'APONERGY est de refinancer 80% du montant de la collecte par une dette bancaire.

En plus de cette hypothèque, ENERFIP et APONERGY ont souhaité mettre en place deux sûretés supplémentaires, constituées d'un nantissement des actions de la société APOSOL et d'un nantissement du Contrat de Performance Énergétique entre APOSOL et LIBERTY. Pour en savoir plus, consultez le détail des sûretés dans le contrat d'Emission de la collecte (Annexe du Document d'Information téléchargeable).

Vous trouverez ci-après le détail des risques liés au projet, ainsi que les modalités de contrôle qui y sont associées : 

RISQUES MODALITÉS DE CONTRÔLE

➔ risque de mise en place

✔ risque porté par LIBERTY, qui porte la responsabilité de la mise en place des équipements - en cas de défaut, le contrat avec APOSOL n'est pas remis en cause

➔ risque de défauts sur le matériel, risque de perte de rendement, risque de détérioration, de dégradation, d'incendie

✔ risque porté par LIBERTY, qui porte la responsabilité d'assurer la maintenance des équipements - en cas de défaut, le contrat avec APOSOL n'est pas remis en cause

➔ risque d’un défaut de paiement de LIBERTY sur les loyers du Contrat de Performance Énergétique

✔ LIBERTY est un client très solide de par sa taille - multinationale -, noté 6/10 sur l’étude Coface
✔ audit des comptes de LIBERTY et hypothèque sur le matériel

➔ risque de conformité sur le Contrat de Performance Énergétique

✔ audit du Contrat de Performance Énergétique réalisé par un avocat franco-roumain
✔ le CPE reste un contrat standard européen

➔ risques liés à la situation financière d'APOSOL, risque de non-obtention du refinancement bancaire

✔ partenariats avec les banques bien rodés
✔ demande d’une lettre d’intention auprès de la banque

➔ risque de change (les actifs sont situés en Roumanie, dont la monnaie est le Leu)

✔ la société est domiciliée en France, et les actifs sont situés en Europe
✔ le contrat est en euros
✔ recours à un conseil juridique franco-roumain

 

LE PROJET

OPTIMISER LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DE L'USINE DE GALAțI

UN SITE DE SIDÉRURGIE AU SUD-EST DE LA ROUMANIE

L’usine de Galați est aujourd’hui le plus important site de production d’acier du groupe GFG-LIBERTY. Localisée au sud-est de la Roumanie, elle compte plusieurs hauts fourneaux, laminoirs et autres services de fabrication, pour une capacité de production de deux millions de tonnes d’acier.

Elle fait partie des 740 millions d'euros d'actifs appartenant à ARCELORMITTAL rachetés par LIBERTY en juillet 2019, et fabrique une grande variété de produits laminés (plaques, bobines, tôles galvanisées et produits prélaqués) et d’équipements tubulaires soudés (utilisés pour le transport d’huile, gaz ou autres fluides). Elle fournit les Balkans, la Roumanie et l’Europe dans bon nombre de secteurs tels que la construction - terrestre et navale -, les récipients à pression ou encore l’automobile. Avec 1 700 clients de par le monde et plus de 5 100 personnes salariées, elle est également le premier employeur de l’est de la Roumanie.


REMPLACEMENT DE POMPES HAUTE PRESSION AVEC VARIATEURS DE VITESSE

Le projet consiste en la modernisation d'une station de décalaminage de l’usine par le remplacement de deux pompes à haute pression et par l’installation de variateurs de vitesse.

Le rôle de la station n°4 est de fournir de l’eau pour le processus de décalaminage* des plaques d’acier. Ses pompes haute pression délivrent une eau à 120 bars pour nettoyer les surfaces des plaques d’acier qui ont été précédemment étirées en laminoir**.

La station compte aujourd’hui cinq pompes, dont l’état d’usure avancé implique d’utiliser trois pompes - au lieu de deux - pour assurer le flux d’eau nécessaire au décalaminage. Si l’usure des pompes ne permettait pas de maintenir un niveau de pression minimum pour assurer la qualité du processus, la seule solution serait de réduire le débit - ce qui aurait un impact non négligeable sur la productivité de l’usine.

Par ailleurs, les sources d’énergie existantes ne permettent pas une utilisation optimale des moteurs de pompes, qui sont soumis à un risque d’usure prématurée à chaque démarrage. Afin de les préserver, les pompes ne sont donc désormais plus mises à l'arrêt lors des interruptions éventuelles de l’activité de l’usine, ce qui induit une surconsommation d'électricité.

*la calamine est un mélange d'oxydes de fer qui se dépose sur les pièces en acier lorsqu'elles sont chauffées à haute température. La formation de calamine est inévitable dans les opérations de sidérurgie - notamment le laminage -, et l’on doit alors procéder à un décalaminage régulier, par impact d'air ou d'eau.

**le laminage est un procédé qui permet de réduire l’épaisseur d’un matériau par une compression entre les deux cylindres rotatifs qui composent le laminoir.


DES ÉCONOMIES DE GRANDE ENVERGURE 

Afin d’assurer la pérennité de la station, deux des pompes haute pression existantes seront donc remplacées par des pompes nouvelle génération équipées de variateurs de vitesse. L’objectif principal de ce dispositif est de pouvoir contrôler la vitesse du moteur des pompes, ce qui impliquera une énorme réduction de leur consommation d’énergie, ainsi qu’une réduction des défaillances, des pannes et de l’activité de maintenance, et un allongement de la durée de vie des moteurs.

Grâce à ces aménagements, la consommation électrique de l’usine sera réduite de 5,86 kWh par tonne d’acier - 4,44 kWh/tonne grâce à l’utilisation de deux pompes au lieu de trois, et 1,42 kWh/tonne grâce à l’installation de variateurs de vitesse -, soit un total de 11 720 000 kWh d'économies énergétiques chaque année, ce qui représente 575 000 € d’économies par an. Par ailleurs, la modernisation des pompes permettra de réduire de 1,5% le taux de non-conformité des produits fabriqués, ce qui économisera 300 tonnes d’acier chaque année - soit 67 500 € par an. Elle permettra également de réduire les coûts de maintenance de 18 000 € par an. Le gain total attendu - énergétique et économique - est donc de 661 200 € chaque année.

Les pompes seront fournies par la société SULZER, leader européen dans le domaine. Les variateurs de vitesse, quant à eux, seront fournis par SIEMENS. Les deux anciennes pompes seront conservées, et pourront être utilisées comme pièces de rechange pour les nouvelles pompes. L’installation des équipements, quant à elle, sera effectué par des entreprises locales. Ce changement de pompes sur le premier laminoir est la première étape d’un programme de modernisation qui permettra de réduire significativement les consommations énergétiques. Par ailleurs, le même type de rénovation est également en cours de développement sur un autre laminoir de l’usine.

 

UNE ENTREPRISE ENGAGÉE POUR UNE INDUSTRIE DURABLE

LIBERTY & LE GROUPE GFG-LIBERTY

L'usine de Galați appartient au groupe mondial de production d'acier LIBERTY, qui compte parmi les dix premiers opérateurs de métallurgie dans le monde. Basé à Londres, LIBERTY produit de l’acier à partir de matières premières recyclées, et emploie 30 000 personnes dans plus de 200 sites répartis sur quatre continents.

La stratégie de LIBERTY pour ses usines met l’accent sur trois aspects : améliorer la qualité de ses produits et services, protéger l’environnement, et favoriser l’emploi des jeunes dans les équipes locales. Le groupe soutient également activement la population locale, notamment par le biais de sponsoring de projet dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

LIBERTY fait elle-même partie du groupe GFG-LIBERTY, qui rassemble une partie des plus grandes ressources industrielles, naturelles et financières mondiales au sein de trois marques principales - LIBERTY (sidérurgie), ALVANCE (aluminium) et SIMEC (énergies renouvelables). Ces trois entreprises indépendantes sont unies par des valeurs et un objectif communs : créer un avenir durable pour l'industrie et la société.

Leader de l'industrie durable, le groupe GFG-LIBERTY emploie 35 000 personnes dans 30 pays et a un chiffre d'affaires de 20 milliards de dollars. Il a par ailleurs récemment installé en France le siège mondial d’activité de sa branche aluminium. Son objectif principal est la pérennité, tant économique qu’environnementale, et il s’est donné pour mission de devenir neutre en carbone d'ici 2030.

Un acier neutre en carbone d’ici 2030

Comment imaginer la vie moderne sans acier ? Ingrédient essentiel à la croissance et la prospérité de notre société - que ce soit dans les bâtiments, les ponts, les voitures ou les avions et jusqu’à tous les objets de la vie quotidienne que nous tenons pour acquis -, l’acier est partout autour de nous. C’est un des composants de notre vie de tous les jours, rendant possible notre mode de vie actuel et l’améliorant de mille façons. C’est également un élément vital de l’économie circulaire, puisqu’il est l’un des seuls matériaux au monde recyclable à l’infini.

Pourtant, la majorité de l’acier est créée au moyen de hauts fourneaux, qui émettent en moyenne 1,89 tonnes de dioxyde de carbone pour chaque tonne d’acier fabriquée ; et notre propre entreprise est responsable de 7 à 9% des émissions directes mondiales dues à l’utilisation de combustibles fossiles. Il paraît dès lors évident que nous devons relever ce défi de manière urgente, collaborative, et en explorant activement toutes les options - à la fois sur le court et le long terme - qui s’offrent à nous.

L’une des façons par lesquelles nous pouvons, en tant qu'entreprise, tenter de réduire nos émissions, est de réutiliser ce qui a déjà été créé. A LIBERTY, plutôt que de fabriquer tout notre acier à partir de matériaux vierges, nous avons cherché à développer cette opportunité en basant notre processus de fabrication - nommé GREENSTEEL - sur le recyclage de ferraille, dans des fours alimentés en énergie non-fossile.

Je suis convaincu que dans les mois et les années à venir il y aura encore de nouvelles opportunités et de nouvelles technologies qui nous permettront de réduire notre impact sur la planète. L’hydrogène en tant que source d’énergie, par exemple, était encore considéré il y a peu comme étant trop difficile à exploiter d’un point de vue technique et économique. Mais la technologie a franchi un cap, et il est aujourd’hui possible d’envisager à moyen terme d’utiliser l’hydrogène, l'élément chimique le plus abondant de l’univers, pour produire de l’acier.

Dans un monde où la technologie progresse à grands pas, je ne doute pas que nous verrons bientôt émerger d'autres innovations que nous pourrons exploiter, autant pour la fabrication de l’acier que pour la production d’énergie renouvelable. En gardant ceci à l’esprit, nous sommes déterminés à concentrer nos efforts sur notre propre technologie GREENSTEEL, et à travailler avec nos pairs - organismes industriels et universitaires -, pour devenir une entreprise neutre en carbone d’ici 2030.

Cela ne signifie pas que nous ne produirons plus aucune émission, ou qu’une seule et unique source nous fournira l’énergie nécessaire à l’ensemble de nos activités. Si j’ai appris une seule chose de ma longue carrière dans l’acier, c’est que seul un modèle mixte peut fonctionner - nous aurons toujours de hauts fourneaux conventionnels, que nous remplacerons au fur et à mesure par des fours électriques à arc et par de nouvelles technologies existant d’ores et déjà de par le monde. Pour autant, la production d'acier responsable reste au coeur de nos préoccupations, et nous poursuivrons nos efforts vers une nouvelle façon de fabriquer un acier neutre en carbone.

Réaliser un changement aussi radical ne sera pas facile. Mais si nous réussissons, les retombées économiques et sociales seront immenses, et l’impact environnemental révolutionnaire. En tant qu’entreprise responsable, l’héritage que nous transmettons aux générations futures est tout aussi important pour nous que notre résultat financier. LIBERTY n’a pas seulement pour objectif de produire un acier de haute qualité, mais également d’être un acteur du changement de l'industrie. ❞

Sanjeev Gupta, directeur exécutif de LIBERTY

voir le texte original


DES PERSPECTIVES DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE SUR LE LONG TERME

Le groupe LIBERTY a engagé un plan ambitieux en vue de produire de l’acier « vert » dans ses différentes usines du monde, et APOENERGY souhaite l'accompagner dans ce projet. S'appuyant sur ces premières opportunités, elle envisage donc de développer avec LIBERTY un partenariat pour l’ensemble de ses usines d’Europe - voire du monde.

Récupération d’énergie sur les hauts fourneaux, arrêt de fours à charbon, optimisation des consommations électriques et des éclairages, remotorisation de locomotives diesel en locomotives électriques… APOENERGY développe actuellement plusieurs projets d’efficacité énergétique avec LIBERTY. Elle co-développe également avec QUADRAN INTERNATIONAL un projet de production d’électricité photovoltaïque et éolienne - respectivement pour 120 MWc et 60 MWc - en autoconsommation pour les usines de LIBERTY, et des travaux d’efficacité énergétique en France sont envisagés avec l'usine sidérurgique de Dunkerque.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

OPTIMISER LES ÉQUIPEMENTS ET LES USAGES POUR RÉDUIRE LA CONSOMMATION D'ÉNERGIE

La France, et plus globalement l’Union européenne, sont confrontées à des défis sans précédent qui découlent de la raréfaction des ressources énergétiques, de l’augmentation des prix de l’énergie, de l’accélération du phénomène de précarité énergétique et de la nécessité de lutter contre le changement climatique et donc de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

L’efficacité énergétique - c'est-à-dire l’ensemble des technologies et pratiques qui permettent de diminuer la consommation d’énergie tout en conservant le même service final - est un des principes fondateurs de la loi sur la transition énergétique. En 2007, l’Union européenne s’est fixé comme objectifs d’ici à 2020 une réduction de 20% des gaz à effet de serre, l’augmentation de la place des énergies renouvelables à 20% et une réduction de la consommation d’énergie de 20%. Si ces objectifs sont atteints, l’Union Européenne économisera 368 millions de tonnes d’équivalent pétrole d’énergie et 193 milliards d’euros.

L’énergie est responsable de près de 80% des émissions de gaz à effet de serre. En optimisant les équipements et les usages, nous utilisons moins d’énergie et nous réduisons du même coup les émissions polluantes, protégeant ainsi l’environnement. La sécurité de l’approvisionnement en énergie se trouve également renforcée par la réduction de la consommation et par la limitation des importations énergétiques.

Au-delà de la préservation de notre environnement, le passage à une économie utilisant plus efficacement l’énergie devrait également accélérer la diffusion de solutions technologiques innovantes et renforcer la compétitivité de l’industrie française et européenne, stimulant la croissance économique et créant des emplois de haute qualité dans plusieurs secteurs liés à l’efficacité énergétique. 

 

Permanence d'information à distance 20/10/2020

Le porteur de projet Aponergy et Enerfip ont répondu à vos questions en vidéo-conférence. Regardez ou re-regardez la vidéo pour mieux comprendre cette collecte. 

 

Commentaires sur le projet

Vous devez être connecté et avoir validé votre adresse email pour pouvoir laisser un commentaire.

Commentaire laissé par Serge B. le 21/10/2020 à 15h19

Bonjour, vous indiquez un "risque de refinancement bancaire"..
Quelle est la nature de ce risque ? à part un remboursement anticipé du prêt et donc un manque à gagner sur nos intérêts, je ne vois pas...
Merci de votre réponse

Réponse par un administrateur le 22/10/2020 à 12h05

Le risque principal lié à cette collecte est de ne pas obtenir le prêt bancaire dans les 2 ans de la vie des obligations puisqu'il s'agit d'un bridge (= prêt relais). Plusieurs banques sont déjà positionnées sur le dossier, et Aponergy s'est montré rassurant sur ce point. Afin de limiter les risques, nous avons mis en place un nantissement des titres d'Aposol et des créances au titre du CPE.
Le remboursement anticipé est envisageable en effet. Dans ce cas, vous toucherez votre capital plus tôt et bien sur vous ne toucherez pas les intérêts des capitaux récupérés. Il vous faudra trouver un autre projet sur la plateforme !

J'espère avoir répondu à votre question.
Bien cordialement,
Pauline

Commentaire laissé par Eric B. le 21/10/2020 à 12h36

Bonjour,
Petite erreur dans l'onglet données financières pour APOSOL, les 70 k€ ne sont pas l'EBE mais le RBE (après amortissements).
Peut-on avoir quelques infos financières sur APOENERGY pour connaitre sa solidité financière et son efficacité économique ?

Réponse par un administrateur le 22/10/2020 à 12h15

Bonjour Eric,

Merci pour votre vigilance, c'est en effet le RBE qui est présenté dans ce tableau. C'est désormais modifié. Concernant Aponergy, vous pourrez trouver les données dans l'onglet Porteur de Projet.

Bonne journée,
Pauline

Commentaire laissé par un administrateur le 20/10/2020 à 17h57

Bonjour à tous,

Vous trouverez dans les actualités du projet la vidéo du webinar d'hier soir avec le porteur de projet. N'hésitez pas à la regarder pour mieux le comprendre et trouver les réponses à vos questions.

Bonne soirée,
Pauline

Commentaire laissé par Luc C. le 19/10/2020 à 22h36

Bonjour,
La société Liberty étant anglaise, y a t il des impacts d'un brexit sans accord européen sur ce placement ? et si oui lesquels ?

Réponse par un administrateur le 22/10/2020 à 11h20

Bonjour Luc,

Le brexit ne devrait avoir aucun impact sur ce projet puisque les contrats sont en euros et sont passés avec l'usine qui est en union européenne.

Commentaire laissé par un administrateur le 16/10/2020 à 15h20

Bonjour à tous,

Afin de répondre à l'ensemble de vos questions, je vous invite à vous inscrire au webinar (une conférence en ligne) de lundi prochain 19 octobre à 18h00. Aponergy et Enerfip vous parlerons du projet et de la collecte.
Pour s'inscrire rendez-vous sur : https://app.livestorm.co/enerfip/liberty

A lundi !

Pauline

Commentaire laissé par Sylvain B. le 15/10/2020 à 17h23

Un projet qui me parait pertinent.
On nous indique la quantité d'énergie économisée, mais peut on aussi connaître l'économie de CO2 que ce-là représente ?
J'espère que l'on verra d'autres projets comme celui là mais de préférence en France ;-)

Réponse par un administrateur le 21/10/2020 à 12h14

Bonjour Sylvain,

L'économie de CO2 sera de 90 tonnes par an.

Commentaire laissé par Jacques M. le 15/10/2020 à 09h38

Bonjour,
Peut-on avoir plus de données financières précises sur cette prochaine collecte de fonds: obligations sur quelle durée, actions... périodicité des intérêts et remboursement du capital ?

Commentaire laissé par Damien S. le 15/10/2020 à 08h25

bonjour, quel sera le taux d'interet pour les obligations simples svp?

Commentaire laissé par Christian G. le 14/10/2020 à 21h45

Bonjour,
Je n'ai pas trouvé la forme de l'emprunt : obligations, obligations convertibles, actions. Taux ? Durée ?
Merci
Christian Glaize

Commentaire laissé par Christian J. le 14/10/2020 à 21h28

Pourquoi la société liberty ne fait pas l'investissement elle même et passe par api Energy qui prend forcement une partie des gains pour se rémunérer?

Réponse par un administrateur le 22/10/2020 à 11h27

Bonjour Christian,
La société ne fait pas l'investissement elle-même car les industriels n'engagent généralement pas leurs fonds propres et leur ressources humaines sur ce type de projet et recourent à des tiers spécialisés comme Aponergy, qui gèrent de manière optimisée toute l'opération et le financement. Ce qui permet à l'industriel de se concentrer sur son métier .

Je me permets également de répondre à Olivier dans la foulée.
Les emprunts bancaires sont plus attractifs une fois l'actif en place, notamment sur la durée (ce qui réduit bcp les charges financières de remboursement).

J'espère avoir répondu à vos questions.

Bonne journée,
Pauline

Réponse par Olivier M. le 19/10/2020 à 19h22

Question très pertinente . Puisqu'il y aura financement par emprunt bancaire dans 2 ans, à des taux bien plus faibles, pourquoi ne pas emprunter tout de suite?



Assistance