Img articles 1
ENERFIP - jeudi 08 février 2018

Julien Hostache, DG et cofondateur d'Enerfip, s'est prêté au jeu de l'interview menée par l'équipe EolMed, projet piloté par QUADRAN, maître d'ouvrage du consortium et énergéticien indépendant 100% énergies renouvelables, expert en éolien et alternatives solaire, biogaz et hydroélectricité !

"Retrouvez régulièrement l'interview d'une personne proche du projet EolMed qui partage la vision qu'il a du projet et ses attentes.

Aujourd'hui, c'est Julien Hostache d'Enerfip qui nous livre ses impressions sur le projet.

 

Julien, quel lien as-tu avec EolMed ?
Je suis Directeur Général d'Enerfip, plateforme de financement participatif dédiée uniquement aux énergies renouvelables. Nous sommes chargés de mettre en oeuvre le financement citoyen sur le projet EolMed afin que les habitants de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée puissent s'approprier encore plus ce projet emblématique de la dynamique et du leardship énergétique de notre Région.

 

Qu’évoque pour toi le projet EolMed ?
EolMed, pour nous, c'est le symbole abouti des énergies renouvelables : un projet innovant, porté par et pour les acteurs d'un même territoire, dans le respects des enjeux écologiques, sociétaux et paysagers. C'est aussi le symbole de ce que doit être le développement de projets d'énergies renouvelables : l'opportunité d'informer de manière exhaustive la population, de créer des temps d'échanges et de discussion pour faire monter les citoyens en compétence et leur permettre d'apporter leurs idées et leurs points de vues afin que l'inscription territoriale du projet soit la plus pertinente.
C'est ce que réussi parfaitement Eolmed et l'équipe projet

 

En tant que personne proche du projet EolMed, quelles sont tes attentes par rapport à EolMed ?
Je souhaite qu'Eolmed soit cité en exemple de ce qu'est l'avenir, tant des énergies renouvelables que par sa méthode humaine, intelligente et adaptée de concertation et d'information. Si tous les projets s'inspirent de ce qui est fait sur celui-ci, alors la transition énergétique a de belles années devant elle."

Partager cet article