Img articles 1
Enerfip - lundi 23 avril 2018

 

Sans cesse reportée, la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim n’en reste pas moins inéluctable. Le secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, Sébastien Lecornu, l’a encore rappelé, ces derniers jours, lors d’une visite en Alsace : « la fermeture de Fessenheim est irréversible ». Dans cette perspective, les autorités françaises et allemandes préparent l’avenir économique du territoire. Celui-ci inclut plusieurs projets, dont un parc industriel transfrontalier.
Des lendemains dénucléarisés
De son côté, l’État français annonce la mise en place, au mois de novembre, d’un appel d’offres à projets photovoltaïques. L’objectif est d’installer une capacité de 300 mégawatts (100 MW installés sur les bâtiments et 200 MW au sol) ce qui correspond à la consommation énergétique totale d’environ 47 600 personnes habitant l’Alsace (source Banque Mondiale).

 

 

 

 

Partager cet article