Logo
Centrale à biomasse

L'énergie biomasse : qu’est-ce que c’est ?

Deuxième source d’énergie renouvelable dans le monde, la biomasse permet de produire de la chaleur et de l’électricité grâce à la combustion de matières organiques d’origine végétale ou animale.

Contrairement aux énergies fossiles comme le pétrole ou le gaz, la biomasse est pratiquement inépuisable si elle est produite de façon durable et respectueuse de l’environnement. Issue des milieux marins, des parcs, des industries ou même de l’élevage, elle se présente sous trois formes différentes :

  • Les liquides : huiles végétales, bioalcools
  • Les solides : pailles, copeaux, bûches
  • Les gazeux : méthane principalement

Aujourd’hui, le bois représente une part importante de la biomasse mais on y trouve également des huiles et la catégorie des biogazs.

Centrale biomasse : les différents procédés thermiques

Il existe différents procédés thermiques pour transformer la biomasse en énergie.

  • La combustion
  • La gazéification : La gazéification est un processus qui permet de convertir des matières carbonées ou organiques en un gaz pouvant être utilisé comme combustible. Elle consiste à décomposer un solide (charbon, bois, paille, matière organique) en présence d’un gaz réactif (air, vapeur d’eau, oxygène pur, hydrogène) pour obtenir un produit gazeux appelé biogaz pouvant être utilisé comme combustible

Produire de l’énergie grâce au procédé biochimique (méthanisation)

Le procédé biochimique (méthanisation) est également utilisé par les centrales biomasse. Dans ce cadre, les matières organiques telles que les déchets ménagers, les papiers et cartons, le fumier et lisier d’animaux ne sont pas brûlées par la centrale mais fermentées dans ce qu’on appelle un digesteur. On obtient alors un biogaz principalement composé de méthane. Sa combustion peut permettre de produire de l’électricité et de la chaleur.

Enjeux et avantages

Une centrale biomasse ne manque pas d’avantages : elle offre une excellente solution de recyclage des déchets tout en permettant une transition régulière jusqu’à une certaine indépendance énergétique.

Elle est également respectueuse de l’environnement car elle rejette une quantité de CO2 équivalente à celle que les végétaux ont utilisé durant leur période de croissance. On parle alors d’un bilan carbone neutre.

Ces déchets, voués à se renouveler de manière régulière, sont disponibles partout et assurent la fiabilité et la pérennité d’une énergie qui a tous les atouts pour proposer une source régulière d’électricité et de chaleur. La méthanisation, promise à un bel avenir en France, va tout particulièrement faire l’objet d’un vaste développement sur le sol français.

Partager cet article

Les autres rubriques