Img articles 1
Enerfip - vendredi 04 mai 2018

 

Selon le dernier rapport du WWF et du Global Footprint Network, les Français creusent leur déficit écologique depuis le 5 mai. Ce jour est donc celui du dépassement. Pourquoi une telle date ? En raison du calcul de notre empreinte écologique sur les ressources naturelles. « Il faudrait 2,9 Terre si le monde entier vivait comme les Français », insiste le rapport. Quand on sait que la combustion d’énergies fossiles représente 56 % de l’empreinte carbone de la France, on comprend alors pourquoi nous vivrons à crédit durant près des deux tiers de l’année 2018.

Beaucoup mieux, c’est possible

Pour avoir une chance de repousser ce jour du dépassement français, il nous faut poursuivre dans la voie de la transition énergétique. De nombreuses solutions existent et sont d’ores et déjà rendues possibles par les citoyens. Leurs investissements dans des projets locaux d’énergies renouvelables à partir du soleil, du vent, de l’eau, des déchets agricoles, permettent de nous fournir une énergie propre.

Scénario 100 % énergies renouvelables

Au niveau mondial les énergies renouvelables ont le vent en poupe. L’an dernier de nouveaux records ont été battus en termes de nouvelles capacités installées : 32 % d’augmentation pour l’éolien, 10 % pour le solaire. Parallèlement, leurs coûts, en chute libre, sont de plus en plus compétitifs avec les énergies fossiles. L’agence Internationale pour l’Énergie Renouvelable (Irena) estime qu’en 2020, il sera moins couteux de produire de l’électricité à partir des sources d’énergies renouvelables que des sources fossiles.

Si la France apparait à la traine, les citoyens eux ne le sont pas. Ils investissent dans le développement local des énergies renouvelables à travers les outils de financement participatif comme ceux d’Enerfip.

Conscientes des enjeux et de la volonté des Français*, plusieurs collectivités ainsi que les métropoles (Rouen Normandie, Strasbourg, Grand Paris, Bordeaux) viennent de prendre des engagements 100 % renouvelables.

 


*88% des Français sont prêts à s’approvisionner en énergies renouvelables

Source : sondage IFOP/WWF (novembre 2017)

 

 

 

Partager cet article